Close

Publier des photos nue m’a réconciliée avec mon corps et ma sexualité

Cette lectrice de Rockie a une histoire compliquée avec son corps mais une séance photo boudoir et quelques clichés postés en ligne l’ont aidée à se réconcilier avec son image et sa sexualité.

Temps de lecture : 4 minutes

J’ai 30 ans depuis quelques mois, je mesure 1m66 pour 97 kilos, et j’ai une vie sentimentale relativement « pauvre » depuis le lycée avec quelques histoires pas toujours très glorieuses (et encore moins durables), mais une vie sexuelle un peu plus active tout de même…

J’ai pris beaucoup de poids il y a dix ans suite à des problèmes de santé qui ont anéanti le peu de confiance que j’avais en moi à l’époque… Le rapport avec mon corps est alors devenu très compliqué pendant plusieurs années parce que je ne parvenais pas à perdre “naturellement” ces 20 kilos superflus (je suis contre les régimes).

Il y a 2 ou 3 ans, j’ai voulu apprendre à assumer complètement mes rondeurs. Pas seulement face aux autres car j’ai appris à me détacher du regard (et des remarques !) grossophobes d’autrui, mais surtout par rapport à moi. Je savais que le regard le plus critique porté sur mon corps était le mien, puisque je pouvais passer des heures à me détailler (et à me juger) de la tête au pieds dans le miroir…

D’autant plus qu’à cette époque, j’étais dans une phase de “vide intersidéral” côté libido : aucun homme à l’horizon, pas d’amoureux, ni de plan cul. Du coup, comme j’avais un peu pris l’habitude de m’apprécier uniquement à travers le regard des « êtres chers », autant te dire que là, je touchais un peu le fond.

Un dimanche à buller… et tout s'emballe

Et puis, un dimanche comme un autre à buller devant une série sur mon canapé, j’ai ressenti le « besoin » de me sentir belle ! Alors j’ai commencé par prendre soin de mon corps, de mon visage et de mes cheveux (masques, gommages, maquillage… la totale !).

Ensuite, j’ai enfilé la nuisette blanche en dentelle très légère que j’avais achetée il y a longtemps car je la trouvais jolie, mais que je n’avais jamais eu l’occasion de porter pour quelqu’un…

Et là, j’ai pris quelques photos, seulement pour mon propre regard. Ce jour-là, j’avais besoin de me voir belle et sexy sur des photos ! Ces clichés n’avaient rien de pornographiques, il n’y avait aucune partie intime mise en avant, juste un décolleté plongeant… Bref, des photos dans une ambiance “boudoir” : sensuelles, subtiles, avec un soupçon de romantisme et de mystère.

« Ce qu’il faut, là où il faut »

Contre toute attente (enfin, la mienne en tout cas !) je me suis trouvée assez jolie, proportionnée, avec « ce qu’il faut là où il faut » comme on dit. Après cette première photo, j’ai multiplié les tenues sexy : simple robe au décolleté plongeant, bas auto-fixants, talons hauts, sous-vêtements, etc.

Ensuite, j’ai gardé ces photos persos dans un petit coin de mon ordi difficilement accessible : c’était mon petit secret et ma petite « fierté » à moi.

Quelques semaines plus tard, au cours de l’une de mes lectures érotiques du soir sur un site internet, je tombe sur une « pub » pour un autre site internet xstorysnap où les membres peuvent publier des photos d’eux plus ou moins osées, qui ne seront visibles par les autres que 5 secondes.

Curieuse, je clique et découvre alors que j’ai la possibilité de « filtrer » le type de photos que je veux voir sur le site grâce à un « thermomètre » : « soft », pour les photos dénudées mais sans acte sexuel ou parties intimes visibles, « hot » pour le niveau un peu au-dessus, et « hard » pour les dick pics ou photos à caractère vraiment pornographiques.

Mes premières photos publiées en ligne

J’ai alors regardé ce qui était proposé dans la catégorie soft chez les femmes et là, j’ai vu défiler tous types de corps, du plus jeune (majeur bien entendu !) au plus mature, du plus lisse au plus marqué, du plus pâle au plus hâlé, du plus mince au plus rond…

Face à toute cette diversité des corps, je me suis dit : « pourquoi pas le mien ? ». Alors j’ai osé publier l’une de mes photos sexy, juste pour voir… Et là, j’ai été étonnée des retours que j’ai eu vis-à-vis de mon corps.

De mémoire, plus d’une centaine de personnes ont vu ma photo, quelques dizaines sont venues me complimenter, sur le côté « suggestif mais pas pornographique » de ma photo. J’ai pris le temps de remercier les personnes qui me complimentaient respectueusement — et j’ai paramétré le chat pour ne pas recevoir de photos de pénis non sollicitées.

Beaucoup m’ont dit apprécier les femmes avec des rondeurs, que je n’avais pas à complexer, que je devais m’assumer vraiment, qu’ils ignoraient mon visage (ma tête était volontairement coupée sur les photos), mais me trouvaient très désirable.

Une expérience qui m’a reboostée

J’ai continué à poster des photos sur ce site pendant quelques mois et j’ai peu à peu appris à voir mon corps différemment, à travers le regard de parfaits inconnus qui ignoraient tout de moi, de mon vécu, de mon passé, de ma vie actuelle.

Et cette expérience a reboosté ma confiance en moi, m’a permise de m’épanouir sensuellement, d’oser « varier » mes pratiques sexuelles en solo, d’expérimenter, de me sentir femme, pleinement et tout simplement.

J’ai un jour osé aborder ce sujet avec une amie très proche, qui a eu un regard bienveillant et compréhensif sur cette expérience, mais je sais que cela ne serait pas le cas de tout le monde.

On pourrait, je pense, parler d’exhibition, car ce site avait clairement un côté exhib/voyeur, mais pour moi, à cette époque, j’étais dans une toute autre démarche. Je ne publiais pas dans l’idée d’émoustiller la libido de parfaits inconnus et ainsi la mienne, mais juste pour voir comment mon corps serait perçu.

Une toute autre perception de mon corps

Depuis, je me sens libérée, bien plus en accord avec mon corps que j’ai appris à voir autrement ! Je m’assume parfaitement lors de mes relations avec les hommes, car même si je n’ai jamais eu trop de mal à parler avec un partenaire de mes préférences et envies sexuelles, j’étais de celles qui préféraient le faire dans le noir, sous une couette ou un drap.

Auparavant, j’étais incapable de sortir du lit nue et aujourd’hui, je me promène sans vêtements et sans aucun complexe, je peux faire l’amour en pleine lumière (mais à l’abri des regards indiscrets tout de même) sans me sentir mal à l’aise…. et ça fait tellement de bien !

Il n’est jamais trop tard pour assumer son corps, sa sensualité, sa féminité. Nous sommes toutes belles à notre façon, et nous sommes bien souvent trop sévères avec nous-mêmes. Chaque femme mérite de s’épanouir pleinement, de vivre pleinement, d’aimer et d’être aimée pleinement !

 

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

3 Fev 2019, à 21:25
J'hésite souvent à faire ce genre de photos un peu dénudées, peut-être pas en lingerie totale, mais j'aimerais essayer de m'amuser artistiquement et de faire de autoportraits en photo. J'imaginais par exemple faire une photo avec un manteau ouvert, un pantalon, mais juste un soutif par contre. J'aimerais bien faire ça et les poster sur mon Instagram (c'est un insta de creation, je partage pas ma vie privée), mais j'ai peur de trois choses : que mon conjoint n'accepte pas que je "partage" mon corps avec d'autres, que mes collègues tombent dessus et que du coup ça me pose de réels problèmes professionnellement, et surtout que ma famille tombe dessus et me fassent une sale réputation (ils comprendraient pas du tout la démarche)...
 
Voir les réactions sur le forum (8 réponses)
Close