Close

Quelles matières porter cet été pour ne pas crever de chaud ?

Comment donc se fringuer quand il fait mille degrés ? Voici les matières à privilégier et celles qui sont à proscrire !

Temps de lecture : 4 minutes

Chaque été a son lot de vagues de chaleur voire de périodes de canicule, pendant lesquelles il n’est pas toujours agréable de porter certains vêtements… ou des vêtements tout court en fait.

Voici un petit tour d’horizon des matières à privilégier l’été et de celles à éviter pour avoir le moins chaud possible.

Privilégier les matières naturelles en été

Les matières synthétiques sont faites de plastique, donc elles n’aident pas vraiment à respirer. Des tissus tels que le polyester vont avoir tendance à donner encore plus chaud et à faire transpirer davantage.

Si possible, mieux vaut s’habiller avec des tissus fabriqués à partir de matières naturelles. Pour ça, il suffit de regarder les étiquettes des vêtements achetés.

Les matières textiles naturelles les plus répandues sont le coton, la laine, la soie, le lin.

Le coton et le lin sont des matières thermorégulatrices, c’est-à-dire qu’elles maintiennent au chaud en hiver et au frais en été. Les fibres naturelles ont de grandes capacités d’absorption de l’humidité !

La laine est elle aussi thermorégulatrice et ne tient donc pas aussi chaud que ce qu’on pourrait penser en été, notamment si elle est fine et ajourée. D’ailleurs, les premiers maillots de bain créés étaient en laine !

Il n’est pas toujours évident de trouver des vêtements faits totalement en matières naturelles. D’ailleurs, quand c’est le cas, c’est moins abordable. C’est pourquoi souvent, on a affaire à des mélanges. Dans ce cas-là il vaut mieux privilégier les compositions où le pourcentage de matières naturelles est supérieur à celui de matières synthétiques.

Évidemment, naturelle ou non,  on peut créer des pièces plus ou moins chaudes. Ne serait-ce qu’avec le coton,  on peut trouver de gros pulls en molleton tout comme de petits crop-tops tout légers !

Mais évidemment, l’option gros pull, même fait dans une matière thermorégulatrice, ne va pas être très indiquée pour l’été…

Les matières naturelles ont quand même quelques inconvénients

J’ajouterai néanmoins à tout cela que même en se tournant vers des matières naturelles avec des tissages fins et adaptés au mieux à la chaleur estivale, rien n’est parfait. On ne trouvera probablement jamais LA matière idéale.

Par exemple, le coton absorbe si bien la transpiration qu’il met du temps à sécher, et se sentir humide des heures durant n’est pas forcément le meilleur des sentiments. Également, c’est une matière qui a tendance à jaunir avec le temps.

La soie est quant à elle certes légère et ne tient pas chaud, mais elle réagit mal dans le temps à l’humidité et risque de se dégrader si elle est trop souvent exposée à beaucoup de transpiration.

Quoiqu’il en soit, les matières naturelles ont l’avantage de bien moins retenir les odeurs que les matières synthétiques, alors malgré leurs petits inconvénients, on sera toujours mieux avec elles qu’avec les synthétiques.

Et c’est évidemment la même chose pour tout ce qui est chaussures. Il faut bien regarder la composition et opter pour des sneakers en toile, des espadrilles… Ou des sandales en cuir (recyclé de préférence,  en respect pour nos amis les animaux).

Dans quels cas porter des matières synthétiques en été ?

Maintenant, les matières synthétiques ne sont selon moi pas totalement à proscrire.

Il est possible de se tourner vers elles si le vêtement qu’elles composent n’est pas trop proche du corps et pas trop fermé. Plus il y a d’air qui passe entre la peau et le vêtement, plus les odeurs et la chaleur sont évitées.

Les matières techniques font également de plus en plus parler d’elles, et promettent de rester au sec et de sentir bon. On en trouve par exemple chez Uniqlo ou dans les gammes de vêtements sportswear.

T-shirt encolure dentelle Heathech, Uniqlo, 14,90€

Ces matières techniques sont synthétiques, mais si elles ne réagissent pas comme un simple tissu polyester, c’est tout simplement parce qu’elles sont composées également d’agents chimiques qui détruisent les bactéries responsables des odeurs qui se développent lors du processus de transpiration.

Le truc, c’est que ces agents chimiques disparaissent au fur et à mesure des lavages et ne sont donc pas très intéressants à long terme.

De plus, ça détruit certes les bactéries mais ne les sélectionne pas, et peut donc par la même occasion détruire aussi les bonnes bactéries. Ce qui n’est pas très préconisé pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

Alors je conseillerais de ne pas trop abuser de ces matières-là !

Quid des matières artificielles ?

Enfin, il y a les matières artificielles, qui ne sont pas la même chose que les matières synthétiques.

Une matière synthétique est obtenue à partir du pétrole, une matière naturelle est trouvée telle qu’elle dans la nature (sous forme de fibre qui est ensuite utilisée pour former des fils et tisser le tout).

Les matières artificielles, elles, ne sont ni l’un ni l’autre. Elles ne se trouvent pas telles quelles dans la nature, mais elles ne proviennent pas du pétrole.

Les fibres artificielles sont créées chimiquement à partir de plusieurs éléments naturels. Par exemple, une matière textile artificielle peut être composée d’un mélange de bois, de feuilles, de brindilles… Le tout mis ensemble sert à créer une pâte, avec laquelle on va ensuite fabriquer les fils qui vont servir à tisser le vêtement.

Parmi ces matières artificielles, il y a notamment la viscose, le modal ou encore le lyocell.

Les matières artificielles donnent souvent des tissus fins, légers et respirables. Elles ne sont pas aussi thermorégulatrices que les matières naturelles citées plus haut, mais elles restent bien plus agréables à porter en été que les matières synthétiques.

Éviter le noir en été

Enfin, au-delà des matières en elles-mêmes, il y a aussi certaines teintes qu’il vaut mieux éviter pendant les grosses chaleurs, et notamment les plus foncées.

Il y a une règle connue qui dit qu’il faut éviter le noir en plein été. Le noir absorbe en effet la lumière et donc l’énergie lumineuse, qui se transforme ensuite en chaleur.

Pour savoir pourquoi malgré tout, les Bédouins du désert sont quand même tout de noir vêtus, je conseille de prendre connaissance de cet article de Pour la Science qui donne des explications très intéressantes sur le sujet.

Pour résumer, ce qu’il y a à retenir de tout ça, c’est surtout qu’en été il faut éviter au maximum les matières synthétiques et opter pour des coupes plus amples et moins couvrantes qu’à l’accoutumé.

J’espère que ce rappel et ces explications rendront l’été des personnes qui m’ont lu plus agréable. Sur ce, personnellement, je vais aujourd’hui partir sur un crop-top en coton ainsi qu’un pantalon léger en soie, le tout dans des tons pastel.

Je valide cette association et la conseille à tout individu. On se revoit en automne, le noir !

À lire aussi : 6 marques de chaussures iconiques qui proposent des modèles véganes

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

6 Août 2020, à 21:01
J'étais très matières naturelles avant, empestant la sueur avec enthousiasme dans mes hauts en coton noir. Mais comme le dit l'article, du synthétique choisi à bon escient peut faire toute la différence. J'ai testé la gamme Airism d'Uniqlo et je me sens bien dedans, j'aime beaucoup le T-shirt ample et fendu et le pantalon coupe large, ça ne pèse rien et ça ne reste pas humide de sueur. J'ai aussi un pantalon ample en soie acheté dans une boutique indienne et quelques robes en lin agréables par ces températures. Mais effectivement, @TongueTwister il vaut mieux du ample léger et couvrant que de l'échancré moulant par grande chaleur !
 
Voir les réactions sur le forum (3 réponses)
Close