Close

Cette marque (géniale) aide les femmes à s’aimer après un cancer

Judith et Juliette ont lancé MÊME, une ligne de cosmétiques clean qui prend soin des femmes touchées par le cancer.

Temps de lecture : 4 minutes

Article publié initialement en octobre 2019

La marque de cosmétiques MÊME, développée pour les femmes sous traitement anti-cancer, est la preuve que de jolis projets peuvent parfois naître des coups durs de la vie.

Judith Levy et Juliette Couturier, aujourd’hui âgées de 28 ans, se sont lancées dans la grande aventure de l’entrepreneuriat en 2015 avec une idée précise : permettre aux malades du cancer de soulager les maux dus aux traitements mais aussi les aider à reprendre possession de leur corps et de leur féminité.

MÊME, une quête de sens dans l’univers de la Beauté

Soudées par une histoire commune, les deux jeunes femmes, qui se sont rencontrées en stage de fin d‘études dans un grand groupe de cosmétiques, ont rapidement ressenti le besoin de donner plus de sens à leur vie professionnelle.

« J’ai perdu ma maman d’un cancer du sein lorsque j’avais 19 ans, et la famille de Juliette a plusieurs fois été touchée par la maladie, raconte Judith. Toutes les deux, on a toujours été très attirées par l’univers de la beauté mais on s’est vite rendu compte que développer un énième mascara révolutionnaire ne nous suffisait pas. »

L’idée d’une ligne de cosmétiques adaptée aux femmes touchées par le cancer, Judith y pensait déjà depuis quelques temps…

« Lorsque que ma mère a commencé son traitement, j’ai découvert que les effets secondaires sur le corps étaient mal connus et que leur prise en charge était pratiquement nulle. En l’accompagnant en pharmacie pour essayer de trouver des solutions pour apaiser sa peau, j’ai été étonnée de constater qu’aucun produit spécifique n’était proposé. Quelques années plus tard, lorsque j’ai dû choisir un projet de fin d’année dans mon école de design, je me suis assez naturellement dirigée vers ce secteur encore inexploité. »

Même malade, je m’aime, on m’aime

L’aventure MÊME commence en 2015, et les deux entrepreneuses sont motivées comme jamais. « Lorsque j’ai parlé de mon idée à Juliette, elle a tout de suite été très enthousiaste, se souvient Judith. Le nom de la marque n’a pas changé depuis mon projet de fin d’études et on ne l’a jamais remis en question. Il vient d’une sorte de mantra qui m’a guidée pendant mon diplôme et qui continue de nous inspirer aujourd’hui : même malade je m’aime et on m’aime. »

Un nom très apprécié des consommatrices qui n’hésitent pas à le détourner pour créer leurs propres devises de guerrières : « même pas peur »,« même pas mal », « même que je me bats » etc.

Dès le début, Judith et Juliette ont une idée très précise des produits qu’elles souhaitent proposer : des soins aussi bons pour la peau que pour le moral. « J’ai vu la salle de bains de ma maman se transformer en pharmacie miniature au fil du temps, alors on a beaucoup travaillé sur l’identité visuelle de la marque pour que nos cosmétiques ne ressemblent pas à des médicaments mais à de vrais produits de beauté jolis et réconfortants », explique Judith.

Des formules clean et respectueuses des peaux fragiles

Pour élaborer leurs formules, les deux jeunes femmes ont pu compter sur l’aide précieuse de professionnel·les de santé et de malades impliqué·es. Les listes d’ingrédients ont été pensées pour ne pas inquiéter les patientes à l’organisme déjà fragilisé.

« Nous avons fait très attention à choisir des ingrédients très bien tolérés par la peau et exempts de tout soupçon. C’était aussi important pour nous de ne pas utiliser d’ingrédient anxiogène sur lequel il peut exister un doute », ajoute Judith.

Des tests cliniques ont ensuite été réalisés au centre de lutte contre le cancer Léon Bérard à Lyon afin d’évaluer l’effet des produits sur la peau mais aussi sur la qualité de vie des patientes. « Ces tests ont duré 6 mois et ont eu d’excellents résultats, précise l’entrepreneuse. Aujourd’hui, c’est notre meilleure arme pour convaincre les médecins comme les malades de faire confiance à MÊME. »

Des soins pour lutter contre les effets secondaires des traitements

En plus de ses soins experts comme la brume apaisante pour le cuir chevelu et les gants et chaussons anti-desséchement, la marque propose quelques produits de maquillage comme une BB crème et une poudre de soleil : « on a commencé par des produits pour le teint car la mauvaise mine fait souvent partie des effets secondaires des traitements anti-cancer comme la chimiothérapie. »

Pour les ongles abîmés, MÊME a aussi développé une gamme de vernis au silicium pour les protéger et les fortifier tout en les parant de jolies couleurs tendance.

MÊME que ce n’est que le début !

Dans l’avenir, Judith et Juliette aimeraient développer d’autres soins plus spécifiques pour adresser d’autres effets secondaires des traitements anti-cancer comme les brûlures ou la chute des cils et des sourcils.

En attendant de pouvoir être sur tous les fronts, MÊME reverse 1% de son chiffre d’affaires annuel à Unicancer, un réseau de centres hospitaliers de lutte contre le cancer en France, et donne des produits à des centaines d’associations chaque année.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

20 Oct 2019, à 16:08
Très belle idée !

Elles ont déjà les représentants de chez Avène, la Roche Posay (et surement d'autres) qui viennent à l'hôpital pour leur proposer leur gamme de soins spécifiques à la chimiothérapie. C'est cool qu'il y ai une nouvelle offre de plus sur le marché. Les patientes auront plus de choix.
Cette offre est d'autant plus cool que les produits Avène, la Roche Posay & cie sont bourrés de perturbateurs endocriniens & autres cochonneries... :(
 
Voir les réactions sur le forum (2 réponses)
Close