Close

Et si tu te reconvertissais dans les métiers du numérique grâce à une formation courte ?

Les bootcamps, des formations intensives de quelques semaines, peuvent être une bonne piste pour les personnes cherchant à se reconvertir. On a demandé à deux femmes suivant l'une de ces formations chez Ironhack de nous en parler en vidéo.

Temps de lecture : 3 minutes

En partenariat avec Ironhack.

Seulement 33% des salarié·es dans les métiers du numérique sont des femmes. Je ne sais pas toi, mais moi, je trouve ce pourcentage insuffisant, surtout quand on sait que ce sont des métiers porteurs en termes de recrutement.

Je suis donc très heureuse d’avoir noué un partenariat avec Ironhack pour te présenter leurs formations aux métiers du numérique, en donnant la parole à des femmes qui les ont suivies. Et je me dis que si tu cherches à te reconvertir, cette option t’intéressera peut-être.

Des formations intensives pour devenir développeuse, data analyste ou UX/UI designer

Présente à Paris et dans 8 autres villes du monde, Ironhack a déjà formé plus de 2.500 personnes.

Attachée à l’inclusivité et à la parité dans la tech, l’école propose une réduction de 10% sur les frais de scolarité aux femmes qui suivent ses formations pour devenir développeuse ou data analyste.

Ironhack s’est aussi associé à deux reprises avec la plateforme spécialisée dans la vente de vêtements de seconde main, Vinted, pour distribuer des bourses aux femmes qui souhaitaient rejoindre un bootcamp.

Pour l’instant, Ironhack forme à trois métiers différents : développeur/développeuse web, UX/UI designer et data analyste. Sachant que deux rythmes de formations sont proposés : à temps partiel pendant six mois avec des cours le soir et le samedi, ou via un bootcamp de 9 semaines, très intenses.

Se former aux métiers du numérique pour trouver un job intéressant

Le bootcamp de Data Analytics est la dernière formation créée par Ironhack. Alors je suis allée interviewer Éléonore et Julia, deux étudiantes de la première promotion du bootcamp à Paris pour en savoir plus sur leurs parcours et leurs motivations. 

Après un doctorat aux Beaux-Arts et quelques expériences professionnelles, Julia, 29 ans, s’est retrouvée au chômage. Elle a alors choisi de se reconvertir dans un domaine qui l’avait toujours intéressée.

Éléonore, elle, a commencé à chercher du travail après un master en big data et marketing. Elle s’est vite rendu compte en cherchant des offres d’emploi qu’il lui manquait des compétences techniques pour obtenir les postes qu’elle convoitait. Elle a donc décidé de retourner se former pendant quelques semaines. 

Une formation en anglais et en petits groupes

Le bootcamp pour devenir data analyste dure 9 semaines et il est intégralement en anglais. Pas besoin cela dit de parler couramment la langue de Virginia Woolf pour postuler, mais il faut quand même être capable de suivre les cours et de participer aux projets collectifs.

La formation est en effet très concrète, et basée sur des projets à réaliser, qu’ils soient individuels ou collectifs. Les classes ne dépassent jamais les 25 élèves, avec un ratio d’un prof pour six élèves, afin de leur offrir un vrai accompagnement dans leurs apprentissages.

À l’issue de ces neuf semaines, Ironhack propose à ses diplômé·es de l’aide pour trouver un emploi en organisant une « hiring week ». Réalisation de CV et de portfolios, études de cas ou tests techniques blancs, entretiens avec des entreprises partenaires d’Ironhack qui cherchent à recruter…

80% des étudiants trouvent un poste en moins de trois mois

Autant de coups de pouce pour trouver un poste au sein d’une entreprise.

« 80% de nos étudiant·es en recherche d’emploi trouvent un job en moins de 3 mois après la fin du bootcamp », assure Charlotte, growth manager chez Ironhack. 

La prochaine session du bootcamp Data analytics à Paris démarre le 5 août. Tu as jusqu’au 20 juillet pour postuler. Pas de panique si tu n’es pas prête à te lancer, une nouvelle session démarrera le 14 octobre (fin des inscriptions le 30 septembre).

Le processus de sélection pour rejoindre Ironhack est assez simple. Il faut s’inscrire en ligne, puis passer un test technique, et enfin un entretien de motivation. Tu trouveras plus d’infos sur le site d’Ironhack. 

Et toi, tu as déjà songé à te reconvertir dans les métiers du numérique ? Tu as déjà franchi le pas ? Viens en parler dans les commentaires !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

22 Juil 2019, à 11:21
@Melydo Je suis en cours de reconversion pour devenir développeuse web. Si tu veux commencer à te former, je te conseille également de débuter avec OpenClassrooms mais en commençant par le cours sur le HTML/CSS qui est la base à connaître dans ce domaine (en gros ce qu'on voit quand on utilise un site web). Après, tu pourrais continuer sur le cours PHP/MySql qui concerne le côté serveur d'un site web. Concernant les formations, si tu souhaites te diriger vers des cours du soir, il y a les CNAM et les GRETA qui dispensent des formations permettant d'obtenir des certificats/titres professionnels reconnus par l'Etat et les employeurs. Et dont les coûts ne sont pas aussi élevés que les écoles privées proposant des formations accélérée.

A savoir, selon les discussions que j'ai pu avoir ici (j'avais ouvert un topic sur ce sujet) et avec d'autres personnes qui se sont reconverties ou qui bossent pour des ENS, le plus important ce sont les stages et les projets persos car ils attestent de ton expérience. La formation passerait donc en second plan.
 
Voir les réactions sur le forum (28 réponses)
Close