Close

Tu veux te lancer dans le BDSM ? Voici mes conseils !

Tu cherches des conseils, tu as envie de découvrir le BDSM ? Mymy te propose des astuces et des accessoires parfaits pour débuter !

Temps de lecture : 5 minutes

En partenariat avec SexyAvenue (notre Manifeste)

Quand je repense à mes premiers pas dans le BDSM, j’ai l’impression d’être Bilbon Sacquet entamant le grand livre de sa vie. Que de souvenirs !

La Mymy ingénue de 20 ans s’est fait attacher sans s’être beaucoup renseignée, mais elle a appris depuis. Voici ce que j’ai à te conseiller au sujet du BDSM… avant mon petit shopping chez SexyAvenue !

Le BDSM, c’est quoi ?

Mon 1er conseil serait de désapprendre tout ce que tu penses savoir sur le BDSM.

Que ce soit 50 Nuances de GreyLa Secrétaire, un porno allemand aperçu en cachette ou une jaquette de DVD classé X, tu as probablement en tête une idée assez précise de ce qui est, et ce qui n’est pas, du BDSM.

Tu imagines sûrement une femme soumise (plus rarement une dominatrix en full latex), des menottes, des bâillons en forme de boule, de la douleur, de la cire, des cris, et un donjon bardé d’instruments de torture.

En soi, tu n’as pas tort : tout ça, c’est du BDSM, et c’est peut-être ce qui te tente — auquel cas, tant mieux. Mais ce n’est pas QUE ça, le BDSM !

Si tu aimes que ta meuf te fasse réclamer le droit de jouir, si tu apprécies les fessées, les insultes ou le tirage de cheveux, si ça te fait bander de te faire étrangler… tout ça, c’est potentiellement du BDSM.

Le sigle veut dire « Bondage, Domination, Soumission et Sado-Masochisme » ; il recouvre des réalités très variées et la bonne nouvelle c’est que tu vas pouvoir créer la tienne, avec ta, ton ou tes partenaire(s).

Conseils pour découvrir le BDSM

Maintenant que tu t’es dépoussiéré le cerveau de quelques idées reçues, voici une petite liste de conseils avant de te lancer :

  • Sois sûre de te mettre au BDSM pour de bonnes raisons. Le consentement, c’est essentiel, et les pratiques BDSM pouvant être inconfortables, douloureuses voire dangereuses (un danger maîtrisé, mais un danger quand même), c’est encore plus important de savoir qu’elles nous font réellement envie !
  • Mets-toi au BDSM avec la bonne personne. Aller chez un dominant que tu ne connais pas pour te faire arracher tes bas résille dès la porte franchie, ce n’est pas très soft comme introduction, même si ça peut super bien se passer… je te conseillerais plutôt une personne de confiance qui a envie d’explorer avec toi, en respectant ton rythme !
  • Renseigne-toi sur le BDSM et la sécurité, en fonction des pratiques qui te tentent. Ne te lance pas à saucissonner sans t’être d’abord formé, à verser de la cire chaude sans en vérifier la température ou à étrangler comme si demain n’existait pas.
  • Toujours dans cette idée de sécurité, si dans tes jeux BDSM il y a « des non qui veulent dire oui », paramètre un ou plusieurs safeword(s) indiquant que là, tu ne joues plus : tu as vraiment envie que ça s’arrête. Par exemple, « jaune » peut vouloir dire « c’est intense, je suis inconfortable, ralentis, change de geste », tandis que « rouge » devient un « STOP » franc et massif.

Des accessoires sexy pour découvrir le BDSM

Au début de mes aventures dans le BDSM, j’étais sûre d’avoir besoin d’une tonne d’accessoires pour « faire comme dans les films » (l’une des idées reçues dont je te parlais plus tôt).

Au final, 90% de tout ce que j’ai acheté avec mon mec de l’époque n’a pas servi plus d’une fois… heureusement qu’il était blindé de thunes et qu’il a réglé la note, hin hin.

À présent, je choisis plus soigneusement mes accessoires BDSM et je les chéris comme jaja. Voici une petite sélection de ce que je te recommande !

Un coffret BDSM pour débutants et débutantes

Coffret pour débuter en BDSM, 34,16€

Ce type de kits est parfait pour débuter puisqu’il permet de s’équiper assez largement sans chiner dans mille boutiques différentes ! Il contient :

  • Une paire de menottes (attaches en cuir)
  • Un loup
  • Un mord à balle respirable (avec trou)
  • Un martinet
  • Des pinces à tétons
  • Une corde de bondage
  • Un collier avec laisse.

Un coffret 100% BDSM et 100% plaisir

On pense ce qu’on veut de la licence 50 Shades, mais en tout cas, utilisant régulièrement les accessoires de la marque, je n’ai rien à lui reprocher… bien au contraire.

Coffret BDSM, 129,99€

Ça monte en budget par rapport au kit précédent mais c’est normal : celui-ci inclut pas moins de 3 sextoys très quali ! Tu y trouveras :

  • Un stimulateur Rabbit Greedy Girl à 9 modes et 3 vitesses de vibrations
  • Un anneau vibrant Yours and Mine, conçu pour stimuler les deux partenaires et prolonger l’érection
  • Un stimulateur bullet We Aim to Please à 7 modes et 3 vitesses de vibrations
  • Des menottes souples Totally His, avec tissu satiné et attaches en velcro
  • Un masque No Peeking

Tous les sextoys de ce coffret sont waterproof et composés de matériaux garantis sans phtalates. Un pochon de rangement en satin est inclus !

Un collier avec laisse pour le BDSM

Collier avec laisse, 10,99€

Certaines aiment qu’on les mène par le bout du nez, d’autres préfèrent être menées en laisse !

J’aime bien cet accessoire car il est très simple, peu coûteux, facile à planquer, il ne fait pas mal et n’exige aucune connaissance spécifique… mais fait un effet dingue une fois porté. Il en faut parfois peu pour se sentir délicieusement soumise !

Un bâillon-boule parfait pour le BDSM

Bâillon-boule respirant, 11,99€

Un peu comme la laisse ci-dessus, le bâillon-boule c’est ce petit accessoire qui peut faire beaucoup d’effet, à la fois visuellement et au niveau des sensations.

Essaie-le en toute sérénité : sa surface percée de trous te laissera respirer normalement, même si ton nez se bouche (saloperies d’allergies au pollen) !

Une corde de shibari (bondage japonais) pour les adeptes du BDSM

10m de corde pour shibari, 18,99€

J’aime tellement l’aspect visuel des cordes sur la peau que je m’en serais voulue de ne pas t’en proposer dans cette sélection. Tu n’as plus qu’à choisir ton coloris !

Focus sur le shibari

Je réitère mon avertissement : le ligotage, ça ne s’improvise pas ! Il y a des nœuds à privilégier, des positions à bien choisir… et je ne te parle même pas des suspensions, c’est encore un niveau au-dessus.

De nombreux endroits en France et ailleurs proposent des cours d’initiation au shibari (l’art du bondage japonais) et accueillent même les personnes seules.

Pour madmoiZelle, Queen Camille et Marion Séclin avaient par exemple testé le shibari à l’École des Cordes, en banlieue de Paris.

Voilà pour mes conseils ainsi que ma sélection d’accessoires very kinky ! Je te laisse finir ton shopping dans la partie BDSM de SexyAvenue, et j’ai hâte de découvrir tes coups de cœur dans les commentaires 

À lire aussi : J’ai pénétré mon partenaire, et il a adoré ça

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

18 Juin 2020, à 13:59
@LeVioque Oui, enfin, ca doit picoter légèrement la verdure, tout de même..:I
 
Voir les réactions sur le forum (11 réponses)
Close