Close

Votre vision du monde du travail et vos propositions pour l’améliorer

Seules 8% des Rockies pensent qu'elles feront à coup sûr le même métier toute leur vie ! Découvre tous les autres résultats de notre grande consultation lancée avec madmoiZelle pour recueillir votre avis sur le monde du travail et vos idées pour le faire évoluer à l'échelle européenne.

Temps de lecture : 4 minutes

En partenariat avec la Commission européenne.

Article initialement publié le 11 décembre 2019.

En septembre dernier, nous avons lancé avec madmoiZelle une grande consultation en partenariat avec la Commission européenne. L’objectif était de collecter vos avis et vos idées pour améliorer les politiques européennes, et de les faire remonter à Bruxelles.

Vous avez été plus de 1000 à participer et à donner votre avis sur plusieurs thématiques :

  • L’action pour le climat
  • La justice et les droits fondamentaux
  • L’emploi, la croissance et les investissements

Océane a déjà publié sur madmoiZelle deux articles récapitulatifs à propos des résultats (que tu peux retrouver ici et aussi ici).

Et j’aimerais maintenant te parler plus spécifiquement du monde du travail. Comment est-il perçu par les lectrices de Rockie et madmoiZelle ? Quelles sont vos propositions pour le faire évoluer ? Voici quelques éléments de réponse.

(NB : Tout cet article sera écrit au féminin, même si un petit pourcentage d’hommes a aussi participé à la consultation).

Le travail, cet univers impitoyable… mais enrichissant

Premier constat : vous entretenez un rapport paradoxal au travail. Il est pour vous à la fois source d’épanouissement et d’inquiétudes. Vous êtes en effet 48% à voir le travail comme une source d’inquiétudes ou d’angoisse, 42% à y trouver une source d’épanouissement et 29% une source de stabilité. (Plusieurs réponses étaient possibles, donc c’est normal qu’on ne retombe pas sur 100% en additionnant les pourcentages).

Globalement, les Rockies et les madmoiZelles ont des projets pro et confiance en elles pour les mener à bien, puisque vous êtes 60% à déclarer avoir des ambitions professionnelles que vous pensez pouvoir atteindre. 20% à avoir des ambitions professionnelles jugées inatteignables, et 20% à ne pas avoir d’ambitions professionnelles.

Et parmi ces ambitions professionnelles, le fait de créer sa boîte semble en bonne place : 17% d’entre vous s’imaginent carrément créer leur entreprise, et 40% pensent peut-être le faire dans le futur.

Vous semblez aussi avoir la bougeotte, puisque 61% d’entre vous considèrent que la mobilité internationale pendant le travail et les études est TRÈS importante.

La peur du chômage et de l’avenir

Nous vous avons aussi posé plusieurs questions lors de la consultation à propos du chômage et de la retraite.

Les deux tiers d’entre vous pensent qu’elles connaîtront au moins une période de chômage pendant leur vie professionnelle. Et pour 80% des répondantes, le chômage est quelque chose qui fait peur (et même très peur dans 26% des cas).

On comprend mieux pourquoi le revenu universel et la protection des salarié·es et des indépendant·es vous tiennent à cœur lorsqu’il s’agit d’imaginer des réformes du monde du travail (voir ci-dessous).

Cela dit, vous êtes plutôt dubitatives lorsqu’il s’agit de se projeter dans le futur. Seules 30% d’entre vous pensent qu’elles toucheront une pension de retraite, 43% ne savent pas si elles en toucheront une ou pas et 27% pensent qu’elles n’y auront pas le droit. Une question d’actualité alors que le gouvernement français est en train de présenter sa réforme du système de retraite.

Dans tous les cas, vous êtes nombreuses à penser que vous exercerez plusieurs métiers au cours de votre vie. Seules 8% des répondantes sont sûres de faire le même métier toute leur vie.

Comment faire évoluer le monde du travail dans le bon sens ?

Étant donné les inquiétudes importantes liées au chômage et à l’avenir, il n’est pas surprenant de découvrir que le revenu universel (ou revenu de base) est l’évolution du monde du travail la plus souhaitée par les lectrices de Rockie et de madmoiZelle. Ce changement radical de modèle de société arrive en tête de vos revendications, devant une meilleure protection des salarié·es et des indépendant·es.

C’est ensuite la réduction du temps de travail que vous plébiscitez. Un sujet complexe qui implique la nécessité d’uniformiser les législations des États membres sur le sujet, très disparates pour l’instant.

Les bénéfices attendus d’une telle mesure seraient pour vous de faire diminuer le taux de chômage en partageant mieux le travail, mais aussi de pouvoir libérer du temps pour que chacune puisse se consacrer en parallèle de son travail à des activités positives pour la planète ou la société (faire son potager, prendre soin des membres de sa famille qui vieillissent, faire du bénévolat, etc).

J’y vois aussi personnellement un moyen de lutter contre la souffrance au travail et les burn-outs.

Transformer le monde du travail pour agir sur le climat

Dans la boîte à idées qui accompagnait la consultation, plusieurs d’entre vous ont soumis des propositions intéressantes pour transformer les politiques européennes en matière de lutte contre les inégalités et la crise climatique.

Le monde du travail semble en effet être un espace sur lequel agir pour faire face à l’urgence climatique.

Raphalbc propose ainsi de « supprimer les verres et gobelets à usage unique dans les entreprises ». En interdisant aux entreprises de les mettre à disposition de leurs salariés et en les forçant à fournir des mugs et verres réutilisables, on pourrait limiter la quantité de déchets produits dans le monde du travail.

Mathilde, elle, souhaite que l’usage du vélo soit favorisé pour les déplacements domicile/travail. Et pour cela, elle a quelques idées…

Afin de faciliter les déplacements à vélo, il faudrait :

  • des pistes cyclables sécurisées, non-interrompues et propres
  • des traversées de carrefour aménagées pour les cyclistes
  • des accès à des parkings couverts et sécurisés au travail
  • des accès facilités aux vélos dans les transports en commun, notamment les train : avec plus des places plus grandes et plus nombreuses

Allonger le congé paternité pour lutter contre les inégalités au travail

Mais la proposition qui a récolté le plus de votes, c’est sans conteste celle de SophieL qui veut allonger le congé paternité.

Mettons enfin femmes et hommes à égalité lors de la naissance d’un enfant : congé paternité allongé, de durée égale à celui de la mère, pris en même temps ou après et rémunéré à taux plein.

Moins de discrimination à l’embauche pour les femmes, plus d’implication des pères dans la vie de famille et la charge mentale du foyer, liens plus fort entre les pères et leurs enfants.

Là aussi, cette proposition implique d’uniformiser les législations entre États-membres car le nombre de semaines de congés accordées au père (ou deuxième parent) varie grandement selon les pays.

Et toi, tu as d’autres idées pour améliorer les politiques européennes liées au monde du travail ? Viens en parler dans les commentaires !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

8 Jan 2020, à 15:45
Et puis, je ne suis même pas sûr que les bonnes idées qui sont ressorties de cette enquête feront leur chemin parmi les grandes instances politiques. Elles nous ont déjà montré tellement de fois que le bien-être de la population était le cadet de leurs soucis parce que ça rapporte pas assez de pognon.
 
Voir les réactions sur le forum (11 réponses)
Close