Close

« Oh My God ! », une chouette comédie british à voir en replay jusqu’au 16 septembre

Tu cherches un film feel-good à regarder ce week-end ? Clémence te conseille "Oh my God !" (Hysteria en VO) diffusé sur Arte le 18 août et disponible en replay jusqu'au 16 septembre.

Temps de lecture : 2 minutes

Si tu es rentrée de vacances avec le vague à l’âme et que tu cherches un film feel-good à te mettre sous la dent, la comédie britannique Oh My God ! devrait te plaire.

Je l’avais complètement raté à sa sortie en 2011, mais je me suis régalée en découvrant le film de la réalisatrice Tanya Wexler, diffusé sur Arte dimanche 18 août.

Oh My God ! : un chouette film et un sujet jouissif

C’est d’abord son sujet qui m’a séduite, puisque Oh My God ! raconte de façon (très) romancée l’invention du premier vibromasseur électrique dans l’Angleterre victorienne de la fin du XIXème siècle.

L’histoire commence quand le jeune médecin Mortimer Granville devient l’assistant du Dr Dalrymple, spécialiste de l’hystérie féminine. Ce trouble mental censé être causé par l’utérus était un diagnostic courant au XIXème et XXème siècle, jusqu’à ce que l’Association américaine de psychiatrie ne supprime le terme en 1952.

Pour guérir les femmes de la haute bourgeoisie londonienne très puritaine, le Dr Dalrymple a une méthode simple : masturber les patientes pour les « soulager » (et non leur donner du plaisir, puisqu’il est persuadé qu’elles ne peuvent en ressentir de cette manière).

Le jeune Mortimer Granville le seconde de son mieux, jusqu’à ce que des crampes à la main l’empêchent de continuer. Heureusement, son meilleur ami est passionné par la technologie et s’intéresse aux possibilités fournies par la découverte récente de l’électricité. Ensemble, ils parviennent à mettre au point un objet révolutionnaire…

Oh My God ! et les premiers combats féministes

Ce résumé pourrait laisser penser que Oh My God ! est surtout une affaire d’hommes. Il n’en est rien, heureusement, grâce au personnage de Charlotte, la fille du Dr Dalrymple.

Cette militante pour les droits des femmes, incarnée par Maggie Gyllenhaal, n’a pas froid aux yeux. Révoltée par l’injustice faite à son sexe et par la misère, elle défend avec courage ses convictions, face à son père et au reste de la haute bourgeoisie londonienne qui la voient comme… une hystérique.

Mais elle s’en moque autant que des convenances de son milieu… Renonçant à faire un beau mariage, elle a préféré ouvrir un foyer pour aider les femmes des quartiers pauvres et leurs enfants.

Oh My God ! est à regarder en replay sur Arte.tv

Oh My God ! coche donc toutes les cases pour me plaire : féminisme, costumes d’époque, humour british et un soupçon de comédie romantique.

Précisons tout de même que si le Dr Joseph Mortimer Granville a bien inventé en 1883, un engin vibrant destiné à soulager les douleurs musculaires, il ne traitait que les hommes dans son cabinet, refusant justement d’être associé à « l’hystérie féminine ».

Mais les femmes n’ont pas attendu très longtemps pour utiliser toutes seules et sans prescription médicale cet ancêtre du vibromasseur.

Si je t’ai donné envie de voir (ou revoir) Oh My God !, tu peux le visionner gratuitement en replay sur la plateforme d’Arte jusqu’au 16 septembre.

Et viens me dire dans les commentaires ce que tu as pensé du film !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

26 Août 2019, à 14:55
Voir les réactions sur le forum (12 réponses)
Close