Close

Et si tu passais aux couches lavables pour ton bébé ?

Tu as déjà entendu parler des couches lavables pour enfant mais tu hésites à te lancer ? Virginie te donne toutes les infos pour bien commencer.

Temps de lecture : 5 minutes

Si tu as un enfant en bas âge et que tu essayes le plus possible de te rapprocher d’un mode de vie zéro déchet, tu as sûrement déjà entendu parler des couches lavables. Comme leur nom l’indique, ces couches ont le grand intérêt de passer à la machine, et donc de pouvoir être utilisées un grand nombre de fois.

Quand on sait qu’un nouveau né peut être changé jusqu’à 8 fois par jour, ça représente une sacrée économie pour le porte-feuille mais aussi pour la planète !

En effet, les couches jetables, dont le marché recule d’année en année (le dernier rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire sur la sécurité des couches pour bébé n’a clairement pas dû aider), représentent environ 750 000 tonnes de déchets non-compostables et non-biodégradables par an. Une vraie plaie pour l’environnement !

Quel type de couche lavable pour ton bébé ?

Il existe trois grands types de couches lavables et tu ne dois pas hésiter à tester les différents modèles afin de trouver celui qui correspond le plus à ton mode de vie.

1 – Le système couche + culotte

Ce système se compose de deux parties bien distinctes à installer l’une après l’autre : une « couche » absorbante (lange carré à plier ou couche pré-formée) et une couche de protection imperméable. Il faut retirer la partie absorbante à chaque change mais la couche de protection peut être remise plusieurs fois avant d’être changée.

C’est une méthode qui prend un peu de temps mais c’est très efficace pour éviter les fuites, surtout la nuit.

Si tu as envie de tester ce système avec un lange, voici un petit tuto pour apprendre à bien le plier. En plus du carré de tissu, tu auras besoin d’une attache en latex (dans le milieu, on appelle ça un « snappi ») pour pouvoir sécuriser la couche.

2 – Le système Tout-en-Un (ou TE1)

La couche lavable « Tout-en-Un » ressemble beaucoup à une couche jetable classique : elle se présente d’un seul tenant et doit être changée à chaque change.

Certains modèles possèdent en plus une petite poche qui permet de glisser un insert supplémentaire pour augmenter son pouvoir d’absorption (pratique pour la nuit).

Ce système de change a l’avantage d’être rapide et simple à maîtriser, mais comme il faut changer toute la couche à chaque fois, il est moins économique.

Qu’est-ce qu’un insert ? Plus qu’un accessoire, l’insert absorbant est un élément indispensable de la couche lavable lorsqu’elle n’est pas elle-même absorbante. Il peut être placé dans la couche ou la culotte de différentes façons : fixé des pressions, glissé dans une poche ou simplement posé sur le tissu.

La plupart des inserts sont aujourd’hui en bambou ou en microfibre, deux matières très absorbantes.

Il existe aussi des inserts en coton bio et en chanvre, des matières intéressantes d’un point de vue environnemental mais moins absorbantes et qui demandent un passage au sèche-linge pour rester douces.

3 – Le système Tout-en-Deux (ou TE2)

La couche lavable « Tout-en-Deux » est une couche imperméable sur laquelle on peut fixer (grâce à un système de pressions) ou déposer un insert lavable.

À chaque change, il suffit de retirer l’insert, de donner un rapide coup d’éponge sur la couche, puis d’installer un insert tout propre.

C’est une solution très économique car on ne change que la partie absorbante à chaque change.

4 – Le système Tout-en-Trois (ou TE3)

La couche lavable « Tout-en-Trois » est un mix parfait entre la TE1 et la TE2 : fabriquée dans une matière imperméable, elles possède une poche dans laquelle on peut placer un insert absorbant lavable ou jetable en fonction de ses besoins du moment.

C’est une couche hybride qui permet aussi d’utiliser des inserts jetables, ce qui est bien pratique pour les week-ends où on veut voyager léger (ou lorsqu’on sait qu’on aura pas accès à une machine à laver).

Un insert jetable dans une couche lavable ?Insérer des inserts jetables dans des couches lavables peut sembler contre-productif. Pourtant, grâce à leur composition sans plastique, colle ou scratch, ils ont un impact écologique beaucoup moins important que les couches jetables. Il existe même des modèles biodégradables et compostables. Les inserts jetables sont donc une solution intéressante pour les courts déplacements.

Quelle taille de couche lavable pour ton bébé ?

Une fois que tu as choisi le modèle de couche lavable qui correspond le mieux à tes besoins, il faut que tu choisisses la bonne taille pour ton bébé.

Deux solutions s’offrent à toi : tu peux prendre une couche qui existe en plusieurs tailles (à choisir en fonction du poids du bébé) ou opter pour une couche à taille unique qui accompagnera ton enfant jusqu’à la propreté.

Elles ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients : les couches à taille sont faciles à utiliser mais il faudra en racheter tout un jeu dès qu’elles seront devenues trop petites pour le bébé. Les couches à taille unique, de leur côté, n’auront pas besoin d’être renouvelées aussi fréquemment, mais elles risquent d’être un peu grandes pour un nourrisson et un peu justes pour un enfant de plus de 15kg.

À toi de voir en fonction de la morphologie de ton bébé, en sachant que tu peux parfaitement acheter (ou louer, encore mieux) quelques couches lavables en taille S pour les premiers mois, et ensuite passer à une taille unique.

Combien de couches lavables faut-il acheter ?

Avant de faire chauffer ta CB, prends le temps de calculer le nombre de couches dont tu vas avoir besoin. Il va dépendre du type de couche lavable que tu souhaites acquérir et de la façon dont tu comptes les entretenir (lavage tous les jours ou tous les deux jours, sèche-linge ou séchage à l’air libre etc). L’âge de ton bébé doit aussi être pris en compte car un nouveau-né a besoin d’être changé plus souvent qu’un petit de 1 an.

En moyenne, pour un kit complet, il te faudra une quinzaine de couches pour une TE1. Pour un combo couche + culotte, tu auras besoin de 15 couches (langes ou couches préformées) et 4 culottes imperméables. Pour une TE2, il te faudra une quinzaine d’inserts et 4 culottes imperméables, même chose pour une TE3.

Les couches lavables, ça coûte combien ?

En plus d’être écologiques, les couches lavables font aussi du bien au porte-monnaie ! Même si l’investissement de départ est important (pour 20 couches lavables, sans les inserts, doublures et autres accessoires, il faut compter entre 450€ et 600€ selon les marques), et que les lavages fréquents coûtent un peu d’argent en eau et en électricité, on s’y retrouve au final, surtout quand on sait qu’une couche jetable coute entre 0,20€ et 0,40€ l’unité, et que chaque enfant sera changé entre 5000 et 6000 fois de sa naissance jusqu’à la propreté…

Ce qui rend l’investissement d’autant plus intéressant, c’est que les couches lavables en bon état pourront ensuite être réutilisées pour un autre enfant ou revendues comme matériel d’occasion. À condition, évidemment, qu’elles aient été bien choyées pendant les premières années de vie de ton bébé.

À ce sujet, si tu t’interroges sur la façon d’entretenir et de stocker tes couches lavables sales comme fraîchement nettoyées, no panic : l’article arrive très bientôt.

En attendant, pour celles et ceux qui utilisent déjà des couches lavables, n’hésitez pas à venir donner des conseils dans les commentaires !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

12 Juin 2020, à 11:34
@meta Peut-être que si tu lui dit que tu vas t'occuper de la corvée "couche" elle va te laisser faire ce que tu veux avec des couches lavables :fleur: ?
@grenouilleau J'ai déjà proposé bien sûr, mais elle ne veut pas, c'est l'idée de la couche elle-même, d'avoir de la "caque" (du caca, comme on dit en Suisse) dans la machine à laver, le doute qu'elle a sur l'aspect environnemental s'il faut faire des machines plus fréquentes à 60°C...
Mais, oui, le fait de prendre en charge la tâche est un facteur important. Comme je n'ai aucune idée de mon futur état de fatigue, j'attendrai de prendre moi même un congé pour faire des essais.
 
Voir les réactions sur le forum (12 réponses)
Close