Close

Un « énorme bébé » fait le buzz, et je suis mal a l’aise

Manon te parle d'une vidéo qui circule sur Tik Tok en ce moment, et de ce que ça peut apporter comme réflexions sur notre société.

Temps de lecture : 4 minutes

Je ne sais pas si tu as vu passer cette vidéo sur Tik Tok : celle d’un enfant qui semble être un bébé géant et qui se dandine sur de la musique.

Oui, dis comme ça c’est chelou, mais tu le découvriras en regardant la vidéo, c’est vraiment l’impression que ça fait.

Le bébé géant de 3 ans est partout sur Tik Tok

@kat.027##gav ##boom ##babypowder♬ Woah – KRYPTO9095 feat. D3Mstreet

Ce qui a déclenché le buzz presque immédiat ? Cet enfant de trois ans a un physique quelque peu particulier : on dirait un bébé de 6 mois immense, sans cheveux et en couche. C’est surprenant, je l’entends bien. Mais je ne peux m’empêcher d’être très gênée par cet ensemble de vidéos (oui, il y en a plusieurs).

Pour te faire un petit résumé de l’histoire : le grand frère adolescent de l’enfant a suggéré à leur mère de mettre l’enfant sur Tik Tok en faisant des clips musicaux, pour le lol et les vues. Mais la mère des enfants ne s’attendait pas à ce que ça marche autant (plus de 30 000 followers sur son compte en 3 jours), et elle est complètement dépassée par la situation.

Dans une interview qu’elle a donné au magazine Insider, elle a déclaré, concernant les réactions de haine contre son enfant qu’elle a pu lire :

Les gens peuvent être cruels. C’est pas la peine de déverser cette amertume comme beaucoup de gens le font. Nous sommes costaud, on se laisse pas emmerder. Mais je me dis que ces commentaires sont « méchants », parce que c’est juste un bébé.

Petit florilège des commentaires en question :

Yep, il est appelé « le monstre ».

« Il doit être arrêté avant qu’il nous tue tous »
« Putain je déteste ce bébé »

Qu’est ce que cette vidéo du bébé sur Tik Tok dit de la société ?

C’est une question qu’on peut légitimement se poser.

Il y a bien deux choses distinctes qui me mettent personnellement mal à l’aise avec cet ensemble de vidéos. Premièrement, mais c’est un avis très perso, je ne comprends pas qu’on puisse afficher son enfant sur le net.

Le « sharenting », qui est la contraction de « share » et de « parenting » et qui désigne le fait de partager régulièrement des photos de son lardon sur les réseaux sociaux, est une chose à laquelle je me suis toujours refusée de participer, et ce n’est pas près de changer.

Parce que tant que mon enfant ne pourra pas donner son consentement en ayant une totale conscience de ce que ça implique, je ne l’afficherai pas sur internet. Par respect pour elle et sa personne donc.

Et puis parce qu’Internet, même si c’est magique, c’est aussi très dangereux, bourré de gens chelous et mal attentionnés, et qu’il est hors de question que je donne de la matière à ces gens-là en publiant des photos de ma gamine.

Encore une fois, cet avis est très personnel, mais c’est pour t’expliquer pourquoi la diffusion de ces vidéos me choque tant.

La deuxième chose qui me dérange dans la publication de ces vidéos, et ça rejoint ce qu’en dit la propre mère de l’enfant: les gens sont cruels. Non mais sérieux, pourquoi bâcher le physique d’un enfant de 3 ans ?

Est-ce qu’il est capable de se défendre ? Non. Est-ce que ça a une utilité de décrier sa haine et sa peur ? Non. Est-ce qu’on peut avoir un contrôle dessus ? Non plus.

Bébé géant sur Tik Tok : la perte de contrôle de la situation

C’est bien le problème avec un internet, tu ne peux pas garder le contrôle sur ce que tu publies bien longtemps, à moins que tout soit protégé et privé, et encore.

Cette vidéo peut être l’occasion de faire une piqure de rappel de ce qui se passe quand on balance sur les réseaux sociaux un contenu de la sorte : il ne nous appartient plus, et on ne peut plus rien y faire.

On peut même tenter une comparaison entre ce genre de vidéos et le revenge porn (la diffusion d’images privées et intimes pour se venger) : les deux sont des vidéos diffusées sans consentement, et qui tombent entre toutes les mains, même les plus crades.

Alors oui, personne n’a cherché à se venger de ce bébé en le balançant sur Tik Tok et il n’y pas de caractères sexuels dans ces images, mais néanmoins tout le monde se fout de sa gueule, et il n’avait rien demandé de tout ça.

Pourquoi j’en parle dans cet article, contribuant ainsi à la divulgation de cette vidéo ? Déjà parce que les images sont toujours publiques et disponibles sur le compte de la mère de l’enfant, elle a pris la décision de continuer à les faire tourner.

Et surtout, c’est parce que je voulais te partager mon opinion sur ce phénomène, celui d’exposer les enfants sur internet, et avoir également ton avis sur le sujet.

Rockie est un média, on essaye de décrypter l’information et d’y apporter notre point de vue, on ne balance pas la vidéo en question en disant « mdr, le bébé est gros c’est drôle ». Non.

On essaye de comprendre ce que ça dit de notre société, d’en débattre et de comprendre ce besoin que peuvent avoir certains parents à partager la vie de leurs enfants sans avoir leur consentement. C’est dans quel but ? La gloire du like ?

Et c’est une interrogation que je me pose également concernant les childfree qui ont commenté cette vidéo : comment peut-on attaquer un enfant bien réel sans penser aux conséquences que ça peut entraîner pour lui ?

Dis moi ce que tu en penses chère Rockie, j’aimerais bien avoir ton avis.

 

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

19 Mai 2020, à 15:19
La méchanceté est chez tout le monde, pas besoin d'être un(e) CF pour pourrir la vie d'enfants que ça soit en réel ou sur internet, aucun rapport (je trouve).
Je n'excuse en rien le déversement de méchanceté envers ce pauvre gosse qui n'a rien demandé, mais les parents qui affiche leur progéniture sans se soucier de leur intimité, ni leur propre droit à l'image, pire les "exploitent" (ex: les nombreuses chaines Youtube, Instagram dédié car des gosses et placement produits) un vrai fléau limite immoral.....
 
Voir les réactions sur le forum (15 réponses)
Close