Close

Mon menu de Noël original pour changer de la traditionnelle dinde aux marrons

Lassée du traditionnel saumon/dinde/bûche ? Kalindi t'a concocté un menu entier pour impressionner ta famille le soir du 24 décembre.

Temps de lecture : 5 minutes


La première fois que j’ai fait un gâteau toute seule, j’avais 12 ans, et l’envie de faire une surprise à ma mère.

Mes premiers pas en cuisine

Elle était hôtesse de l’air et partait souvent au bout du monde. Alors quand elle rentrait, j’essayais d’avoir une attention mignonne pour fêter son retour. 

Ce jour là, j’avais 1h toute seule chez moi, et tous les ingrédients pour faire un gâteau basque. Quiconque connait cette recette sait que c’est un ENFER de complexité, surtout pour une môme avec deux mains gauches.

J’ai donc fait une espèce de gloubiboulga, et m’apprêtait à ranger et mettre au four quand j’ai entendu ma mère (dont je reconnaissais le pas) monter les escaliers.

J’ai paniqué et j’ai mis toute la pâte, les oeufs cassés, le batteur etc. dans mon sac à dos d’écolière, tellement j’avais peur de me faire engueuler par ma mère pour avoir mis le bazar dans la cuisine. Et j’ai foncé dans ma chambre planqué mon butin. 

Le soir, impossible d’accéder à la poubelle, ma mère étant dans la cuisine.

J’ai donc dû mettre mes cahiers dans un autre sac à dos et planquer l’autre derrière des peluches. Finalement je l’ai oublié et ma mère l’a retrouvé 3 semaines plus tard lors d’une session ménage. En l’ouvrant, elle a pu constater que la pâte avait moisie, et que des bêtes courraient partout dans le sac odorant.

Depuis, je n’ai plus jamais fait de gâteaux basques mais j’ai appris à cuisiner. J’aime tant ça que j’ai organisé deux repas de Noël chez moi en 2010 et 2012.

Alors laisse-moi aujourd’hui te donner une idée de menu pour que ton Noël impressionne ta famille trop habituée au traditionnel : saumon/dinde/bûche.

À lire aussi : Mes alternatives vegan au repas de Noël traditionnel

L’entrée originale de Noël : les roulés de sole aux langoustines et galettes de sarrasin

Pour cette entrée DÉLICIEUSE, facile et très gourmande, il te faudra (pour 4 personnes) :

  • 8 filets de soles
  • 8 langoustines crues
  • 4 cuillères à café de fumet de poisson déshydraté
  • 35 cl de vin blanc sec
  • 3 cuillères à soupe de crème liquide
  • 1 céleri
  • 10 g de beurre
  • 10 g de farine
  • 1 demi-oignon haché
  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 8 brins de ciboulette
  • 4 Galettes de sarrasin déjà faites

Comment préparer les roulés de sole aux langoustines et galettes de sarrasin ?

Étape 1 – Préchauffe ton four à 200°. Découpe quelques carrés de galettes de sarrasin puis badigeonne les généreusement de beurre et mets les sur du papier sulfurisé. Quand ton four est bien chaud,  enfourne tes carrés de galettes et laisse les cuire 10 à 12 minutes afin qu’elles soient bien croustillantes.

Étape 2 – Dans une casserole, fais sauter ton demi-oignon haché dans un peu de beurre ou d’huile selon ce que tu préfères. Une fois que tout est bien doré, baisse le feu et verse 35 cl de vin blanc, 25 cl d’eau et tout le fumet de poisson déshydraté. Ajoute un bon gros morceau de céleri. Laisse le tout mijoter pendant une bonne vingtaine de minutes à feu doux. 

Étape 3 – Ensuite, épluche tes langoustines et place les sur tes filets de soles. Enroule ensuite les filets de soles autour des langoustines. Ficèle les simplement avec un grand brin de ciboulette (c’est très facile, tu vas voir) et poche tes soles dans ton bouillon pendant 5 minutes. Égoutte les et conserve les au chaud (sous une cloche par exemple).

Étape 4 – Conserve ton bouillon mais fais le réduire, puis ajoute de la crème liquide, porte à ébullition jusqu’à ce la sauce réduise encore et qu’elle ait l’air bien gouteuse. Goûte, de toute manière, à chaque étape pour ajuster la recette à tes gouts. 

Étape 5 -Dans des assiettes creuses, fais délicatement couler ton beau fumet au fond puis ajoute deux roulés de soles par assiette. Dispose tes carrés de galettes de sarrasin de part et d’autres de tes roulés.

Place quelques brins de ciboulette de part et d’autre et hop, c’est prêt !

À lire aussi : Comment survivre aux fêtes de fin d’année sans faire d’indigestion ?

Le plat principal original de Noël : le chevreuil pané aux noisettes, purée au parmesan et tuiles

Je sais, tout le monde n’est pas fan du gibier, mais personnellement cet ensemble comporte certaines de mes viandes préférées. Le chevreuil, le sanglier, le cerf sont des viandes assez fortes qui marquent tout de suite un plat.

Par ailleurs, ce sont des animaux qui ont été chassés et non élevés pour l’abattoir. Personnellement, je préfère. Et d’après moi, le chevreuil est vraiment la meilleure viande. Elle est goutue, tendre, parfumé, bref j’en suis dingue.

Je te propose donc de réaliser un chevreuil pané aux noisettes avec sa purée au parmesan et sa tuile de parmesan.

Tu auras besoin (pour 4 personnes) de :

  • 8 côtelettes de chevreuil
  • 150 g de noisettes décortiquées
  • 1 paquet de farine
  • 1 œuf
  • Des pommes de terre
  • 1 sachet de parmesan
  • De l’huile d’olive
  • Un peu de lait entier

Comment préparer le chevreuil pané aux noisettes, purée et tuile de parmesan ?

Étape 1 – Fais cuire tes patates dans de l’eau bouillante, puis égoutte les, et écrase les à la main en lissant le tout avec un peu d’huile d’olive et un peu de lait entier. Ajoutes-y une poignée de parmesan râpé et mélange bien. Réserve ta purée.

Étape 2 – Préchauffe ton four à 200°. Disperse le reste du parmesan par petit tas sur du papier sulfurisé, et lisse un peu pour former des cercles. Enfourne et laisse cuire 10 minutes pour obtenir de belles tuiles dorées.

Étape 3 – Ensuite, concasse les noisettes avant de les faire griller sur une poêle sans aucune matière grasse.  Les noisettes désormais grillées, tu peux les réserver.

Étape 4 – Bats ton œuf et ajoutes-y un peu de sel ainsi que de l’huile d’olive. Trempe les côtelettes dans la farine, dans l’œuf puis, en tout dernier, dans les noisettes. Dépose délicatement tes côtelettes dans une poêle avec de l’huile bien chaude. Laisse cuire quatre minutes de chaque côté et hop c’est cuit. Déglace avec un peu de vin rouge pour obtenir une sauce.

Étape 5 – Dans tes assiettes, commence par déposer ta purée au parmesan. Place délicatement tes côtelettes panées sur ta purée, et viens planter une tuile dorée dans la purée, contre tes côtelettes. Verse ta sauce sur la viande et la purée.

Il ne te reste plus qu’à régaler toute ta petite famille.

Le dessert original de Noël : la pavlova à la rose et aux fraises

Comme tu l’auras compris dans l’intro de cet article, les desserts ne sont pas mon fort. Alors j’opte toujours pour des recettes ultra-faciles comme celle-ci !

  • 4 blancs d’oeufs
  • 250 g de sucre
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 1 cuillère à soupe de Maïzena
  • Un sachet de fraises congelées
  • Un paquet de sucre glace
  • De l’essence de rose
  • De l’essence de vanille

Étape 1 – Préchauffe ton four à 130°.

Étape 2 – Monte tes blancs en neige. Lorsqu’ils commencent à prendre, ajoute la cuillère à soupe de Maïzena et incorpore le sucre au fur et à mesure ainsi que l’essence de rose. Commence par n’en mettre que quelques gouttes puis ajoute si besoin.  Lorsque le mélange est bien lisse et que la consistance est bien dense, étale le tout sur du papier sulfurisé en une couche épaisse et enfourne pendant 1h15. 

Étape 3 – Pendant ce temps, monte ta crème en chantilly. Pour cela, il te suffit de la fouetter avec régularité et rapidité. Tu peux la sucrer ensuite et y ajouter de l’essence de vanille, personnellement j’adore ça.

Étape 4 – Lorsque ta belle meringue a bien refroidi, étale ta chantilly dessus et recouvre de fraises.

Et voilà, c’est déjà prêt ! La pavlova est sans doute l’un des desserts les plus faciles à effectuer qui soit, alors n’hésite pas et fais-en une belle pour Noël.

À lire aussi : 3 recettes faciles pour épater la galerie

Voilà douce lectrice, j’espère que ce menu t’a mis l’eau à la bouche et que tu lui donneras peut-être une chance le 24 au soir ou le 25 midi.

Tu essaies et tu me racontes en commentaires ? Ou tu me partages ton menu de Noël alternatif à toi ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

29 Déc 2019, à 17:40
Comme tu dis @Ploue : ça peut valoir le coup de faire des plats sophistiqués si on est fan de cuisine, et qu'on a les moyens matériels et l'envie, et le temps et qu'on s'est entraîné avant.
En y réfléchissant, je me dis que ma vision vient du fait que la nourriture n'est pas le plus important lors des repas de fête. On se rassemble autour de quelque chose (un repas, un jeu, une célébration, une activité...) mais ce qui compte c'est d'être rassemblés et d'être là les uns pour les autres. Donc j'ai du mal avec cette vision parfois un peu sacralisante de la bouffe.
 
Voir les réactions sur le forum (14 réponses)
Close