Close

Adopter un animal pendant le confinement, c’est possible !

La SPA avait dû fermer ses portes au public à cause de l'épidémie de coronavirus et du confinement. Mais depuis jeudi dernier, bonne nouvelle pour les animaux : ils peuvent de nouveau être adoptés.

Temps de lecture : 2 minutes

La Société Protectrice des Animaux était très inquiète pendant cette période de confinement : les refuges commençaient à être saturés et les adoptions ne pouvaient plus se faire. Heureusement, le gouvernement a entendu l’appel de la SPA, et a décidé d’assouplir les règles de déplacements pour ce cas particulier.

À lire aussi : Le confinement en 45 questions

Une tolérance accordée pour les déplacement liés à une adoption animale

À partir de jeudi, il sera possible d’adopter un animal en refuge pendant le confinement, a annoncé Christophe Castaner :

Il y aura des règles à respecter, bien évidemment :

  • l’animal devra être choisi en amont sur le site internet du refuge
  • un rendez-vous précis sera fixé pour venir récupérer l’animal
  • la SPA pourra émettre une attestation dématérialisée comportant l’horaire du rendez-vous
  • l’adoptant devra se rendre seul au rendez-vous
  • en plus de l’attestation fournie par la SPA, l’adoptant devra remplir son attestation dérogatoire de sortie en cochant la case « motif familial impérieux ».

Cela faisait des semaines que la SPA tirait la sonnette d’alarme face au trop grand nombre d’animaux qui étaient en refuge, et qui risquaient d’être euthanasiés.

Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA, avait déclaré le 6 avril dernier dans une interview donnée à France Info :

Les gens ne peuvent plus sortir de chez eux pour venir adopter nos animaux. Nous ne pourrons pas les héberger et ils seront euthanasiés. (…) C’est comme un réservoir qui se remplit et qui ne se vide pas ».

Malgré tout, il ne faut pas oublier qu’un animal ne s’adopte pas sur un coup de tête, loin de là. C’est un véritable engagement, une responsabilité, et la décision d’accueillir un animal chez soi doit être mûrement réfléchie.

Si ta décision est prise et que tu souhaites devenir l’humain préféré d’une petite ou grosse bestiole, tu peux aller sur le site de la SPA et y retrouver le formulaire qui te permettra peut-être d’accéder à ton nouveau meilleur pote.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

14 Avr 2020, à 16:14
Merci de relayer l'info ! Quelques précisions, cependant : cette mesure ne concerne pas seulement la SPA (qui va rapidement crouler sous les demandes) mais bien toutes les associations disposant d'un refuge (d'un local, quoi). N'hésitez pas à contacter un petit refuge plutôt que la SPA, vous en trouverez plein sur le site de Seconde Chance. Et c'est bien le refuge auprès duquel vous adoptez qui vous fournira l'attestation, pas la SPA. Pour l'instant a priori les assos qui fonctionnent uniquement avec des familles d'accueil n'ont pas encore le droit de reprendre les adoptions. En revanche elles peuvent toujours placer des pensionnaires en FA, donc n'hésitez pas à vous proposer, comme les adoptions sont à l'arrêt depuis plusieurs semaines il y a de gros besoins !

Aussi, j'ai vu passer pas mal d'incompréhensions sur le fait que les refuges ne proposent qu'un nombre réduit d'animaux pour l'"adoption solidaire". Il faut bien comprendre que tous les animaux ne sont pas "clés en main", certaines adoptions nécessitent du temps, un accompagnement voire un encadrement de la part des bénévoles du refuge. Le but est de faciliter l'adaptation de l'animal dans son nouveau foyer et d'éviter au maximum les retours en proposant des pensionnaires "faciles". Par exemple, des animaux anxieux, sous traitement, qui ont besoin d'un peu d'éducation voire de sociabilisation, des doubles adoptions... bref, tous les cas qui nécessitent un suivi particulier et où le risque d'échec de l'adaptation est plus élevé, il vaut mieux éviter de les faire adopter dans ces conditions.
J'imagine que si le système fonctionne et que les premières adoptions se passent bien, les listes seront mises à jour et d'autres animaux seront proposés. De toute façon, on rentre dans la période des gestations et des naissances et il y a des abandons tous les jours, donc la source n'est pas près de se tarir :goth:
 
Voir les réactions sur le forum (1 réponse)
Close