Close

Ce papa a été banni de TikTok… parce qu’il se maquille ?

Ce papa barbu dont on vous avait parlé il y a quelques semaines vient de se faire bannir de la plateforme TikTok, pour des raisons qui restent obscures.

Temps de lecture : 7 minutes

Mise à jour du 24 novembre 2020 – 

L’histoire de ce papa barbu qui se maquille vous avait émues, et nous aussi. On avait rigolé en entendant son fils décrire les étapes de maquillage de son père, et on avait été offusquées de voir le nombre d’insultes que ce grand barbu avait pu se prendre dans la tête pour simplement aimer se filmer en train de se maquiller.

Et ce n’est malheureusement pas terminé : celui dont le pseudo est Barbe Multicolore vient de se faire bannir pour 7 jours de la plateforme TikTok où il avait organisé un live de maquillage avec un ami, pour, je cite : « nudité et activité sexuelle d’adulte ». 

Une vidéo dont l’auteur a été viré en direct, un peu avant la fin de la diffusion. Barbe Multicolore ne comprend pas ce qui a pu se passer, lui qui était vêtu de noir, ne portant rien de transparent, se filmant en train de se maquiller avec un ami.

La décision de la plateforme est d’autant plus incompréhensible que les commentaires haineux à son encontre n’ont eux pas été modérés. Comme il nous le raconte, pendant toute la durée de cette vidéo en direct, il a reçu bon nombre d’insultes, dont une personne lui annonçant qu’il allait être égorgé comme Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie dans les Yvelines assassiné par un terroriste.

@un_arobase

Sollicitée, la plateforme TikTok n’a pas encore répondu à nos demandes d’explications sur le bannissement dont Barbe Multicolore a été victime, ni sur l’absence de modération des menaces de mort à son encontre.

Article publié le 13 novembre 2020 –

La masculinité toxique a encore de beaux jours devant elle. Visiblement, même si on est au XXIe siècle, la haine de l’autre a la vie dure, et c’est navrant.

C’est ce qu’a pu malheureusement constater un internaute en postant une vidéo de tuto makeup toute simple, où on le voit face caméra se maquiller avec soin, tandis qu’on entend son fils de six ans commenter ce qu’il est en train de faire.

Cette vidéo est mignonne, drôle, touchante. Elle n’a rien de malsain, elle n’a rien de méchante, de problématique. Cette vidéo montre tout simplement un papa avec une barbe qui se met du fond de teint et des faux-cils, face à son fils qui s’amuse à commenter ce qu’il voit et ce qu’il ne sait pas nommer.

Et pourtant, elle a déchainé les foules, et a eu des retours si violents qu’on peut se poser sincèrement des questions sur la formation neuronale de bon nombre d’être humains, qui n’hésitent pas à profiter de leur anonymat sur internet pour déverser leur haine et leur homophobie.

À lire aussi : J’ai découvert mon homosexualité à 72 ans, et je n’aurais pas dû attendre autant

Une vidéo qui fait le buzz

Sur TikTok, où la vidéo a été initialement postée, le nombre de vues s’est envolé. À la date de la rédaction de cet article, elle atteignait déjà les 164.000 vues en à peine quelques jours. J’ai pu demander à son auteur, dont le pseudo est Barbe Multicolore, de contextualiser sa mise en ligne :

« Tout a commencé sur TikTok, où j’ai posté cette vidéo suite à la demande d’une abonnée. Elle voulait savoir comment faire un makeup pour les débutants. Comme je sais que mon fils adore me regarder faire mes TikTok ainsi que mes mises en scènes, je lui ai proposé de commenter ma vidéo. Je lui ai expliqué le principe et ce qu’il devait faire, et il m’a d’abord répondu : « mais je ne connais pas les produits papa. »

Je lui ai dit que justement, avec ses mots c’était parfait. On a enregistré la voix off et j’ai posté la vidéo sur TikTok. On a fait 164K de vues avec énormément de commentaires chaleureux ! Puis, comme à la base mon réseau social principal est Twitter et que j’y poste toujours mes tweets, je l’ai postée aussi. » 

Une vidéo d’un homme qui se maquille, et la haine qui rapplique

Si, sur TikTok, les commentaires reçus étaient globalement bienveillants, le résultat n’a pas été le même sur Twitter, bien au contraire. Après plus de 500.000 vues et des centaines de messages, c’est la douche froide.
Nous avons demandé à Barbe Multicolore de nous raconter comment il a vécu cette haine en ligne :
« On dit que Twitter c’est « le réseau de l’Enfer » et ce n’est pas pour rien ! Mais cette haine mal placée ne m’atteint pas.
J’ai subi harcèlements, intimidations, menaces de mort, insultes depuis le collège, je dirais que je m’y suis « habitué », ce qui est dommage, mais réel. Surtout qu’après la descente, quand on remonte à la surface, on trouve une force inébranlable.
Je vis bien ces commentaires car j’ouvre mon monde aux gens, s’ils aiment tant mieux s’ils n’aiment pas tant pis. »

La lutte pour sa différence, à tout prix

Aujourd’hui, après avoir subi comme il nous le raconte des menaces et des intimidations depuis l’adolescence, Barbe Multicolore arrive à se détacher de ce qu’il peut lire à son sujet, mais il reste combatif.

« Je ne me laisserai plus jamais faire, non seulement pour moi mais pour mon fils et toutes les personnes victimes. Je veux que mon fils grandisse en étant ouvert d’esprit, que la différence soit quelque chose de normal pour lui.

J’ai reçu de l’amour, énormément, mais encore plus de haine et d’insultes, dont des menaces de morts assez choquantes. Quand j’ai posté cette vidéo, on m’a même dit qu’on allait appeler les services sociaux car un enfant n’avait pas à subir un père qui met du maquillage et encore moins de vivre avec deux hommes.

J’en ai lu des vertes et des pas mûres, mais j’ai tenu à répondre à chacun d’entre eux, même si ça m’a pris plusieurs jours. Il est hors de question qu’ils crachent leurs avis et que je les prenne en plein visage sans rien dire.

Je reçois aussi énormément de messages privés de personnes qui n’osent pas s’assumer ou être différents de la société par peur des gens et qui « m’admire », même si je n’aime pas ce mot. Je ne me vois pas courber le dos, pour moi mais aussi pour eux. »

Barbe Multicolore me partage un exemple du genre de messages qu’il a pu recevoir pour, je le rappelle, s’être maquillé :

Barbu, maquillé, et un papa comme les autres

La haine en ligne, c’est une chose quand ça ne concerne que soi, ça en est une autre quand ça concerne ses enfants.

Je demande à Barbe Multicolore ce que pense son fils de tout ça, et s’il est au courant de cette haine que son père a pu susciter en postant seulement une vidéo de tuto makeup :

« Il n’est au courant de rien, je le protège des réseaux, et il n’y a son visage nulle part. Pour lui, Papa se maquille parce que c’est ce qu’il aime et parce que c’est son métier (même si ce n’est absolument pas le cas), mais il le voit comme tel.

Il n’a que six ans, il est déjà assez préoccupé par le Covid et tous les protocoles qui changent tous les quatre matins. Plus tard, je lui expliquerai l’envers du décor du sourire de Papa devant la caméra, mais pour l’instant, je le protège de tout ça. »

Barbe Multicolore, un homme qui aime se maquiller

Parce qu’il est là le problème pour certains visiblement : Barbe Multicolore est un homme marié à un autre homme, qui a un enfant, et qui aime se maquiller. Ç’en est trop pour certains visiblement.

Pourtant, où est le mal ? Nulle part. Tout le monde a le droit de vouloir se maquiller, peu importe son genre, sans distinction. N’en déplaise aux homophobes et réacs en tout genre qui n’ont comme moteur que leur haine de l’autre, de l’autre différent, de l’autre qui ose, de l’autre qui assume ses choix, ses passions, et qui n’a pas peur de les afficher.

Barbe Multicolore me raconte d’ailleurs que cette passion du maquillage ne date pas d’hier :

« J’ai toujours aimé me maquiller, que cela soit en voyant des hommes ou des femmes le faire. J’ai commencé à 16 ou 17 ans à « remplir mes sourcils », puis quelques années plus tard à faire des « full make-up ».

Quand je me maquille je m’évade, je suis dans mon monde. Ça m’apaise ! Mon seul souci à ce moment-là est d’avoir un teint parfait ou de faire un « make-up fx » ou artistique sans bavure. 

Aujourd’hui, je pense que c’est aussi pour casser les codes de la société. Je suis un homme avec une barbe qui gêne apparemment, j’aime me faire des « full face » et c’est tout à fait normal. Quand les acteurs le font, personne dit rien, pourtant moi aussi je suis acteur à ma façon. » 

La différence : une force

Ce papa barbu est serein, bien dans ses pompes. Son fils va bien, il kiffe voir son père faire ce qu’il aime, il n’y a rien de dramatique dans cette vidéo, c’est seulement un moment de partage entre son père et son fils.

Barbe Multicolore a une voix, et elle doit se faire entendre :

« Apprenez à accepter la différence des autres, tout simplement. Si vous n’aimez pas ce que vous voyez, il suffit de passer votre chemin, c’est bien plus simple et plus intelligent.

À tous ceux qui se maquillent, j’ai envie de leur dire de continuer de vivre leur vie à fond, on n’en a qu’une. Si on ne vit pas aujourd’hui, quand vivra-t-on ?

À ceux qui n’osent pas mais qui voudrait passer le pas du maquillage, ne vous forcez pas : le déclic vient toujours au bon moment.

Enfin, à tous ceux qui me jugent, j’aimerais vous dire de balayer d’abord devant votre porte mais c’est un peu facile. Je préfère vous dire plutôt la fameuse phrase : « Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi ! »

On ne vous empêche absolument pas de nous juger car on ne peut pas plaire à tout le monde, mais on vous empêche de nous rabaisser, insulter, humilier. On est aussi des humains, certains l’oublient. »

On ne peut pas plaire à tout le monde, c’est un fait. Mais jamais, jamais il ne sera tolérable de menacer, insulter, frapper, violenter quelqu’un qui aura décidé de vivre sa vie différemment.

Merci à Barbe Multicolore d’avoir bien voulu répondre à nos questions !

À lire aussi : Quelle image la série « Dix pour cent » donne-t-elle des familles homoparentales ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

25 Nov 2020, à 21:03
@Merlu Cela n'est pas moins choquant et inaproprié quant on sait que ces menaces de mort peuvent se réaliser. Je trouve ça vraiment grave d'en arriver à un point où on peut limite trouver ça "banal".
 
Voir les réactions sur le forum (17 réponses)
Close