Close

Le coronavirus va-t-il tuer les clubs libertins ?

Certains clubs libertins voient leur fréquentation baisser depuis la propagation du Coronavirus. Est-ce la faute aux masques de protection qui sont moins sexy que ceux en dentelle ? A l'inquiétude ambiante ? Manon essaye d'y voir plus clair.

Temps de lecture : 3 minutes

Ah bah ça, on ne s’y attendait pas hein. Déjà que l’épidémie de Coronavirus — Covid-19 de son petit nom — est en train de défoncer toute l’économie du pays, de faire annuler les concerts à tour de bras, les évènements sportifs et j’en passe, maintenant il nique aussi les clubs libertins. Tout part à vau-l’eau ma pov’dame.

Tu le sais peut-être (ou pas hein, je ne connais pas ta vie sexuelle), mais il est d’usage dans certains de ces clubs de porter un masque en dentelle, ou un masque vénitien, pour rajouter un peu de piment paraît-il (et garder un peu d’anonymat). Sauf que, actualité oblige, le masque chirurgical a grave la côte en ce moment, et il est en train de faire de l’ombre aux autres.

À lire aussi : 3 conseils avant d’aller dans un club libertin en couple

Le masque chirurgical : la nouvelle tendance des clubs libertins

Ah bah tu sais, la mode s’adapte à tout hein. Dans les années 40, on fabriquait des pantalons avec des toiles de parachutes, et en 2020 on peut ken en liberté avec un masque en papier pour pas choper le Covid-19.

Peut-être que c’est une mode qui restera même une fois qu’un vaccin sera trouvé. Peut-être qu’on trouvera vraiment ça sexy un jour, au point de foutre nos masques en dentelle au fond d’un tiroir.

Peut-être que ces masques vont déclencher des nouveaux jeux de rôles sexuels. Il y en a bien qui fantasment sur les uniformes de flics, alors pourquoi pas sur une tenue d’anti-contamination ? Le masque is the new black.

Remplacer le gel lubrifiant par du gel hydroalcoolique : un choix audacieux

Bon, soyons logiques deux minutes : on nous répète à longueur de journée, et ce depuis des semaines, qu’il faut se laver les mains toutes les 2min30, ne pas se faire la bise, ne pas se serrer la main et ne plus lécher la barre du métro, mais par contre y a pas de soucis pour aller se toucher la nouille en communauté dans un club libertin ?

À lire aussi : Comment t’occuper si tu es en quarantaine à cause du Coronavirus ?

Il paraît que ces lieux s’adaptent, qu’ils essayent de protéger leurs clients coûte que coûte, comme l’explique l’établissement Le Mask dans l’article de France 3 Ile-de-France :

On a mis du gel hydroalcoolique et des masques chirurgicaux à l’entrée. La fermeture n’est pas à l’ordre du jour. 

J’espère surtout que les clients ne vont pas confondre le gel hydroalcoolique et le lubrifiant, ça pourrait piquer un peu tout ça.

La nouvelle golden shower façon Covid-19

Dans le club l’Éclipse, sauna échangiste de la capitale, des mesures ont aussi été prises : les clients baignent dans l’eau, le chlore et le savon. Un peu comme la sortie piscine du mercredi, avec des teubs et des capotes en plus.

On attend quand même avec impatience les recommandations de l’OMS sur les règles à suivre quant aux relations sexuelles avec l’épidémie, parce que bon, à part l’article de Sciences Info qui suggère de tailler des pipes plutôt que de se faire la bise (c’est du lol, calmez-vous), on ne sait pas encore trop ce qu’on a le droit de partager comme fluides.

Bon, en partant du principe que dans ces établissements on se protège des MST et IST avec des capotes, on peut imaginer que le Coronavirus ne se transmettra pas trop à ce niveau là. Rajoute un petit coup de gel hydrolacoolique, un masque pour ne pas se galocher et hop, on est bon, on peut ken à tout va sans trop de drama.

J’imagine hein.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

19 Mar 2020, à 00:01
@Noyu
Sauf si les gens sont enfermés dans le club pour cause de confinement. :cretin:
 
Voir les réactions sur le forum (6 réponses)
Close