Close

Courrier du Taf : « Au secours, je m’ennuie au travail ! »

Le bore-out, tu connais ? Cet ennui profond et durable au travail peut avoir des conséquences importantes sur l'épanouissement et l'équilibre, voici quelques pistes pour tenter d'en sortir.

Temps de lecture : 5 minutes

La rubrique « Courrier du coeur » est un classique de la presse magazine… Sur Rockie, on te propose plutôt de régler tes problèmes de boulot dans notre rubrique « Courrier du taf ».

Voici le deuxième épisode avec l’histoire d’une Rockie confrontée à l’ennui au travail.

Participe à notre rubrique Courrier du taf Tu as des soucis au boulot ? Tu aimerais bien recevoir les conseils avisés d’une coach ou spécialiste des Ressources Humaines ? Tu peux nous écrire pour nous raconter ton histoire à l’adresse salut@rockiemag.com, en précisant bien dans l’objet « Courrier du taf ».

Le message de Lindsay qui en a marre de s’ennuyer au travail :

Chère Rockie,

Mon problème, c’est que je suis confrontée à une situation de bore-out !

Je suis consultante en mission d’archivage audiovisuel ce qui est pile dans mes compétences et pile dans la lignée de mes études… mais je m’emmerde.

Oui, c’est brut mais c’est vrai. J’ai 30 ans, encore sûrement 40 ans de carrière à mener et j’ai l’impression de rentrer chaque jour dans ma cellule de 9 à 17 h.

C’est pourquoi j’ai décidé de me bouger les fesses, ce qui me pousse à partir dans tous les sens. Au moment où je t’écris, je reviens de ma première journée d’une formation courte en Java. Moi qui n’ai jamais programmé… C’était une journée harassante mais j’ai pu utiliser mon cerveau, ça change !

Bref, je ne sais pas où je vais, je me cherche. Tu as des conseils pour moi ?

Le retour de Mylène Marvin, ancienne RH et coach en développement personnel :

Hello Lindsay,

Merci pour ton partage !

Pour tout le monde, commençons par le commencement … Le bore-out c’est quoi ? C’est l’ennui durable au travail qui peut se manifester de diverses manières.

Avoir des tâches à faire ou non, avoir un travail pile dans ses compétences ou pas, avoir pourtant aimé ce travail avant ou non, le bore-out est souvent accompagné d’une remise en question de ses compétences et d’une souffrance liée au manque de sens dans son job.

Les jours s’enchaînent, on ne sent pas utile et, comme tu le dis si bien Lindsay, on a « l’impression de rentrer chaque jour dans sa cellule ».

On ne comprend vraiment pas pourquoi notre situation professionnelle ne nous correspond plus, on se dit qu’on a fait peut-être le mauvais choix d’étude, on a peur de recommencer à zéro et on envie celles et ceux qui ont un job épanouissant !

À lire aussi : Comment savoir si je risque de faire un burn-out ?

Alors à partir du moment où l’on prend conscience que l’on s’emmerde depuis beaucoup trop longtemps au travail, comment trouver la porte de sortie ?

Je te propose 2 étapes pour en finir avec l’ennui au travail.

Étape 1 pour sortir du bore-out : identifier son besoin pour trouver les solutions adéquates

Oui, ton entreprise et ta hiérarchie pourraient s’en rendre compte et mettre en place des solutions pour régler ce problème d’ennui au travail. Mais ces solutions seront souvent extérieures, collectives, structurelles et ne répondront pas forcément à ce que tu veux réellement pour toi.

La question à se poser c’est donc : qu’est-ce qui m’emmerde exactement dans mon job ?

Est-ce que c’est :

  • Le manque de travail ?

Si c’est ton cas, tu as probablement peu de tâches à réaliser, tu as l’impression d’être payé·e à ne rien faire et ça te rend malade de perdre ton temps ! Et si tu voyais ce temps comme une opportunité ?

Tu pourrais par exemple utiliser ce temps pour aider un de tes collègues, et renforcer la cohésion d’équipe ou partir en formation et apprendre une nouvelle compétence, comme tu as pu le faire Lindsay !

Astuce : Renseigne-toi sur tes droits de formation ici.

Si l’entreprise te plaît et que tu comptes y rester, tu peux aussi profiter de ton temps libre pour mettre en place un projet sportif (ou autre) au sein de l’entreprise ou devenir intrapreneur en réfléchissant à un projet à lancer !

Enfin, si l’entreprise ne te plaît plus, tu peux bien sûr profiter de tes journées d’ennui pour réfléchir à ton futur job.

  • L’inadéquation entre tes missions et tes compétences ?

Apparemment, il ne s’agit pas de ton cas Lindsay puisque tu nous précises que ta mission est « pile dans [tes] compétences ».

Mais si c’est ton cas à toi, chère lectrice ou lecteur, et que tu veux rester dans l’entreprise, tu peux voir avec le service des Ressources Humaines pour redéfinir ta mission grâce à un bilan de compétences.

Si tu as plutôt envie de quitter cette entreprise, rendez-vous directement à l’étape 2 !

  • La finalité de ton travail ?

Il arrive parfois qu’après quelque temps sur un poste, ce que tu fais ne te parle plus, ne t’anime plus. On change, l’entreprise évolue et ton poste ne te permet pas d’avoir le rôle que tu souhaites, d’exprimer qui tu es devenue et d’être en accord avec ce qui est important pour toi.

Il est temps pour toi d’accepter ce changement et de revenir à ce qui fait sens pour toi.

Voici un exercice simple mais nécessaire : lister tes 5 valeurs.

Pour te donner des idées : l’entraide, la liberté, l’écologie, l’amusement, l’apprentissage, la curiosité, la détermination, le respect, la sincérité, la paix, l’amour, etc.

Cela te permettra de connaître ce que tu attends de ton futur job, d’éliminer les postes et/ou entreprises qui ne sont pas faits pour toi et donc de te rapprocher de ton job utile.

  • L’absence de défi professionnel (voire personnel !) ?

Enfin, peut-être que tu aimes ton job mais qu’en ce moment tu recherches un nouveau challenge.

Alors si les opportunités dans ton entreprise sont épuisées, à toi la nouvelle aventure professionnelle : chercher une autre entreprise, explorer un autre pays, créer une entreprise, etc.

Étape 2 pour sortir du bore-out : apprendre de son monde intérieur pour débloquer la situation à l’extérieur

Tu as compris que tu t’ennuyais au travail mais tu te condamnes (pour l’instant) à rester dans cette situation. Pour sortir de ce statu quo, voici quelques questions à se poser :

  • Avant toute chose, est-ce que j’ai bien fait le point sur ma situation ?

Tenter de nouvelles choses c’est bien mais attention à ce que ce soit bien aligné avec qui tu es. Se bouger les fesses sans savoir où aller c’est prendre le risque de se perdre encore plus en chemin et d’aggraver le manque de confiance en soi.

Avant d’explorer, prends le temps de faire le point intérieurement en démarrant par l’étape 1 de cet article.

  • Quel est mon nouvel objectif professionnel ?

En fonction de ton cheminement, tu souhaiteras peut-être changer de mission, de poste, de service dans la même entreprise, développer de nouvelles compétences, quitter ton entreprise pour une autre et/ou créer ta propre entreprise.

Tu peux choisir de clarifier ce nouvel objectif professionnel seul ou avec l’aide d’un ou une professionnelle.

  • Qu’est-ce qui m’empêche d’en parler ?

Maintenant que tu sais pourquoi tu t’ennuies et ce que tu comptes faire après, tu n’arrives pas à en informer ton entreprise.

C’est ce qui m’est arrivé : j’étais emprisonnée dans une spirale, incapable de soulever le problème avec ma hiérarchie parce que je croyais à ce moment là que je n’avais pas le droit de me plaindre, que je devais être parfaite et ne pas faire de vague.

C’est la honte et la culpabilité qui m’ont poussée au silence. Par expérience, attention à l’explosion !

Si tu as du mal à aborder le sujet avec ton manager direct, sache que d’autres interlocuteurs sont possibles : un responsable, le service des Ressources Humaines, les syndicats, le médecin du travail ou un coach spécialisé dans la reconversion professionnelle grâce aux émotions.

  • De quoi j’ai peur ?

Ton entreprise est au courant mais tu n’arrives pas à agir parce que tu as peur.

Si aujourd’hui, la peur t’empêche de mettre en œuvre tes propres désirs professionnels, prends le temps de : 1) visualiser chaque danger 2) rechercher les solutions pour éviter chaque danger 3) et même si chaque danger arrive, trouver un ou plusieurs plans B.

À lire aussi : En 2019, affronte tes peurs au lieu de te fixer des objectifs

De manière plus générale, je t’invite à mieux comprendre tes émotions pour qu’elles soient tes alliées pour retrouver ton chemin.

Tiens-nous au courant, et à bientôt !

Pour aller plus loin au sujet de l’ennui au travail :

Et toi, tu as déjà connu l’ennui au travail ? Comment as-tu géré cette situation ? Viens nous raconter tout ça dans les commentaires de cet article !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

12 Oct 2019, à 13:21
@Clem' Beaucoup de gens de mon entourage me conseillent aussi ça : de lancer mon blog, de faire ci ou ça pendant mes heures de travail. J'y ai pensé mais comme je ne sais pas trop dans quoi partir, ça me semble difficile pour le moment.
J'ai pas de problème d'écran visible, je suis même seule dans mon bureau mais j'ai remarqué un phénomène assez étrange, c'est que quand je suis au travail, même tranquille, je ne me sens pas dans les mêmes dispositions psychiques que si j'étais ailleurs. Du genre : regarder une vidéo youtube au fond de mon lit, ça me détend, faire la même chose au travail, ben ça m'ennuie rapidement.
Je sais pas si c'est lié au fait qu'au travail, je dois malgré tout rester sur le qui-vive, au cas où quelqu'un entre dans mon bureau, m'appelle, me demande un truc... Mais je suis pas pleinement détendue et je ne peux pas me concentrer pareil que si j'étais chez moi...
 
Voir les réactions sur le forum (69 réponses)
Close