Close

Vacances d’été, restaurants… Édouard Philippe esquisse le déconfinement

Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures concernant la réouverture des bars et restaurants, et a donné quelques indications sur les prochaines vacances d'été. On fait le point sur ce qui a été dit.

Temps de lecture : 3 minutes

Edouard Philippe a présenté son plan pour le tourisme ce jeudi 14 mai. Il a annoncé que la date de réouverture des bars et des restaurants serait annoncée et confirmée la semaine du 25 mai, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire provoquée par la pandémie de Covid-19.

À lire aussi : Déconfinement le 11 mai : ce qu’Édouard Philippe a annoncé

Réouverture des bars et des restaurants : des mesures annoncées par le gouvernement

Le Premier ministre a annoncé un plan d’aide au tourisme de « 18 milliards d’euros d’engagements » pour ce secteur qui est tout particulièrement touché.

Edouard Philippe a déclaré lors de son allocution:

Le tourisme fait probablement face à la pire épreuve de son histoire moderne, alors même que c’est un des fleurons de l’économie française. Son sauvetage est donc une priorité.

Un accès prolongé au fond de solidarité et au chômage partiel pour les entreprises du secteur est également prévu par le gouvernement.

Une bonne nouvelle pour les restaurateurs et les professionnels du tourisme, qui sont nombreux à ne plus pouvoir faire face à cette crise sans précédent.

Réouverture des bars et des restaurants : une date annoncée

Le Premier ministre a annoncé également que la date du 2 juin était envisagée pour la réouverture des bars et des restaurants, mais uniquement pour les départements en zones vertes. Cette date serait adaptée en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Ce n’est pas le cas pour les départements en zones rouges, qui étaient, à la date du 7 mai, les quatre régions Île-de-France, Grand Est, Hauts-de-France et Bourgogne-Franche-Comté, ainsi que Mayotte.

Edouard Philippe a déclaré :

Une réouverture le 2 juin pourra être envisagée si l’évolution de l’épidémie ne se dégrade pas et sous réserve que les mesures sanitaires recommandées par le Haut Conseil de Santé publique soient parfaitement respectées.

Il a également rajouté :

Il faut que notre capacité à contenir l’épidémie soit démontrée jusqu’au 2 juin et que les restaurateurs » se préparent à « appliquer les protocoles sanitaires.

Concrètement, si tu vis dans un des départements en zone rouge, tu vas pouvoir attendre encore un peu avant de boire une bière en terrasse au soleil.

Annonce du gouvernement : il sera possible de partir en vacances cet été

Concernant les vacances d’été qui arrivent bien plus vite qu’on ne le pense, le Premier ministre a déclaré :

Les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d’août, et quand je dis en France, c’est évidemment dans l’Hexagone et en Outre-mer.

Les Français peuvent prendre leurs réservations. Les acteurs du tourisme, de l’hôtellerie, se sont engagés à faire en sorte qu’ils soient intégralement remboursés dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances.

Et bonne nouvelle : la SNCF ouvre aujourd’hui les réservations de billets pour cet été.

Je ne sais pas toi, mais moi j’y crois à mort, je rêve de flotter dans une piscine au mois d’août, les orteils en éventail en me nourrissant exclusivement de melon et de rosé.

Plan d’aide au tourisme : le plafond des tickets restaurants va être relevé

Ces derniers vont passer de 19 à 38 euros, et ils pourront être utilisés les week-ends et jours fériés, ce qui n’était pas le cas actuellement. Le gouvernement espère ainsi inciter les Français à retourner dans les restaurants lorsqu’ils pourront rouvrir.

Cette mesure sera applicable jusqu’à la fin 2020.

Edouard Philippe a ajouté sur ce sujet :

Cela peut paraître accessoire, cela peut paraître trivial, mais ça ne l’est pas du tout.

C’est une bonne nouvelle pour ceux qui ont accès aux tickets restaurants.

Et toi, que penses-tu de ces annonces ? Est-ce que tu vas réserver tes vacances d’été dès maintenant ou tu préfères attendre encore un peu ?

À lire aussi : Le déconfinement des écoles raconté par les instits

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

18 Mai 2020, à 10:50
On habite en zone rouge. Mon mari et moi faisons très attention, ayant été très malade covid-19 juste avant le confinement et ne sachant pas encore s'il y a réellement une immunité (les résultats des recherches ne sont pas probants encore... vivement que les tests de l'institut pasteur terminent les essais et soient distribués). On veut absolument éviter de retomber malades et bien sur éviter de contaminer d'autres personnes si jamais on pourrait toujours le propager. Et depuis le dé-confinement c'est la déconfiture... Les gens rêvaient de repas en famille, de sorties entre amis, et ils s'y mettent... c'est bien trop tôt ! Et on voudrait nous inviter à partir en vacances ? Dans les zones vertes, je pense bien que c'est quasi la normalité, mais en zone rouge faut pas déconner... Ici beaucoup de gens pensent qu'ils sont déconfinés, et qu'ils peuvent vivre "normalement". Et ils tombent malades.
 
Voir les réactions sur le forum (10 réponses)
Close