Close

3 conseils pour fêter Halloween de manière écolo

Tu adores Halloween mais tu aimerais bien limiter ton impact écologique pendant cette fête ? Voici quelques conseils pour protéger la planète tout en frissonnant d'épouvante.

Temps de lecture : 3 minutes

En plus d’être la fête des zombies et autres fantômes, Halloween est aussi un peu la fête des accessoires en plastique et des fausses toiles d’araignée. Et si tu te demandes comment célébrer Halloween de manière plus durable, cet article devrait t’intéresser.

C’est l’excellente newsletter Lundi Carotte qui m’a donné envie de traiter le sujet. Chaque semaine, la petite équipe envoie un mail à ses abonnés sur un sujet précis (bonbons, café, chocolat, carotte, poulet, vêtements…). L’objectif ? Analyser en profondeur son impact écologique et filer des solutions pour adopter une consommation plus responsable.

C’est accessible, pas culpabilisant ou anxiogène et vraiment utile. Bref, c’est ma petite découverte chouchou de ces dernières semaines.

Dans la newsletter de cette semaine, Lundi Carotte se penche sur la question d’Halloween avec plein d’infos et de liens qui m’ont été utiles pour préparer cet article. J’ai aussi regardé avec attention une chouette vidéo de Pastel sur le sujet que je t’invite chaudement à aller découvrir si tu ne la connais pas encore.

1 – Trouver des costumes d’Halloween écolos

Tu t’en doutes, les costumes synthétiques made in China, ce n’est pas l’idéal en termes d’empreinte carbone. Donc si tu as chez toi des vieux vêtements ou tissus et un peu d’astuce, tu peux tenter de bricoler un ou des costumes en mode récup.

Bon, il existe le classique fantôme à partir d’un vieux drap blanc, mais tu peux aussi utiliser de la peinture blanche pour transformer des vieux vêtements noirs en squelette. Ou récupérer une robe blanche et des napperons en dentelle pour te transformer en mariée zombie.

Si tu as deux mains gauches, un placard minimaliste ou des journées très remplies, tu peux toujours aller fouiner dans une friperie pour donner une deuxième vie à des vêtements. N’hésite pas non plus à solliciter tes proches. Qui sait, ta cousine a peut-être chez elle l’accessoire idéal pour compléter ton costume ?

Sache qu’il est aussi possible de louer des costumes dans des boutiques spécialisées (mais a priori plutôt en taille adulte).

Que serait un costume sans le maquillage adapté ? Les maquillages pour enfants ou festifs vendus dans le commerce ne sont pas toujours ultra clean côté composition. Bon, a priori, on ne les porte pas tous les jours donc ce n’est pas grave, mais si tu te sens l’âme créative, tu peux tenter de fabriquer tes propres fards, en suivant des tutos (ici ou ).

Enfin, tu peux tenter de fabriquer du faux sang fait à partir d’amidon de maïs et de jus de betterave pour parfaire l’illusion.

2 – Opter pour une décoration d’Halloween végétale et faite maison

Là aussi, en matière de décoration, l’objectif est de récupérer un maximum de trucs pour les intégrer dans ta décoration : caisses en bois, bocaux en verre, bougies, vieux livres qui deviennent des grimoires, etc. Tu peux compléter avec quelques objets de déco, mais cible plutôt des trucs solides que tu pourras réutiliser d’une année sur l’autre, plutôt que du plastique cheap.

Astuce gratos que tu peux dès à présent commencer à mettre en place pour Halloween 2020 : arrêter de retirer les toiles d’araignée au plafond pour une ambiance très Halloween. Testée et approuvée à la maison (oui bon, on a une grande hauteur sous plafond et vraiment la flemme).

Une autre solution côté décoration c’est d’utiliser surtout des végétaux (branches, feuilles mortes, pommes de pins…), voire des trucs qui se mangent, comme nos amies les courges. Il en existe de toutes les formes et dans une belle déclinaison d’orangés, de quoi réchauffer le premier mort-vivant venu.

Une fois Halloween passé, on peut manger les courges comestibles et composter le reste des végétaux. Et si tu paniques à l’idée de te nourrir exclusivement de courges pendant un mois, sache que la plupart des courges se conservent bien (si elles n’ont pas été creusées) pour peu qu’on les stocke à l’abri de la lumière dans un endroit sec et frais (cave, placard, etc).

3 – Comment limiter les emballages pour Halloween

Les bonbons c’est bon (pire intro de paragraphe de l’année, désolée) mais il faut bien reconnaître que côté écologie, c’est pas toujours la folie : emballages individuels, plastique à gogo…

Pour Halloween, ça peut donc valoir le coup de faire gaffe au type de bonbons que tu achètes pour les enfants qui viendront sonner à ta porte (ou que tu as prévu d’engloutir). Tu peux chercher des bonbons artisanaux, fabriqués près de chez toi ou te tourner vers les sucreries vendues en vrac ou dans des emballages en cartons.

Si tu as du temps, tu peux aussi carrément faire des mini-gâteaux maison à engloutir distribuer : cookies, madeleines, financiers, mendiants, cannelés, meringues, (j’arrête là, ça me donne trop faim).

Et si tu es vraiment fan d’Halloween, tu peux carrément créer un menu spécial : cervelle en spaghettis, litchis en guise de faux yeux dans du jus de grenade, purée de carottes en forme de citrouille… Tout est possible !

Tu as d’autres astuces à partager ? Est-ce que tu as prévu de fêter Halloween cette année ? Comment ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

31 Oct 2019, à 22:02
Je n'ai pas fait celles-ci, mais c'est vrai que ça rend bien.
 
Voir les réactions sur le forum (5 réponses)
Close