Close

Chère Daronne, comment faire taire mon voisin bruyant sans finir en prison ?

Vous avez des questions ? La daronne a des réponses ! Bienvenue dans cette quatrième édition.

Temps de lecture : 3 minutes

Bienvenue dans notre (votre) nouvelle rubrique !

Vous êtes ici dans un courrier du cœur baptisé “Chère Daronne”, qui parlera d’amour bien sûr, mais aussi de relations familiales et de couples compliquées.

Notre objectif : partager vos questions et y répondre du mieux que nous pouvons, avec une grosse louche d’humour et d’autodérision, une pincée de bienveillance et quelques conseils plus ou moins foireux de la daronne le cas échéant.

Vous pouvez retrouver les premiers épisodes ci-dessous :

1 – Chère Daronne, mon mec passe sa vie sur Tinder, que faire ?

2 – Chère Daronne, le confinement encroûte mon couple, help !

3 – Chère Daronne, j’ai un bébé de 9 mois et le manque de sommeil me fait vriller, help !

Si vous voulez participer à la rubrique, écrivez-nous sur [email protected], en précisant en objet “Chère daronne”

Et voici la quatrième question, pour votre plus grand plaisir (on l’espère !)

La question de la semaine : comment faire taire mon voisin (trop) bruyant ?

Chère Daronne,

Depuis le confinement, mon voisin du dessus a décidé de vivre comme si demain n’existait pas et crie en continu de 16h à 6h du matin en streamant des jeux vidéos sur Twitch.

Ça fait faire des crises d’épilepsie à mon chat.

Y a-t-il un moyen légal de lui casser la gueule en toute impunité ?

Bisous

La réponse de Daronne

Ma petite paupiette, 

Pas facile la vie en communauté, surtout quand on vit en colocation forcée. Oui je sais, ton voisin ne vit pas littéralement dans ton appartement, mais grâce aux murs qui font la taille d’une feuille de PQ premier prix, c’est tout comme.

Vu que je ne peux pas te suggérer de refaire l’intégralité de l’isolation de ton deux-pièces-cuisine, je ne peux que t’apporter des conseils de coups en douce à faire pour que ce malotru réalise que la vie en communauté, c’est pas qu’une question de point de vue.

Voici toute une liste de petites idées qui pourront lui faire passer l’envie de gueuler comme un putois toutes les nuits. Attention, les conseils ci-dessous sont tout sauf bienveillants et politiquement corrects, mais en même temps je suis ta Daronne, pas Mère Thérésa :

  • Plutôt que de poser une pêche sur son paillasson, ce qui est assez technique comme mouvement, tu peux gentiment déverser la litière du pauvre chat traumatisé devant sa porte. Alors oui ok, le voisin ne saura pas forcément d’où ça vient ni pourquoi, mais il saura qu’il n’est pas franchement la personne la plus aimée de l’immeuble, et y repensera peut-être à deux fois avant de gueuler comme un cochon qu’on égorge (pauvre cochon).
  • Tu peux essayer de trouver le disjoncteur de l’immeuble, et l’actionner dès que le volume sonore est au-dessus de ce que tu es capable de tolérer, ou dès que ton chat se retrouve en PLS. Ne plus avoir accès à internet pendant quelques minutes, plusieurs fois par soirée s’il y a récidives, devrait calmer le mâle en manque de reconnaissance sociale.
  • Tu peux lui rappeler que « demain existe » en foutant du Johnny Hallyday sur tes enceintes au volume maximal, ces dernières étant préalablement orientées vers ton plafond, et ce, dès 7h du matin. Quoi de mieux que « Allumer le feu » pour réveiller avec délicatesse le fruit de ton indignation ?
  • Tu peux essayer de trouver sa chaîne Twitch et le signaler à la plateforme tellement de fois qu’il finira peut-être par se faire bannir. Sait-on jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.
  • Si ton voisin passe ses nuits à jouer et crier, c’est peut-être parce qu’il se sent seul, le pauvre chou. Tu peux donc gentiment l’inscrire auprès de groupes religieux pour qu’ils viennent sonner chez lui dès 8h du matin afin de lui apporter un semblant de vie sociale, mais aussi lui commander des pizzas à l’ananas, comme ça, en plus d’être dérangé dans ses parties, il ne pourra même pas s’alimenter avec des trucs comestibles.

Bien évidemment, tu peux aussi aller lui parler directement, ou même lui laisser un petit mot dans sa boite aux lettres si tu n’es pas fan des face-à-face, mais ça serait bien trop conventionnel, et je n’aime pas les conventions, ça me fait flipper. 

Dans le genre « vrai conseil » tu peux aussi, si le rustre est locataire, contacter le syndic de copropriété, qui pourra alerter son propriétaire sur les nuisances de l’invidu.

Dans le cas où il serait propriétaire de son logement (tout est possible), il n’y a pas des milliers d’options, il te faut trouver des alliés parmi les autres habitants de l’immeuble et rassembler une coalition pour se révolter.

Pas se révolter avec des fourches et des torches enflammées façon village en colère hein, mais un truc plus légal et qui risque moins de foutre le feu à l’immeuble. 

Bon courage ma petite courge, et investis en attendant dans des bouchons d’oreilles pour ton chat et toi (bonne chance pour les mettre à l’animal, j’espère que tu m’enverras une vidéo de la scène). 

Je t’embrasse, et je vais taper avec un mon balai sur le plafond,

Ta Daronne.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

10 Fev 2021, à 21:13
L'article qui te donne envie de faire un passage sur le tumblr "mes chers voisins"...
 
Voir les réactions sur le forum (2 réponses)
Close