Close

Comment bien gâcher un mariage

Être insupportable au quotidien, c'est du boulot. Mais rendre les gens dingues pendant un mariage, c'est tout un art ! Clémence t'a concocté une liste de conseils à suivre... ou pas.

Temps de lecture : 4 minutes

Tu es invité·e à un mariage bientôt et tu voudrais être sûr·e de remporter la palme de l’invité le plus pénible ? Suis le guide !

Avant le mariage : répondre aux faire-parts, pour quoi faire ?

En amont du mariage, si tu croises les mariés et qu’ils te parlent de leurs préparatifs, n’hésite surtout pas à critiquer chacune de leurs idées, avec un péremptoire : « ça ne fait pas mariage ». Rien de tel que ton avis d’expert·e pour tendre un couple qui se débat déjà entre les devis et le plan de table.

Une fois le faire-part reçu, prépare-toi surtout à… ne rien faire. Si les mariés te relancent pour savoir si tu viens, tu pourras toujours leur envoyer un SMS laconique : « Ah, mais, fallait répondre ? ».

Le jour du mariage : tout miser sur le chantage ou la culpabilisation

Le jour du mariage, essaye de te pointer avec ton date, ta grand-mère ou ton boss, sans avoir prévenu personne. Si  tu n’as pas de passager clandestin sous la main, tu peux toujours tenter de convaincre les mariés de changer le plan de table. Et pour ça, le chantage et la culpabilisation seront tes meilleurs alliés.

Globalement, n’hésite jamais à poser trouze mille questions aux mariés dans les 48h précédant le mariage, en particulier si ces infos sont DÉJÀ disponibles quelque part. « Comment je m’habille ? C’est à quelle heure ? C’est où ? Qu’est-ce qu’on mange ? Pourquoi vous vous mariez alors qu’un mariage sur trois finit par un divorce ? Etc. »

Pendant la cérémonie du mariage : la politesse avant tout

Quels que soient tes efforts déployés en amont pour pourrir le groove du mariage, sache que c’est pendant la cérémonie que tout se joue. Alors commence déjà par arriver en retard. En plus, les mariés ont tendance à indiquer un horaire sur le faire-part qui n’est pas l’heure officielle de démarrage de la cérémonie.

Déjoue leur stratagème en te pointant 30 minutes voire 45 minutes en retard (mais là, attention, si c’est une courte cérémonie à la mairie, tu risques de la rater complètement).

La cérémonie a déjà commencé quand tu arrives ? Bingo ! Il ne te reste plus qu’à t’installer au premier rang en faisant le maximum de bruit possible. Tu peux d’ailleurs t’en excuser à voix très haute : la politesse avant tout.

Il est temps de te révéler une botte secrète que seuls les invités vraiment relous (et les personnages âgées) maîtrisent : laisser son téléphone allumé avec la sonnerie à fond. Avec un peu de chance, tu pourras faire retentir à l’insu de ton plein gré le générique de Star Wars pendant un moment émotion. Une tactique risquée cependant si les mariés sont des geeks : ça pourrait leur plaire.

Pendant la cérémonie du mariage : faire des blagues de très bon goût

Si personne n’a eu le bon goût de t’appeler pendant la cérémonie, rien n’est perdu. Il est encore temps d’aller photographier les mariés en te collant à 30 cm d’eux (« nan, mais c’est un effet artistique le gros plan ») et si possible avec un flash.

En cas de cérémonie un peu longuette, n’hésite pas à manifester ton énervement en soufflant ostensiblement. À quoi bon sortir discrètement prendre l’air ? Tu es là, tu y restes, même si tu t’ennuies comme un rat mort. En costume, le rat.

Pour tromper l’ennui, tu peux aussi faire une blague de très bon goût en déclarant haut et fort que tu t’opposes à ce mariage. Ou en jouant le rôle d’un·e des ex des mariés venu·e clamer son amour. Ambiance garantie.

Enfin, si tu es responsable des alliances, tu peux les oublier. Mais tu n’obtiendras pas de point pour l’originalité, Hugh Grant l’a déjà fait dans Quatre mariages et un enterrement.  N’hésite pas de toute façon à oublier le maximum de choses possibles ce jour-là. Les alliances donc, mais aussi ta bonne humeur, l’adresse du lieu où se déroule la fête et ton discours de témoin (l’improvisation, y’a que ça de vrai !).

Après la cérémonie du mariage : nourrir le drama

Tu n’as pas réussi à te perdre en route entre le lieu de la cérémonie et celui de la réception ? Tu n’as pas renversé ta bouteille de produit pour faire des bulles sur le costume du marié ? Ni même réussi à éborgner la mariée avec une poignée de riz jetée en mode head-shot ? Dommage… Bon, heureusement il te reste quelques basiques pour marquer des points de pénibilité pendant la fête.

Si le mariage où tu es invité·e propose un cocktail, c’est le moment de T’EMPIFFRER. Et sérieusement s’il te plaît ! Squatte le buffet et enfile-toi les petits fours comme si tu revenais de Koh-Lanta. S’il n’en reste pas assez pour les autres, et au hasard pour les mariés coincés dans une discussion pénible avec tonton Michel, c’est parfait.

Même combat au niveau de l’alcool. Surveiller sa consommation alors qu’il y a du champagne à volonté ? No way ! Si tu parviens à vomir dans les plate-bandes (ou mieux, dans la portière d’une voiture — true story) tu gagnes des points. La soirée et l’alcoolisation avançant, tu peux aussi tenter de déclencher une bagarre entre les deux familles. #TeamCapulet

Pendant le dîner du mariage : mettre le paquet sur les animations

Au moment du dîner, n’hésite pas à être excessivement bruyant·e et à critiquer à voix haute les tenues des autres invités, voire des mariés, pourquoi se priver ?!

Tu es témoin et tu as prévu une animation ? ! Ah génial, quelle superbe opportunité de les embarrasser devant tous leurs proches ! N’hésite pas à raconter des détails croustillants sur leur vie intime, surtout si tu sais que cela va les mettre mal à l’aise, et à ressortir les photos dossiers (en particulier si on t’a demandé expressément de ne pas le faire).

Rien à faire, les mariés semblent particulièrement détendus du slip, c’est même agaçant de ne pas parvenir à les agacer. Tu peux alors tenter de jouer la carte de l’ennui. Prépare à l’avance un discours en 7 sous-parties ou un Powerpoint qui dure au moins 15 minutes, et passe les diapos l’une après l’autre très lentement. « Là, c’est la mariée à 4 ans, là c’est elle à 4 ans et demi, là, c’est la mariée avec son doudou. Là c’est mes vacances à Majorque. »

Tu peux même COMBINER les deux options. Génial, non ?

C’est stressant d’organiser un mariage

N’oublie pas non plus de faire des private jokes, pour être sûr·e que la moitié de l’assistance ne comprenne rien et s’emmerde profondément au point d’avoir envie de s’ouvrir la carotide avec un pic à brochettes.

Ça y est, tu es arrivé·e au bout de cette journée ? Les mariés ont l’air de te détester ? C’est normal, c’est stressant d’organiser un mariage… Et puis, tu peux toujours partir sans leur dire au revoir (et emboutir leur voiture sur le parking en guise de bouquet final).

Et toi, c’est quoi tes astuces pour péter l’ambiance pendant un mariage ? Viens les partager dans les commentaires… (Ou raconter quels sont les pires invités que tu as croisés lors d’un mariage).

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

3 Juil 2019, à 12:06
J'ai adoré lire toutes vos anecdotes même si cela me fait un peu peur pour notre mariage prévu l'été prochain! Déjà qu'à l'école j'avais le droit une fois sur deux à Annick au lieu d'Anouck...!

Personne ici n'a parlé de la fameuse règle (ou pas) "je dois t'inviter car tu m'as invité à ton mariage" ou pire "tu as invité mes parents donc ils décident de t'inviter à MON mariage". C'est source de problème chez nous car ce ne sont pas des personnes qui nous sont chères (voir même des gens, que soit mon fiancé soit moi, n'avons jamais vu...) et que c'est très mal vu du côté de nos familles de ne pas rendre la pareille. Surtout quand on réalise qu'on leur a "coûté" de l'argent à l'époque donc on se sent "obligé" de leur rendre... Je met bien sûr beaucoup de guillemets à mon propos mais c'est l'idée.

Et pour revenir à la question des enfants, perso nous avons 4 neveux/nièces que nous adorons plus que tout donc on prévoit babysitters, pièce spéciale etc mais nous préférerions n'avoir pas d'autres enfants à gérer. Sauf que c'est impossible à expliquer sans froisser, surtout en sachant qu'on prévoit dans notre organisation des choses pour enfants... Encore une fois prévoir pour 4 ou pour 12 c'est pas le même budget, préparations, envies... Un petit casse-tête même si je pense que finalement on prendra tout ça comme ça vient et tant pis/tant mieux, les enfants c'est aussi de l'amour (mais je ne peux m'empêcher d'imaginer une dizaine d'enfants hurlants et courant dans les cailloux de la cour, en renversant des verres et mangeant la moitié du buffet apéro) (ma vision de l'enfer finalement)
 
Voir les réactions sur le forum (129 réponses)
Close