Close

Ces femmes sont en première ligne face au coronavirus

En train de soigner les malades, de faire le ménage, de tenir les caisses des supermarchés... Les femmes sont surreprésentées dans les postes en première ligne face au coronavirus. Merci à elles !

Temps de lecture : 2 minutes

« Ce qui fait tenir la société, c’est d’abord une bande de femmes. »

Cette phrase forte, c’est Christiane Taubira qui l’a prononcée le 13 avril sur France Inter (clique ici si tu veux écouter son entretien passionnant).

Et ce sont loin de n’être que des mots : les chiffres sont à l’appui, et dressent le portrait d’une France en confinement tirée par les femmes, surreprésentées au sein des postes clés qui font fonctionner le pays en cette période.

Les chiffres sont à retrouver dans cet article de France Inter.

9 femmes sur 10 aux caisses des magasins

Selon l’Insee, 9 personnes sur 10 tenant les caisses des magasins sont des femmes. France Inter a calculé que 135 000 caissières seraient en première ligne face à l’épidémie de coronavirus.

7 femmes sur 10 au sein des agents d’entretien

Les femmes sont également majoritaires au sein des agents d’entretien : elles représentent 7 personnes sur 10 au sein de la profession selon l’Insee.

Moins visibles que les agentes de caisse et le personnel soignant, elles restent indispensables au fonctionnement des entreprises, des magasins et des hôpitaux restés ouverts pendant le confinement.

9 femmes sur 10 chez les aides soignants et les infirmiers

Toujours selon l’Insee, les aides soignants sont en réalité en majorité des aides soignantes, et les infirmiers des infirmières, avec 9 femmes sur 10 exerçant ces métiers.

Je les remercie pour leur abnégation à soigner de jour comme de nuit les malades dans les hôpitaux, à s’occuper des personnes en Ehpad (parfois en étant confinées avec eux) et à aider des personnes malades isolées.

Près de 9 femmes sur 10 chez les préparateurs en pharmacie

Enfin, les femmes sont aussi surreprésentées chez les préparateurs en pharmacie. 9 personne sur 10 exerçant ce métier sont des femmes selon l’Insee.

Certaines préparatrices se sentent oubliées et ont écrit une lettre au Président Macron.

Pourtant, les préparatrices en pharmacie sont bel et bien indispensables au fonctionnement des officines et des hôpitaux. Ce sont elles qui gèrent les stocks et la préparation des prescriptions médicales.

Alors je tiens à remercier ces femmes qui permettent avec courage au pays de continuer à fonctionner, et aux malades d’être soignés !

Et pour conclure, je ne saurais que te conseiller de lire ce témoignage de Diana, cette médecin qui lutte contre le coronavirus et qui raconte son quotidien, ses peurs et ses victoires.

À lire aussi : Comment la charge mentale des femmes empire avec le confinement

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

16 Avr 2020, à 14:46
Voir les réactions sur le forum (7 réponses)
Close