Close

Comment la canicule m’a transformée en obsédée des courants d’air

En période de canicule, Clémence adopte un comportement assez inhabituel pour résister à la chaleur, à mi-chemin entre la stratégie militaire et le bon sens paysan.

Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le week-end dernier, j’ai une nouvelle ennemie : la canicule. Et tous les moyens sont bons pour survivre à la chaleur, quitte à passer pour une cinglée aux yeux de mon entourage.

Oui, car depuis l’élévation des températures, une autre personne a peu à peu pris possession de mon corps : dites bonjour à la Caporale Fraîcheur.

La Caporale Fraîcheur est en mission canicule

La Caporale Fraîcheur, c’est une version de moi particulièrement obsédée par l’ouverture/fermeture des fenêtres. Démonstration.

Scène 1. Intérieur Jour. La Caporale Fraîcheur est dans son salon, il est 10h du matin. Elle tend le bras à travers la fenêtre entrouverte pour sentir la température extérieure. 

« Ah, ça y est ! Il fait plus chaud dehors que dedans ! Opération Grotte enclenchée ! »

La Caporale Fraîcheur, fait le tour de l’appartement frénétiquement, calfeutrant la moindre ouverture avec des volets et/ou rideaux, voire carrément un tableau Veleda posé en équilibre instable quand elle n’a rien d’autre sous la main. Elle passe ensuite la journée dans l’obscurité savourant ses 28° fraîchement préservés face à l’envahisseur. 

Scène 2. Intérieur nuit. La Caporale Fraîcheur est toujours dans son salon. Il est 23h. Cela fait déjà trois fois qu’elle tend le bras par la fenêtre pour sentir la température extérieure, mais elle reste fidèle au poste.

« J’irai me coucher quand la température extérieure sera suffisamment redescendue pour que ça vaille le coup d’ouvrir les fenêtres en grand. En attendant, je veille ! ».

Il n’y a pas qu’au niveau des fenêtres que je déploie des trésors de stratégie militaire. Dès que l’approche de l’ennemie a été annoncée par mon éclaireuse Évelyne Dhéliat, j’ai mis en place un plan d’attaque pour tenir le siège sur le long terme. 

Étape 1 : modifier les horaires des troupes pour s’adapter à la canicule

Les heures les plus agréables de la journée étant de 3 heures du mat’ à 11h, j’ai tenté de faire glisser ma journée, en me réveillant plus tôt et en faisant deux heures de sieste le midi.

Cette tactique dite « à l’espagnole » est une semi-réussite. Effectivement, le métro est moins plein à 7h du matin, mais se réveiller avant Debout les Zouzous s’apparente à de la torture moderne pour moi. Surtout quand on met trois plombes à s’endormir la veille à cause de la chaleur.

Bilan : je suis crevée.

Étape 2 : prévoir une tenue adaptée pour survivre à la canicule

En bonne Caporale Fraîcheur, je sais qu’un équipement adapté fait la différence sur le terrain. J’ai donc passé en revue mon placard avant le début des opérations pour sélectionner des vêtements légers, de couleurs claires et en matière respirante (coton/lin). Avec une préférence notable pour la robe et les tee-shirts larges qui laissent circuler l’air.

 

L’idée même d’un fer à repasser me donne des sueurs froides (enfin, chaudes plutôt), alors j’ai anticipé en repassant à l’avance les robes dont j’allais avoir besoin pendant la semaine. Mais tu peux aussi décider de t’en foutre complet, et porter des vêtements plus froissés que tes draps après une folle nuit d’amour de canicule. Ou vivre nu chez toi tel un (bernard l’)ermite.

Bilan : je porte mes robes de plage et j’ai un peu l’impression d’être en vacances sous le ventilateur.

Étape 3 : repenser l’approvisionnement pendant la canicule

Dans la vie, je suis globalement assez organisée, mais depuis l’annonce de la canicule, je suis carrément devenue un génie de la logistique. Hors de question de me retrouver à cuisiner le soir en transpirant comme jamais, alors j’ai tout préparé le week-end précédent.

Voici 2-3 idées pour t’inspirer, mais si tu en veux plus, tu peux me le dire en commentaires et je te préparerai un article sur des recettes d’été.

  • Faire une tortilla (omelette épaisse aux pommes de terre et aux oignons, très bonne froide et se conservant au moins trois jours au frigo).
  • Cuire du riz et des lentilles pour avoir des bases de salades déjà prête dans lesquelles il suffit d’ajouter des crudités / du fromage.
  • Faire un velouté courgettes/ricotta pour lequel il faut hélas cuire les courgettes, mais qui est ensuite très très bon froid. 
  • Faire du thé glacé à la pêche en quantité suffisante pour abreuver un régiment et le stocker au frais.

Bilan : Miam.

Étape 4 : rester fraîche pendant la canicule

Pour bien porter mon surnom, je fais attention à prendre (au moins) deux douches par jour. Une le matin pour affronter la ligne 13 du métro (les Parisiens sauront) avec les cheveux mouillés. Ambiance piscine garantie, avec moins de maîtres-nageurs mais plus de cadres dynamiques.

Je reprends une douche le soir, juste avant de dormir. Je vais même me coucher sans me sécher, pour un petit effet climatiseur à même la peau. (Nota Bene : j’ai prévu auparavant de mettre une alèse sur mon matelas pour ne pas le ruiner. Or-ga-ni-sée, on a dit).

Bilan : J’ai les cheveux qui frisent et je dors mieux.

Des astuces transmises de père en fille pour survivre à la canicule

Ce mode d’emploi pour résister à la canicule ne vient pas de nulle part. Élevée dans la cuvette grenobloise (rien à voir avec les lieux d’aisance, c’est juste une expression pour dire que la ville est entourée de montagnes), j’ai très tôt été confrontée aux étés caniculaires.

Heureusement, mon père était lui aussi un Caporal Fraîcheur, avec des longues années d’expérience pour conserver le frais à l’intérieur des maisons, et il m’a tout appris.

Il y a des chances pour que je transmette un jour ce savoir ancestral (ok, je m’emballe un peu) à mes futurs enfants, puisqu’avec la crise climatique, les températures ne vont faire qu’augmenter. (Désolée de péter l’ambiance).

À moins qu’on ne change durablement de modèle économique/social et qu’on repense l’aménagement des villes : avec moins de bitume qui emmagasine la chaleur le jour pour la recracher la nuit et BEAUCOUP plus d’arbres.

En attendant, dis-moi s’il te plaît que je ne suis pas la seule zinzin à avoir fait du site de Météo France ma page d’accueil… Et partage tes astuces fraîcheur dans les commentaires.

 

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

23 Juil 2019, à 16:41
Je dors avec des bouteilles d'eau congelées :cretin:
 
Voir les réactions sur le forum (32 réponses)
Close