Close

L’appel à la grève des femmes suisses ce vendredi 14 juin

Vingt-huit ans après la grande grève féministe du 14 juin 1991, les femmes suisses se mobilisent à nouveau pour réclamer l'égalité dans les faits.

Temps de lecture : 2 minutes

Le 14 juin 1991, 500.000 femmes suisses sont descendues dans la rue pour réclamer l’égalité et protester contre les violences sexistes. Un beau score pour un pays qui comptait moins de 7 millions d’habitants à l’époque.

Vingt-huit ans plus tard, plusieurs collectifs et organisations ont appelé à une nouvelle grève féministe ce vendredi 14 juin. Toutes les femmes de Suisse sont appelées à se mobiliser, à leur échelle et selon leurs capacités. Grève du travail rémunéré, grève du travail domestique, grève de la consommation, grève à l’école… Tous les moyens sont bons.

Les revendications portées par le mouvement sont claires : « Nous voulons l’égalité dans les faits et nous voulons décider nous-mêmes de nos vies. » Un programme avec lequel je ne peux être que d’accord. 

L’appel pour une grève féministe et des femmes en Suisse

L’appel pour une grève féministe et des femmes, publié sur le site officiel du mouvement, déroule ensuite une liste de revendications auxquelles je suis très sensible.

Égalité professionnelle, partage du travail domestique et de la charge mentale, lutte contre les violences sexistes et sexuelles, gratuité de l’IVG et de la contraception… Mais aussi lutte contre les stéréotypes de genre dans les médias et à l’école, défense des droits des personnes LGBT et protection des personnes migrantes.

Sans oublier une revendication importante, qui pourrait sembler éloignée des droits des femmes, mais qui ne l’est pas tant que ça…

Nous voulons la réduction générale du temps de travail, au même salaire et avec un salaire minimum, pour mieux partager travail rémunéré et travail non rémunéré et parce que le modèle d’économie capitaliste déprécie les personnes et dégrade les ressources naturelles de notre planète. Nous voulons du temps pour assumer et partager les responsabilités familiales et sociales. Nous voulons du temps pour vivre !

Pour aller plus loin :

Pour en savoir plus sur cette mobilisation, je te conseille vivement d’aller lire l’article qu’Océane a publié sur madmoiZelle.  Deux jeunes femmes suisses lui ont expliqué pourquoi et comment elles ont prévu de faire grève ce vendredi 14 juin 2019.

Tu peux aussi aller écouter les trois épisodes du podcast Programme B réalisés par Émilie Gasc et Victoire Tuaillon et consacrés à la grève féministe en Suisse.

Et toi, que penses-tu des revendications portées par les femmes suisses ? Viens en parler dans les commentaires.

Rubrique
Mots-clés

Pas encore de commentaire !

Voir les réactions sur le forum
Close