Close

3 autrices de fantasy à découvrir

Aude est une grande lectrice de Rockie mais pas que... Dans ce texte, elle te fait découvrir trois autrices qu'elle adore, et qui sont parfaites pour découvrir la littérature fantasy.

Temps de lecture : 4 minutes

Tu t’es cassé les dents sur Le Seigneur des Anneaux ? Tu es un peu rebuté·e à l’idée de te plonger dans des sagas sans fin, aux univers complexes et aux intrigues compliquées ? Voici trois autrices de fantasy adulte aux plumes légères et savoureuses qui sont susceptibles de te réconcilier avec le genre.

1 – La plus féministe : Manon Fargetton

Manon Fargetton est une autrice touche-à-tout qui ne s’est pas cantonnée à un seul genre (fantasy, thriller, fantastique) ni à un seul public (jeunesse et adulte). Sa plume est fluide, les aventures s’enchaînent et l’histoire avance vite, avec des personnages variés, construits tout en subtilité avec leurs failles et leurs contradictions. L’œuvre est remplie de poésie, tant par la trajectoire des protagonistes que par le monde en lui-même, bourré de petites pépites.

View this post on Instagram

“Commencer un livre, c’est avoir la responsabilité de le finir.” C’est la seule règle de Gwen, le personnage écrivain de Dix jours avant la fin du monde. C’est aussi la mienne, vous vous en doutez… Une idée peut grandir pendant des années dans ma tête, se connecter à d’autres, se ramifier. Mais à partir du moment où je commence à l’écrire, je ne me laisse plus le choix. Ça prendra le temps que ça prendra, il y aura des jours où j’aurai envie de jeter mon ordinateur par la fenêtre, pourtant j’irai au bout. À un bout. Pas forcément celui que j’avais prévu, d’ailleurs. Comment est-ce qu’on arrive à écrire en ayant un autre métier, en étant beaucoup sur la route et (accessoirement !) en ayant une vie personnelle ? Un mot après l’autre, dès que possible. En en faisant une priorité. En choisissant d’écrire l’histoire qui me retourne le plus le ventre à ce moment-là, celle qui me fait peur, celle qui me hante. L’histoire qui changera ma vie. Toujours. Sinon à quoi bon ? 😉 #ecriture #dixjoursavantlafindumonde #inspiration

A post shared by Manon Fargetton (@manon_fargetton) on

Un point fort ? Les récits de Manon Fargetton, et en particulier Les illusions de Sav-Loar mettent en scène des femmes, dans toute leur diversité et leur richesse. Les problématiques de l’univers servent de miroir parfait aux nôtres et permettent de s’interroger sur notre société (domination masculine, viol, homosexualité, droit à disposer de son corps, avortement, et j’en passe), d’une manière subtile et totalement inédite.

Une particularité ? Ses deux romans de fantasy se déroulent non seulement dans le même monde, mais ils ont également une chronologie et des protagonistes communs. Les deux histoires se croisent à un moment donné : un livre donne des réponses à des interrogations que l’on avait pu se poser dans l’autre !

Un point faible ? On en veut plus ! L’univers est si dense, les personnages si profonds et les intrigues si riches qu’on n’a qu’une question : pourquoi un seul tome ?!

Que lire de cette autrice ? Manon Fargetton elle-même recommande de commencer par L’héritage des rois passeurs. L’histoire se construit autour de deux femmes. La première a le pouvoir de passer de notre monde au royaume d’Ombre dans lequel elle doit se réfugier pour échapper à de mystérieux assassins. La seconde est l’héritière du trône, qui, après avoir fui la Cour pour aller chasser des dragons, revient pour devenir reine à la mort de sa mère.

Cependant, si tu ne dois en lire qu’un seul, ne passe surtout pas à côté de son second livre, Les illusions de Sav-Loar, qui offre une véritable montée en puissance par rapport à l’ouvrage précédent. Tout ce qui n’était pas assez détaillé l’est ici et l’univers prend de l’épaisseur. On suit Bleue, jeune femme dont les pouvoirs se révèlent alors qu’elle a été vendue comme esclave à l’autre bout du monde. Or, dans le royaume d’Ombre, les magiciennes sont persécutées et assassinées. Aidée d’un groupe de personnages hauts en couleur, elle s’évade et va tout tenter pour rejoindre la mystérieuse cité de Sav-Loar des femmes magiciennes.

Tu peux aussi écouter l’interview de Manon Fargetton dans le podcast “Sois gentille, dis merci et fais un bisou” sur madmoiZelle.

2 – La plus attachante : Magali Ségura

Magali Ségura s’est tout d’abord fait connaître par sa trilogie de fantasy Leïlan qui a rencontré un beau succès. Sa deuxième trilogie, destinée à un public adulte, est plus sombre et plus complexe et représente une bonne porte d’entrée dans la fantasy adulte.

Un point fort ? La tendresse ! Les personnages sont vraiment touchants parce qu’ils sont dépeints avec leurs qualités… mais aussi leurs défauts. C’est d’autant plus dur de les voir souffrir. Les créatures sont adorables également, on voudrait bien en adopter quelques unes !

Une particularité ? Magali Ségura est biologiste et utilise ses connaissances pour offrir à son univers un écosystème crédible. Ayant fait une thèse sur les grenouilles, elle promet de leur accorder à l’avenir une plus grande place dans ses ouvrages !

Un point faible ? L’intrigue est assez linéaire : les personnages sont dans une perpétuelle fuite en avant. On alterne pendant trois tomes entre scènes de course-poursuite et scènes de répit, ce qui peut lasser à la longue.

Que lire de cette autrice ? La trilogie Éternité qui se déroule dans un univers oriental digne des Mille et une nuits. Ici l’auteure prend les choses à l’envers : l’Élue a déjà rempli sa quête, protégée par son amant, un puissant guerrier… Du très classique ? Sauf qu’ici, cette aventure est terminée et l’autrice s’intéresse à ce qu’il advient de ces personnages après toutes leurs aventures, leurs sacrifices… et l’arrivée de leur enfant. Un point de départ original et rafraîchissant qui permet d’explorer la cellule familiale comme cela est (trop) rarement fait en fantasy.

3 – La plus rythmée : Fiona McIntosh

Fiona McIntosh est réputée pour écrire des “page-turner” c’est-à-dire des livres grands publics qui se lisent très rapidement. Et en effet, cette autrice ne s’attarde pas sur les descriptions pour se concentrer complètement sur l’intrigue qui avance vite, très vite ! À travers le point de vue de quelques personnages clés, elle nous entraîne dans des complots, des guerres et des luttes entre divinités, et on y plonge avec plaisir.

Un point fort ? On ne s’ennuie jamais ! Rebondissements et coups de théâtre s’enchaînent à un rythme effréné, ce qui rend les livres difficiles à lâcher.

Une particularité ? Fiona McIntosh est une bonne amie de la célèbre Robin Hobb.

Un point faible ? Ce qui est souvent reproché à cette autrice c’est le côté très manichéen de ses intrigues. La plupart du temps, en effet, les méchants sont bien méchants et les gentils bien gentils.

Que lire de cette autrice ? Tu as le choix entre trois trilogies, à toi de voir quel univers t’attire le plus ! Le Dernier Souffle raconte l’histoire d’un jeune général qui reçoit une bénédiction – ou est-ce une malédiction ? À chaque fois qu’il meurt assassiné, il se réincarne immédiatement dans le corps de son assassin !

La trilogie Valisar est un peu plus sombre et un peu plus nuancée. Il s’agit d’une lutte de pouvoir sur plusieurs décennies entre Loethar, le chef de guerre barbare des Steppes et la famille régnante du royaume de Penraven qui, selon la légende, dispose d’un mystérieux pouvoir qui permet de contrôler les hommes. Attention, les héros ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

Et enfin, si tu préfères un univers oriental, tu peux lire Percheron. Ana est une odalisque (esclave vierge) du harem du nouveau Zar : le jeune Boar. Aidée par deux amis, elle tente de s’évader sans se douter qu’elle va devenir un pion sur l’échiquier des deux divinités qui se disputent la ville de Percheron : le dieu Zarab et la déesse Lyana.

Et toi, quels ouvrages conseillerais-tu à quelqu’un qui veut se mettre à la fantasy en douceur ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

7 Mai 2019, à 18:16
Merci pour ces infos @laoranamoana ! grave choquée aussi...
 
Voir les réactions sur le forum (36 réponses)
Close