Close

Kawasaki, nouveau Covid… c’est quoi cette maladie qui toucherait les enfants ?

Temps de lecture : 3 minutes

Tu en as peut-être entendu parler ces derniers jours : en plus du coronavirus, qui avait au moins la décence de ne pas trop toucher les enfants, il y a une autre maladie qui fait surface et que tous les parents affolés redoutent : Kawasaki.

Alors, étant donné que je ne suis ni médecin, ni scientifique (n’oublions pas que j’ai fait un Bac L option anglais) j’ai préféré te regrouper ici les informations pertinentes traitant de ce sujet, pour essayer de te donner des pistes et calmer, je l’espère, les nouvelles angoissent légitimes qui surgissent.

À lire aussi : Kawasaki, nouveau Covid… c’est quoi cette maladie qui toucherait les enfants ?

Qu’est ce que la maladie de Kawasaki, et pourquoi on en parle ces derniers jours ?

Kawasaki est une maladie rare mais connue, qui provoque entre autres des syndromes vasculaires, qui est grave mais pas mortelle si elle est prise en charge à temps.

Tout a commencé avec une publication de la NHS, le National Health Service du Royaume-Uni, qui a transmis aux médias anglais une augmentation du nombre d’enfants qui semblaient avoir les symptômes de la maladie de Kawasaki. L’Italie a également signalé une augmentation de cas semblants correspondre à la maladie de Kawasaki, tout comme l’Espagne, la Suisse et depuis quelque jours, la France.

Le docteur Damien Bonnet, coordonnateur du Centre de référence malformations cardiaques congénitales complexes Necker (M3C Necker) a délaré au journal Midi Libre :

Ce syndrome inflammatoire implique le cœur, les poumons ou l’appareil digestif. (…) L’état clinique de certains patients rappelle la maladie de Kawasaki.

Concernant le lien entre cette maladie et le Covid-19, il n’est pas encore officiellement établi. Isabelle Kone Paut, rhumatologue à l’hôpital Kremlin Bicêtre de Paris a déclaré :

Depuis un mois, on reçoit régulièrement des appels de réanimateurs pour des enfants qui présentent un tableau de myocardite sévère et qui ont en plus des signes de la maladie de Kawasaki, certains d’entre eux ont été testés positifs au Covid-19.

Certains, pas tous. Les recherches continuent, afin de savoir si il y aurait vraiment un lien entre l’épidémie de coronavirus, et ces symptômes semblant proches de la maladie de Kawasaki.

Maladie de Kawasaki et Covid-19 : la France est en alerte

En France, cette situation est prise au sérieux, comme le déclare Olivier Véran sur France Info :

C’est une alerte que j’ai reçue de la part d’équipes parisiennes. (…) Les cas reportés présentent des symptômes de fièvre, des symptômes digestifs et une inflammation vasculaire assez générale qui peut provoquer une défaillance cardiaque. (…)

À ma connaissance, aucun enfant heureusement n’est mort de ces complications qui sont des maladies assez rares qui peuvent s’accompagner d’une inflammation du cœur. Je prends ça très très au sérieux.

Nous n’avons absolument pas d’explication médicale à ce stade. Est-ce qu’il s’agit d’une réaction inflammatoire qui vient déclencher une maladie préexistante chez des enfants atteints par ce virus ou une autre maladie infectieuse ? Il y a beaucoup de questions. 

Il a également ajouté :

Je mobilise la communauté soignante et scientifique en France et à l’international pour avoir le maximum de données possible pour voir s’il y a lieu de faire un lien entre le coronavirus et cette forme qui jusqu’ici n’avait été observée nulle part.

Maladie de Kawasaki et Covid-19 : essayons de ne pas céder à la panique

Je ne sais pas si tu le suis déjà sur Facebook, mais ce pédiatre anonyme très suivi a fait un long post sur sa page, pour aider les parents paniqués à y voir plus clair :

J’espère que ces informations t’aideront à y voir plus clair. Et bien évidement, en cas de doute, n’hésite pas à te rapprocher du personnel médical.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

2 Mai 2020, à 20:22
Je ne taxerais pas immédiatement les journalistes de faire peur pour vendre du papier, mais disons que comme peut le montrer ce que dit @ManonPW sur son propre parcours, ce sont rarement les gens qui ont un master de sciences qui font du journalisme, et encore plus dans la presse généraliste.
Du coup, merci pour cet article, qui a surtout la grande qualité de citer des gens qui s'y connaissent vraiment et pas d'essayer de retranscrire ce qu'il croit avoir compris.
 
Voir les réactions sur le forum (3 réponses)
Close