Close

3 conseils avant d’aller dans un club libertin en couple

Aller dans un club libertin en couple, c'est l'expérience qu'a vécue Queen Camille il y a quelques semaines. Voici ses conseils pour que tout se passe bien.

Temps de lecture : 4 minutes

Se lancer dans une nouvelle expérience a toujours quelque chose d’impressionnant.

Quand ça touche à la sexualité, au corps, à l’intime, ça peut être encore plus flippant.

Ainsi, j’étais fortement émoustillée, mais pas forcément très détendue, la première fois que je suis allé en club libertin en couple…

Aller en club libertin en couple : mon expérience

Il y a peu, j’ai passé toute une soirée dans un sauna libertin. C’était la première fois que je me rendais dans un tel endroit avec un partenaire.

En tant que rédac Sexo de madmoiZelle, je ne suis évidemment pas tenue d’expérimenter TOUT ce qui a trait à la sexualité.

Mais il est vrai que lorsqu’un truc nouveau m’attire (comme le shibari), j’apprécie assez de pouvoir me donner l’excuse que « C’est pour le travail ».

Bien sûr, j’y suis allée parce que j’étais curieuse mais aussi parce que partager mes découvertes dans un article est une source sûre de motivation pour sauter le pas quand certaines pratiques me font de l’œil tout en m’effrayant, parce qu’elles sont nouvelles et sortent de mon ordinaire.

Je ne tiens pas particulièrement à te dévoiler la totalité de ma vie privée (« qui s’en fout ? »), mais ce retour sur expérience me permet de te livrer les conseils que j’aurais aimé entendre avant ma première expérience en couple dans un club libertin.

Définir ses attentes avec son partenaire avant d’aller en club libertin en couple


Selon moi (une source sûre), la première étape consiste à s’assurer que les deux partenaires ont envie de tenter l’expérience.

Aller en club libertin est quelque chose de vraiment particulier. Tu n’as peut-être pas vu d’autres adultes nus in real life depuis un bail, et peut-être jamais d’adultes qui copulent sous tes yeux.

Difficile de prévoir à l’avance comment vous allez vivre chacun individuellement cette expérience, même si vous l’avez désirée très fort. Donc y aller pour faire plaisir à l’autre me semble plus que risqué.

Personnellement, j’avais déjà eu l’occasion de passer une soirée avec une copine au KitKatClub, une boîte échangiste mythique de Berlin.

Cette expérience m’avait permis de mieux appréhender ma propre nudité en public (nous étions en sous-vêtements) et d’avoir un aperçu de comment je vivais le fait de voir des gens se tripoter en vrai.

Une discussion préalable pour définir ensemble vos attentes et vos limites me parait en tout cas tout à fait judicieuse.

Vous voulez coucher ensemble devant des gens ? Faire un plan à 3 ? Mater les autres ? L’un veut regarder l’autre avoir des relations sexuelles ? Vous ne savez pas encore ?

Vous pourrez toujours renégocier tout ça une fois sur place, mais cela permet de poser les bases des trucs rédhibitoires et des machins qui vous titillent.

Vous pouvez aussi définir un safe word qui vous permettra de poser vos limites au cœur de l’action, sans avoir à verbaliser : « Dégageons de ce coin, cette personne me dégoûte ».

Bref, posez bien les bases du consentement de chacun et les moyens de le donner, ou non.

Club libertin en couple : bien choisir le lieu

Viendra ensuite le moment de choisir le lieu de perdition dans lequel vous vous rendrez.

Il n’y a pas la même ambiance dans un sauna libertin feutré où tout le monde est nu sous sa serviette et dans une boîte de nuit SM qui passe de l’électro.

Renseignez-vous sur le dress code, le type de musique, le genre de clients. Choisissez une tenue adaptée en conséquence, dans laquelle vous vous sentirez à l’aise.

Il existe des lieux réservés aux couples et aux femmes seules, et vous n’y trouverez pas la même ambiance que dans un club où il y a des hommes seuls.

L’entrée est souvent très chère pour ces derniers, jusqu’à trois fois le prix pour un couple.

Si l’on peut imaginer que le tarif agit comme un « filtre », cela peut aussi pousser les clients à « en vouloir pour leur argent » et se montrer insistants.

Cela dépend vraiment des endroits : certains collent au cliché glauque, d’autres offrent une ambiance bienveillante très agréable.

Pour bien choisir le lieu, le mieux est de compter sur le bouche-à-oreille et de recueillir l’avis de personnes qui s’y sont déjà rendues.

Si personne ne peut vous conseiller, pour une première, privilégiez le petit club à la grosse usine à cul.

Communiquer en couple à l’intérieur du club libertin

Quand nous sommes arrivés dans le club, un repérage des lieux s’imposait.

Cette visite nous a permis de sonder l’atmosphère, de nous mettre à l’aise er de repérer les coins câlins, le fumoir, les pièces qui se ferment, celles qui restent accessibles à tous… et éventuellement les personnes qui nous attiraient.

Après un premier tour du propriétaire, vous pouvez vous isoler autour d’un verre au bar pour un premier débrief de vos impressions. C’est aussi l’occasion de définir la suite des festivités selon vos envies. Maintenant que tout cela est très concret, vos attentes peuvent évoluer.

Vous n’avez peut-être plus envie de suivre le plan initial, ou bien la visite du lieu a fait émerger chez vous des désirs nouveaux ? Veille en tout cas à ne pas mettre la pression à ton binôme une fois sur place, il pourrait se sentir piégé. L’idée est de rester une équipe dans ce contexte nouveau, un peu déconcertant, qui peut chambouler à un niveau très intime et réveiller des insécurités.

La communication avec ton partenaire est essentielle, mais elle l’est aussi avec les autres personnes présentes. Certaines vont tenter leur chance, c’est le jeu ! N’ayez jamais peur de refuser des avances. C’est peut-être un club libertin, mais vous n’êtes rien obligés d’y faire.

Félicitations, vous avez pris toutes les précautions conseillées par votre Queen Cam : il est maintenant temps de vous amuser.

Pour ça, je vous fais confiance. Enjoy kids. 

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

29 Nov 2019, à 17:25
Voir les réactions sur le forum (1 réponse)
Close