Close

Adrien de Top Chef 2020, ma passion de l’ANNÉE

Mymy vient te chanter les louanges d'Adrien Cachot, son candidat préféré de Top Chef 2020... Voire de Top Chef tout court !

Temps de lecture : 3 minutes


J’avais juré qu’on ne m’y reprendrait plus.

Que la vie était trop courte pour me bouffer 3h de Top Chef par semaine tous les ans, qu’au final c’était un peu tout le temps la même chose, que j’avais fait le tour après moult saisons ingurgitées.

J’ai menti, bien sûr. Au monde et surtout à moi-même. Sur un coup de tête, un dimanche d’ennui, j’ai regardé le replay du 1er épisode de Top Chef 2020, diffusé sur M6 quelques jours plus tôt.

Replonger dans cette addiction m’a donné le même shot de plaisir que mordre dans la peau parfaitement grillée d’un magret de canard bien croustillant. Je suis de nouveau une topchefos, et c’est si BON !

Surtout que si je n’avais pas repris Top Chef en 2020, je n’aurais pas découvert ma nouvelle idole : Adrien Cachot.

Qui est Adrien Cachot, de Top Chef 2020 ?

Des cheveux bordéliques, une belle barbe brune, des yeux terre-forêt entre le brun et le vert, un regard un peu triste façon Bourriquet : Adrien Cachot a une tête de mec que je croiserais dans mon arrondissement parisien vaguement bobo, une pinte de bière IPA à la main.

On s’est peut-être déjà accoudés au même comptoir, d’ailleurs, puisque le restaurant d’Adrien Cachot, Détour, n’est qu’à quelques arrêts de métro de mon appart !

Et d’après Gilles Pudlowski, on y mange très bien. Que n’ai-je découvert cette adresse avant que Top Chef n’en fasse un rendez-vous incontournable…

Mais tu le sais si tu as regardé les 2 premiers épisodes de cette édition 2020 : Adrien est un candidat résolument atypique. C’est bien pour ça que je l’aime.

Adrien de Top Chef 2020 et son incroyable nonchalance

Ce qui caractérise Adrien, c’est sa nonchalance, son stoïcisme, son calme, bref : le mec a l’air de s’en battre les couilles sévère, et cultive une formidable version de la force tranquille.

Je veux dire : minute 3, le type interrompt sa première épreuve pour faire une pause pipi. Du jamais vu dans l’histoire de Top Chef. Philippe Etchebest voit flou. Moi, je sais immédiatement qui est mon favori de cette année.

Quel homme.

Dans une émission connue pour les gens qui jurent, les gens qui suent dans leur plat, les gens qui s’aboient dessus, les gens qui stressent à en péter de trouille, les gens qui passent leurs nerfs sur des crevettes et j’en passe, la tranquillité d’Adrien est ultra-rafraîchissante.

Il a un côté Gaston Lagaffe, à traîner des pieds, mais il ne faut pas s’y tromper : l’homme est précis et méticuleux. C’est juste qu’il fait son métier sans se mettre à vriller.

Ah oui, parce que bon, ça va mieux en le disant : Adrien n’a pas QUE une attitude détonante, il a aussi un vrai talent de cuisinier, hein ! Son « pingeon » rosé en croûte de pain aux aiguilles de pin hante mes fantasmes…

Adrien de Top Chef 2020 me fait reconsidérer mes idées reçues

Je ne sais pas si t’es au courant, mais j’adore cuisiner. Ça aurait même pu devenir mon métier. Quelque part, dans une dimension parallèle, je m’imagine servir des petits plats aux clients de mon auberge chaleureuse, avec de bonnes tranches de pain de campagne encore tiède…

Attends je m’égare. Ça doit être l’heure du goûter.

Cuisiner, donc, ça aurait pu être ma vocation. Mais l’image que j’ai des chefs et de leur vie m’a fait totalement ignorer cette voie.

Le métier de cuisinier professionnel a l’air insoutenable, avec des horaires débiles, des guerres d’ego, une pression extrême, une rigueur militaire et autres joyeusetés. C’est d’ailleurs un secteur où il y a une surreprésentations de problèmes d’addictions (drogues, alcool, etc.)…

Et moi, dans la vie, j’aime être chill, tu sais. Je pense qu’on peut être efficace et professionnelle sans hurler ni se faire hurler dessus, sans perdre le goût du sourire, de la politesse, sans oublier de prendre du plaisir, surtout quand l’objectif est d’en donner. (Je parle toujours de cuisine, oui) (où as-tu donc la tête ?)

Je ne savais pas qu’on pouvait être chef ET être chill. Et ça me rassure de l’apprendre !

Je me dis que si un jour je me reconvertis (on ne sait jamais), je serai comme Adrien de Top Chef : détendue, nonchalante, concentrée, minutieuse. Focalisée sur mon objectif, mon savoir-faire, humble dans la victoire sans non plus minimiser mes compétences.

Et peut-être qu’il viendra dans mon auberge et que je lui ferai ma super blanquette de veau, tiens. Ce sera bien.

À lire aussi : 7 conseils pour manger plus sainement à la maison sans se prendre le chou

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

28 Fev 2020, à 13:28
En vrai hein, j'ai bossé avec une meuf comme ça. Cool, détendue,...les bédos à la pause aidaient. Et quand elle fumait pas c'était l'enfer. Une vraie pile. Résultat, sans forcer, elle sortait près de 300 plats sur un soir avec deux assistants. C'était un plaisir de bosser avec elle. Et oui, ce milieu d'égo est dégueulasse. C'est à celui qui pissera le plus loin... c'est épuisant pour les nerfs et pas nécessaire. On peut bosser calme , focus. C'est pas parce que tu te la joue MacCauley Culkin à courir dans tous les sens en agitant les bras que tu bosseras mieux. Et ça vaut pour beaucoup de boulots..
 
Voir les réactions sur le forum (6 réponses)
Close