Close

Rétention d’eau et jambes lourdes : comment limiter la gonflette ?

Plus que désagréable, la rétention d’eau est un déséquilibre vraiment gonflant. Voici quelques conseils pour en repérer les symptômes et surtout soulager tes gambettes.

Temps de lecture : 5 minutes

Si tu as l’impression d’avoir deux poteaux à la place des jambes en fin de journée,  et ce particulièrement quand il fait chaud ou orageux, il y a fort à parier que tu souffres de troubles de la circulation veineuse et de rétention d’eau. Dans cet article, tu trouveras quelques conseils pour en repérer les symptômes et surtout pour soulager tes membres gonflés comme jamais au quotidien.

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

La rétention d’eau (on parle aussi d’enflure ou encore d’œdème) est due à un retour veineux trop lent. Quand la circulation stagne, les tissus de l’organisme se gorgent d’eau et gonflent. La plupart du temps, ce fluide s’accumule sur le bas du corps (mollets, chevilles, pieds…), ce qui donne une impression de lourdeur et une augmentation du volume des membres.

Les causes de la rétention d’eau sont multiples : elles peuvent être génétiques, liées à la chaleur, à un excès de poids (le cholestérol fragilise les vaisseaux sanguins) et/ou à une alimentation trop salée et trop sucrée, à une fluctuation hormonale (je te parle de la grossesse un peu plus loin), au manque d’exercice physique ou encore au tabagisme, qui diminue la tonicité des veines. Certains médicaments comme ceux contre l’hypertension et contre le diabète, les corticostéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aussi entraîner un œdème, tout comme la prise d’une pilule contraceptive.

Quels sont les symptômes de la rétention d’eau ?

Les symptômes de la rétention d’eau sont à la fois visuels et du domaine du ressenti : les chevilles sont gonflées, les doigts de pied ressemblent à des petites saucisses cocktail prêtes à exploser, les mollets sont douloureux… Tu peux avoir du mal à marcher et éprouver une envie irresistible de te gratter les jambes. Souvent, ces symptômes s’aggravent au cours de la journée, surtout si tu restes debout ou assis·e longtemps sans bouger, et qu’il fait chaud ou lourd dehors. D’autre part, la présence sur la peau de télangiectasies (des petits vaisseaux sanguins dilatés) et de varices (des veines déformées dans lesquelles le sang circule mal) sont aussi des signes de mauvaise circulation sanguine.

Comment soulager ses membres inférieurs ?

Si tes jambes te font souffrir dès que tu passes un peu trop de temps debout en plein cagnard, il est possible de diminuer rapidement ton inconfort grâce à de petites astuces toutes simples.

Assieds-toi (ou mieux, allonge-toi) et surélève tes jambes. Afin de relancer la circulation, tes gambettes doivent être tendues et tes pieds doivent être placés plus haut que ton bassin.

Une fois chez toi, sous la douche, passe un jet d’eau froide sur tes membres inférieurs. Le froid, en resserrant les vaisseaux, améliore le retour veineux. Pour un maximum d’effet, commence par te laver à l’eau tiède, puis insiste sur tes jambes en baissant progressivement la température de l’eau.

Le soir comme à tout moment de la journée, tu peux aussi appliquer un produit tonifiant spécial jambes lourdes. Ces cosmétiques, formulés à partir de plantes et d’huiles essentielles, permettent de soulager presque instantanément les douleurs dues à la stase veineuse. Ils ne traitent pas les causes de la rétention d’eau mais leur effet frais est très agréable. Crèmes, gels, sprays, huiles de massage… Il en existe de nombreux et adaptés à tous les profils. Pour encore plus d’efficacité, tu peux appliquer ton soin drainant en effectuant un léger massage lymphatique, en partant de la cheville et en remontant jusqu’aux genoux, pour stimuler la circulation de la lymphe.

Certains liens de la sélection shopping de cet article sont des liens d’affiliation. En cliquant dessus pour te procurer un produit,  tu soutiens financièrement Rockie car ces sites nous reversent quelques centimes par achat. Mais si tu préfères, tu peux aussi bien sûr aller faire tes courses dans une boutique près de chez toi.

Comment lutter au quotidien contre les œdèmes ?

Pour tenter de diminuer la rétention d’eau, tu peux mettre en place quelques nouvelles habitudes au quotidien : dîner légèrement, éviter de saler tes plats, pratiquer une activité physique sans sauts et à-coups (natation, vélo, marche à pieds…) et boire 1,5L d’eau par jour font partie des traitements de fond les plus efficaces contre l’œdème. Si, au bout de deux jours, tu en as marre de l’eau du robinet, tu peux tester les tisanes diurétiques (pissenlit, fenouil etc.), qui vont éliminer l’eau en stimulant ton système urinaire.

Si la sensation de jambes lourdes persiste ou est trop récurrente à ton goût, ton médecin généraliste (si tu penses avoir des varices, vas plutôt voir un phlébologue) te proposera sûrement des bas de contention. C’est vrai qu’ils ne sont pas hyper glamours, surtout l’été, mais la compression qu’ils exercent permet de réactiver la circulation sanguine et de limiter l’engorgement des tissus.

En complément, le professionnel de santé pourra aussi te prescrire des veinotoniques. Aussi appelés phlébotropes ou phlébotoniques, ce sont des médicaments qui permettent de tonifier les veines et donc d’améliorer le retour veineux. Si tu préfères les méthodes naturelles, sache que certains compléments alimentaires à base de vigne rouge, de marron d’Inde ou encore d’hamamélis peuvent aussi être conseillés pour leurs effets vasoconstricteurs et anti-œdèmes.

Enfin, des séances de drainage lymphatique, réalisées chez un kinésithérapeute, pourront aussi t’être prescrites pour favoriser l’évacuation de l’eau et améliorer le fonctionnement du réseau circulatoire sur le long terme.

La rétention d’eau pendant la grossesse

La rétention d’eau fait partie des désagréments bien connus de la grossesse. Personnellement, j’en ai beaucoup souffert lorsque j’étais enceinte, surtout qu’il a fait très chaud lors de mon dernier trimestre. Je me souviens que le soir, je devais parfois attendre une vingtaine de minutes les jambes en l’air pour pouvoir réussir à enlever mes chaussures, tellement mes pieds étaient enflés en fin de journée.

L’impression d’être un ballon de baudruche géant est une conséquence des difficultés du corps à gérer la circulation de l’eau dans l’organisme. Les hormones, dont le taux explose pendant la grossesse, ralentissent les échanges veineux et lymphatiques, ce qui favorise le stockage excessif d’eau dans les tissus. Et c’est encore pire en fin de grossesse, lorsque l’utérus se met à appuyer sur la veine cave, freinant encore plus la circulation sanguine.

Pour tenter de soulager tes pieds et tes chevilles pleines de flotte, tu peux tester toutes les petites astuces anti-eau citées plus haut. Il ne faut pas que tu hésites à en parler au médecin qui suit ta grossesse afin qu’il puisse te prescrire des bas de contention et des séances de drainage si tu en as besoin. En revanche, attention aux gélules, infusions et autres boissons drainantes à base de plantes dépuratives ou détoxifiantes : elles sont formellement déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes sans l’accord préalable d’un médecin ou d’un phytothérapeute.

L’automédication enceinte Comme le rappelle l’ANSM dans sa plaquette « Médicaments et grossesse : les bons réflexes », ne pas pratiquer l’automédication est l’une des règles d’or pour une grossesse et un bébé à naître en bonne santé. L’agence conseille de toujours « demander conseil à un professionnel de santé avant de prendre tout médicament y compris ceux vendus sans ordonnance, ceux à base de plantes ou encore des produits tels que les huiles essentielles. »

En cas de doute sur un médicament, tu peux consulter le site du Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT), qui est une incroyable source d’informations sur les risques tératogènes, fœtotoxiques ou néonatals de divers agents en cours de grossesse et d’allaitement.

Et toi, souffres-tu de rétention d’eau ? Quelles sont tes astuces pour alléger tes jambes au quotidien ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

3 Juin 2019, à 14:28
Story of my life la rétention d'eau, la mauvaise circulation, et les jambes lourdes, mes astuces :

- Bas de contention sur vous bossez debout ou si vous piétinez longtemps dans la journée (Moi si je les mets pas au boulot, je rentre sans pantalon parce que je peux plus le mettre :yawn:)
- Du sport, prendre les vélo en libre service (je sais pas comment ça s'appelle dans votre ville) au lieu du bus/métro dans la mesure du possible
- DE L'EAU, BUVEZ DE L'EAU
- Le pied du lit légèrement surélevé
- Eviter de croiser les jambes (je sais c'est dur, en écrivant cette phrase je me rends compte que mes jambes sont croisées :shifty:)

Et plus récemment j'ai commencé les veinotoniques, en rentrant de garde ou d'une journée bien chaude où mes jambes ont triplé de volume, c'est la vie, ça améliore grave les douleurs c'est le paradis.
 
Voir les réactions sur le forum (6 réponses)
Close