Close

Histoires de Darons – Adrien & Fabien, papas grâce à la GPA

Cette semaine, Fab te propose d’écouter l’histoire de non pas un, mais deux darons, puisqu’Adrien et Fabien ont réalisé un parcours GPA.

Ensemble, on parle de leur rencontre et de leur envie d’être père, de leur histoire qui les a amenés vers la GPA, ils me racontent les différentes étapes qui les ont conduits à devenir les papas de Jeanne, qui a aujourd’hui 3 ans (et que vous entendrez dans l’épisode).

🔥 Inscris-toi à la newsletter Histoires de Darons : un nouvel email pour chaque épisode, avec quelques coulisses !

Les liens dont on parle dans cet épisode :

➡️ Abonne-toi à Histoires de Darons :

Si le concept te plaît, parles-en autour de toi, partage sur tes réseaux sociaux, le bouche-à-oreille est encore le meilleur moyen de faire connaître ce programme qui, petit à petit, devient de plus en plus connu, grâce à vous. Tu pourras retrouver un nouvel épisode d’Histoires de Darons tous les premiers et troisièmes lundis de chaque mois !

Comment ça marche, les podcasts ?

T’abonner au podcast te permettra de récupérer les épisodes directement sur ton téléphone mobile, et les écouter dans tes déplacements. Si tu ne sais pas comment faire, Louise, chargée des podcasts chez madmoiZelle, t’explique tout dans cette vidéo. Tu recevras chaque nouvel épisode directement dans ton téléphone.Tu veux participer ?

Si tu as une situation, une vie, qui fait de toi un papa un peu spécial, n’hésite pas à m’écrire sur histoiresdedarons@gmail.com. La seule contrainte, c’est qu’on se rencontre, soit sur Lille, soit sur Paris, on en a pour 1h/1h30 pour l’enregistrement. Et même si tu n’y es pas, envoie quand même un mail, sait-on jamais, je bouge parfois en France !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

9 Oct 2019, à 21:16
J'ai trouvé cet épisode absolument sublime. J'avais déjà un avis positif sur la GPA éthique, ça n'a fait que me confirmer mes pensées. On sent tout le respect entre les personnes impliquées, on sent l'amour qui entoure Jeanne. A un moment j'aimerais qu'on arrête de penser à la place des personnes. Qu'on cesse de considérer les femmes comme une seule et même entité supposée ressentir, éprouver la même chose. Non il y a des individualités, qui oui, parfois font des choix qui ne sont pas dans la norme. Oui il y a parfois des femmes qui ont envie de porter l'enfant d'un couple, il y a des femmes qui ont envie de porter le voile, il y a des femmes qui ont choisi de se prostituer, et la liste est longue. J'en ai marre d'entendre les gens parler et penser à la place de toutes ces femmes qui parfois ont fait des choix (je ne parle donc pas des femmes que l'on force à vivre une situation non consentie).
 
Voir les réactions sur le forum (25 réponses)
Close