Close

Courrier du taf : « Comment s’intégrer au travail quand on est timide ? »

Pas évident d'aller vers les autres au boulot quand on est timide ou introvertie... Voici les conseils d'une coach pour réussir à s'intégrer auprès de nouveaux collègues.

Temps de lecture : 4 minutes

La rubrique « Courrier du coeur » est un classique de la presse magazine… Sur Rockie, on te propose plutôt de régler tes problèmes de boulot dans notre rubrique « Courrier du taf ».

Participe à notre rubrique Courrier du tafTu as des soucis au boulot ? Tu aimerais bien recevoir les conseils avisés d'une coach ou spécialiste des Ressources Humaines ? Tu peux nous écrire pour nous raconter ton histoire à l'adresse salut@rockiemag.com, en précisant bien dans l'objet "Courrier du taf".

Le message de Virginie qui a du mal à nouer des liens avec ses nouveaux collègues :

Chère Rockie,

Je ne suis pas très bien dans ma vie perso à cause d’une rupture difficile et dans ces situations-là je suis du genre à me renfermer sur moi-même. Je n’ai pas envie d’exposer ma vie privée au taff.

Mais voilà, j’ai intégré un nouveau service en même temps que cette rupture. Je viens le matin, je m’enferme dans mon bureau et je repars le soir. Je n’ai rien contre mes collègues mais je suis déjà timide de nature, alors là je me sens encore moins capable d’aller vers les gens.

Toutefois, j’ai commencé à remarquer des moqueries et des rires sur mon passage, puis finalement j’ai entendu en passant : « celle-là, elle se prend vraiment pour je sais pas quoi, elle calcule personne ».

Comment vaincre ma timidité et dépasser ma personnalité très introvertie pour essayer de sociabiliser un peu avec mes collègues et ne pas passer pour quelqu’un qui se la raconte et les snobe alors que ce n’est pas le cas ?

Merci de ton aide,

Virginie

La réponse de Mylène Marvin, ancienne RH et coach en développement personnel :

Hello Virginie,

Merci pour ton courrier et ta confiance. Si je comprends bien, tu veux vaincre ta timidité et te sociabiliser, voici les quatre questions que je te propose de te poser pour t’aider. (Se poser c’est aussi t’inviter à prendre des notes pour que ce soit plus facile pour toi).

Pour commencer, j’ai envie de te préciser que c’est OK à des moments dans sa vie (ou même dans une journée !) d’avoir besoin d’être seule avec soi-même. Le tout est de comprendre en quoi ça t’aide, pour toi, au travail.

Pour ça, demande-toi : En ce moment, qu’est-ce que cela me permet positivement de me renfermer sur moi-même ?

Tu vas trouver toutes sortes de réponses qui correspondront finalement à ce pourquoi cela est important (ou cela a été important) pour toi de ne pas entrer en relation tout de suite avec tes collègues.

Pour la deuxième question, prenons un exemple, imaginons qu’une de tes réponses précédentes soit « Me renfermer me permet (ou m’a permis) de mieux gérer ma rupture ».

D’accord. Demande-toi maintenant : « Comment je saurai que j’ai géré ma rupture ? » Ce à quoi tu pourras répondre « Je verrai que, je sentirai que, je me dirai que … » Ce sont tous les signes qui t’assurent que tu es réellement prête à passer à l’étape suivante : te sociabiliser. Vérifie donc que tous ces signes sont au vert !

En quoi est-ce important pour moi de nouer des relations avec mes collègues ?

La plupart du temps pour passer à l’action (manger, boire un verre, aller dormir, etc.) nous nous connectons sans le savoir à ce qui nous motive. Par exemple, nous sommes motivées à aller dormir parce que nous ressentons de la fatigue et que nous voulons nous reposer pour être en forme ensuite.

Mais si nous imaginons que finalement nous avons été obligées à aller dormir, nous pourrions être frustrées, en colère ou ressentir tout autre émotion désagréable pour nous.

À l’aide de la troisième question, il est donc important pour toi de te demander si tu en as vraiment envie : « En quoi est-ce important pour moi de me sociabiliser ? »

Peut-être que tu comprendras que :

1. Tu n’es pas encore tout à fait prête à parler avec tes collègues et c’est ok.
2. Oui, tu es vraiment prête à te sociabiliser.

Demande-toi alors : « Quelle première étape serait ok pour moi pour aller vers mes collègues ? » Cela peut par exemple être : dire une phrase de ton choix, partager un café, montrer sur quoi tu travailles, demander de l’aide sur un dossier, etc ?

Parler de sa vie privée au travail… uniquement si on en a envie !

Personne ne t’oblige à exposer ta vie privée au boulot. Si tes collègues te posent des questions là-dessus, c’est bien toi qui décides si tu veux ou non leur en parler ! Et si tu ressens le besoin de leur donner du sens pour qu’ils comprennent, tu peux reprendre tes réponses à la première question.

Petit conseil supplémentaire : Une technique ultime pour adopter un nouveau comportement, pour toi te sociabiliser, c’est d’observer comment les autres le font, de prendre le temps d’imiter ce qui nous inspire et de laisser ce qui ne nous plait pas !

Dans le cas où, avec ces questions et le temps, tu as toujours l’impression que ta timidité t’empêche d’atteindre des objectifs importants pour toi, je t’invite à te rapprocher d’un spécialiste des émotions (moi ou un autre) qui saura t’accompagner pour que tu puisses trouver tes propres solutions et vaincre ta timidité.

Donne-nous de tes nouvelles !

Avec cœur,

Mylène

Pour aller plus loin :

Et toi, tu as des astuces ou des conseils pour nouer des liens avec tes collègues ? Tu fais aussi partie de la team introvertie au travail ? Viens on en discute dans les commentaires ! 

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

29 Jan 2020, à 14:20
@Weena88 (oui, j'avais oublié de te citer)
Ah, oui c'est sur que du coup c'est difficile de créer des relation quand tu travailles pas vraiment avec les gens...
Les bugnes, je pense que c'est une bonne idée ! Si tu te sens, tu peux faire un tour des bureaux le matin en te présentant (si pas encore fait auprès de certaines personnes), et en leur proposant de passer à la pause. Tu peux leur expliquer que c'est une petite tradition et que ça te fait plaisir si ils ont l'occasion de passer. Je n'ai jamais vu quelqu'un refuser un pause gâteau au travail :clin: (A mon boulot c'est différent parce que c'est pas du coworking, mais on a "l'obligation" de faire un gâteau quand on arrive pour se présenter à tout le monde (et satisfaire la gourmandise générale).

Pour la pause de midi, ça ne me choque pas, surtout s'il y a tout les équipements pour. Après si on t'invite à te joindre à un groupe à la cantine, ça peut être l'occasion de nouer des relations, mais pas forcément tous les midis.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Voir les réactions sur le forum (16 réponses)
Close