Close

Qu’est ce qui se passe si tu n’actives pas le mode avion pendant un vol ?

Manon, qui n'a pas une grande passion pour les boîtes de conserve volantes appelées « avion », s'est demandé pourquoi on nous demandait de couper nos téléphones en vol. Ça fait quoi si on ne le fait pas ?

Temps de lecture : 3 minutes

Le « mode avion » sur un téléphone, c’est une option qui te permet de couper toutes tes connexions à Internet (3G, 4G et Wi-fi) au réseau téléphonique, mais aussi au Bluetooth et au GPS.

Et si tu as déjà volé dans une boîte de conserve géante (non non, je n’ai pas peur du tout), tu auras sans doute remarqué que les commandants de bord ou les hôtesses et stewards te demandent de mettre ton téléphone en mode avion avant le décollage, pendant toute la durée du vol, ainsi qu’à l’atterrissage.

Mais pourquoi ? Et il se passe quoi si on ne le fait pas ? L’avion explose ? Je t’explique tout.

Le mode avion en plein vol : un principe de précaution

En fait, si l’équipage te demande d’éteindre ton téléphone ou de le mettre en mode avion, c’est parce que ton appareil peut créer des courants magnétiques qui peuvent engendrer des perturbations avec les équipements de l’avion. Équipements qui permettent au pilote de communiquer avec l’extérieur, ce qui est quand même très important, surtout pendant le décollage et l’atterrissage.

Mais en vrai, sauf si ton téléphone a été créé par un petit génie maléfique qui veut détruire le monde façon gros méchant dans Les Indestructibles, y a peu de chances qu’il perturbe l’avion s’il n’est pas éteint.

Nicolas Larrieu, enseignant-chercheur au laboratoire télécom de l’Ecole nationale de l’aviation civile à Toulouse avait déclaré à France Info :

À ma connaissance, il n’a jamais été prouvé qu’un signal aussi faible que celui émis par un téléphone puisse créer des interférences sur la réception d’un autre signal envoyé à un avion, et qui transite par radar ou satellite.

Les composants électroniques présents dans un avion sont beaucoup plus élaborés que ceux que l’on trouve dans les appareils destinés au grand public, qui sont incapables ‘d’arroser’ suffisamment les signaux pour brouiller efficacement les communications.

Bon ok, ça me rassure un peu. Mais du coup, pourquoi l’équipage continue de demander de mettre nos téléphones en mode avion si ce n’est pas dangereux ?

Le mode avion en plein vol : ce n’est plus obligatoire, en théorie

Même si depuis septembre 2014, l’Agence européenne de la sécurité aérienne a décidé d’autoriser l’utilisation normale des téléphones portables pendant les vols, ce sont les compagnies qui ont le mot final.

La compagnie aérienne devra passer par un processus d’évaluation, garantissant que les systèmes de l’avion ne sont en aucun cas affectés par les signaux de transmission des appareils électroniques portables. C’est pour ça que dans certains avions, tu peux maintenant utiliser ton téléphone, et dans d’autres non. Et le mieux à faire, c’est d’écouter ce que l’équipage te dit.

Mais en dehors des problèmes techniques que l’utilisation de ton smartphone pourrait engendrer, mettre son téléphone en mode avion est aussi utile pour d’autres raisons : pour que tu écoutes les consignes de sécurité et que tu sois attentive à ce qui est dit.

Peu importe si tu sais déjà où se trouvent les issues de secours, que tu sais comment mettre un masque à oxygène ou que tu connaisses les techniques pour gonfler ton gilet de sauvetage, tu te dois d’écouter, encore et encore, ce qui est dit.

Déjà, c’est plus respectueux pour celles et ceux qui bossent et qui répètent inlassablement le même discours pour ta sécurité, et puis un petit rappel ne peut pas faire de mal.

T’imagines en cas de dépressurisation, si tu ne sais plus comment on met un masque à oxygène ? Tu accepterais de possiblement mourir ou de faire un malaise parce que tu n’as pas réussi à lâcher Twitter pendant le décollage ? Ce serait dommage.

Le mode avion en plein vol : le changement de politique est coûteux pour les compagnies

Comme je te le disais plus haut, les compagnies qui souhaitent autoriser leurs passagers à utiliser leur téléphone portable, tablette et autres technologies pendant le vol, doivent faire passer moult tests de sécurité et faire tester toute la flotte des avions, ce qui prendrait beaucoup de temps et serait couteux.

Certaines compagnies préfèrent donc tout simplement interdire l’utilisation des smartphones pour s’épargner cette peine. Nicolas Larrieu l’explique :

Moderniser les processus prend toujours plus de temps dans le monde de l’aviation que dans celui des autres transports. Avant d’être mis en place, chaque nouveau matériel doit être testé, homologué et réglementé pour des impératifs de sécurité.

Même si la technologie avance très vite et que bientôt, il sera probable que le wi-fi soit disponible à bord, il vaut mieux, en attendant, respecter les consignes de sécurité et lire un bouquin, boire un coup, regarder par la fenêtre, ou mater le film diffusé par la compagnie aérienne si ton vol est trop long.

Puis au moins, tant qu’on ne peut pas passer de coup de fil, tu t’éviteras le supplice relou d’entendre ton voisin ou ta voisine raconter sa life au téléphone pendant 3 heures de vol, et ça, c’est quand même pas plus mal.

À lire aussi : Comment être LA PIRE PERSONNE dans un train

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

15 Juil 2020, à 13:27
@Mathilde_0404 sur les iPhone et iPad (je sais pas si j’ai le droit de citer des marques:unsure:) le mode avion coupe le wifi mais on le réactiver en restant en mode avion.
Le Bluetooth lui n’est pas coupé « d’office » quand on passe en mode avion
Oui tu as raison, le wiif se coupe mais je peux le réactiver sans problème en mode avion !
 
Voir les réactions sur le forum (13 réponses)
Close