Close
6 livres féministes à dévorer

6 livres féministes à dévorer

Tu es à la recherche de livres féministes à lire ou faire lire ? Cette sélection devrait te plaire.

Temps de lecture : 5 minutes

Quel est le livre féministe qui a changé ta vie ? C’est la question qu’on a posée par mail à nos chouettes abonné·es à la newsletter. J’ai reçu suffisamment de réponses pour créer une bibliothèque idéale (et occuper mon temps libre pour les deux prochaines années). Voici mes préférées.

1 – King Kong Théorie, l’incontournable

Vous êtes plusieurs à m’avoir recommandé cet ouvrage majeur de Virginie Despentes (que je n’ai pas encore lu – honte sur moi). Comme Marine, qui a dévoré King Kong Théorie et aime beaucoup la façon dont l’autrice parle de son viol et de ses conséquences.

“Je n’ai jamais été victime d’agressions sexuelles ou de viol mais je passe l’examen pour être avocate et je n’avais jamais pensé à aborder les victimes de viol autrement que comme des victimes dont il faut presque avoir pitié. Je les vois désormais différemment, comme des femmes fortes, victimes certes mais courageuses et résilientes. Et surtout, je comprends maintenant que leur agression sexuelle ou leur viol ne doit pas les définir”.

Pour Julie, ce livre a joué le rôle de déclic.

“Après l’avoir lu, j’ai rejoint une association féministe (la Fondation des femmes) où je milite pour la parité. J’étais déjà féministe avant mais ce livre a été comme un élément déclencheur pour mettre en action ce dont je ne faisais que parler. Par ailleurs, j’ai adoré ce livre pour la liberté de ton totale de Despentes, pour les thèmes abordés : viol, prostitution, porno, féminité et masculinité,… (même si je ne suis pas d’accord avec tout) et pour la rage hyper positive et communicative qui s’en dégage à chaque page”.

> Acheter King Kong Théorie sur le site de la Fnac

(NB : En cliquant sur les liens dans l’article pour te procurer les livres, tu soutiens financièrement Rockie puisque la plateforme nous reverse quelques centimes par achat, mais tu peux aussi bien sûr faire le choix d’aller en librairie pour acheter les livres qui t’intéressent. Tu peux par exemple passer par le site Place des libraires pour réserver les bouquins qui t’intéressent dans une librairie près de chez toi.)

2 – Le deuxième sexe, le grand classique

Comment parler de livres féministes sans mentionner le travail de Simone de Beauvoir ?! C’est après avoir lu Le deuxième sexe qu’Élise, 25 ans, m’a raconté avoir eu le courage de quitter une relation toxique dans laquelle elle était enfermée.

“Je pense que je l’ai lu au bon moment de ma vie : la petite lycéenne qui ne se rendait pas compte de son genre a disparu et a laissé place à une jeune femme plus forte, prête à s’en émanciper car elle le voit, le comprend enfin. Ce que j’ai particulièrement aimé ce sont les témoignages de femmes recueillis. L’essai a été écrit en 1940 mais pour moi il est toujours d’actualité. Comment se fait-il que je me reconnaisse dans ce livre écrit il y a plus de 70 ans ?!”

Acheter Le deuxième sexe,  le tome 1 et le tome 2 sur le site de la Fnac

Si le côté académique te rebute, tu peux démarrer par l’autobiographie de Simone de Beauvoir avec le premier tome Mémoires d’une jeune fille rangée, ou le second La force de l’âge. Une oeuvre qu’Anna aime beaucoup.

“Elle m’a beaucoup soutenue pendant mes études. En prépa maths, quand je désespérais, je me disais que rien que parce que j’étais une femme, il fallait que je leur montre de quoi j’étais capable, que je prouve que non, je n’étais pas là par hasard. Ce livre m’a apporté du réconfort quand j’avais besoin de compréhension, du courage quand j’avais besoin de m’accrocher et du recul quand je me suis trouvée dans des milieux moins féministes et qu’il fallait faire avec.”

Acheter l’autobiographie de Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée ou La force de l’âge sur le site de la Fnac

3 – Ainsi soit-elle, pour prendre une claque

Benoîte Groult est l’une de mes autrices préférées. J’admire sa liberté et sa lucidité, j’envie son style puissant et son humour mordant. Alors j’ai été ravie de voir que je n’étais pas la seule à apprécier ses livres avec, par exemple, ce témoignage de Marie.

“Grâce à elle, j’ai mis des mots sur ma colère d’adolescente. J’ai compris des choses sur la construction sociale des genres, sur mon éducation, sur le poids des traditions et sur la façon dont on se conforme au regard des autres. En 1977, elle soulève des problèmes qui sont pour certains toujours d’actualité en 2018, tout ça avec de l’humour et de la tendresse mais sans faire de concessions. Elle parle de la situation des femmes à travers le monde et à travers le temps, en analysant aussi bien les situations du quotidien que des sujets plus politiques.”

Acheter Ainsi soit-elle sur le site de la Fnac

Là aussi, si tu préfères, tu peux démarrer avec son autobiographie Mon évasion qui a beaucoup plu à Laure.

“Je l’ai trouvé absolument parfait pour “démarrer” une initiation au féminisme. Ce qui est intéressant c’est qu’il s’agit d’une femme de l’après guerre qui n’était pas du tout sensible au féminisme dans un premier temps puis qui le découvre au fil de sa vie. Elle est témoin d’un tas de choses que nous ne connaissons plus heureusement et son style est extra pour ne rien gâcher”.

Acheter Mon évasion sur le site de la Fnac

4 – Le conflit : la femme et la mère, pour se déculpabiliser

La philosophe Elisabeth Badinter ne laisse personne indifférent·e, même chez les militant·es féministes. Son livre qui parle de la maternité a en tout cas beaucoup plu à certaines d’entre vous, comme Myriam.

“Ce livre m’a fait réfléchir et m’a bien aidée à évoluer lorsque j’ai eu mon premier enfant. J’étais en plein doute sur mon rôle de mère, entre les injonctions sociétales, et mes propres représentations. Ce livre m’a déculpabilisée !”

Acheter Le conflit : la femme et la mère, sur le site de la Fnac

5 – Le chœur des femmes, pour lutter contre les violences gynéco

Ce roman du gynécologue Martin Winckler (c’est un pseudo) aborde de nombreuses questions liées à la sexualité, la maternité, le désir ou la maladie, et il a fait beaucoup de bien à Marion.

“Ce livre parle de gynécologie bienveillante avec pleins de témoignages de femmes qui ont vécu des violences gynécologiques. Il donne un aperçu de la réalité de la prise en compte du point de vue, des émotions et des envies des femmes concernant leur corps, leur sexualité, leur contraception etc.

Il est aussi profondément positif car il propose des solutions et montre qu’il est possible en tant que gynécologue de travailler dans le respect des femmes lorsque l’on s’en donne les moyens. Ce livre m’a donné envie de me lever et de crier que les femmes doivent disposer de leur corps comme elles l’entendent et être respectées !”

Acheter Le choeur des femmes sur le site de la Fnac

6 – Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale

Depuis 25 ans, la répartition inégalitaire des tâches ménagères entre les hommes et les femmes ne s’est pas améliorée en France. Rageant non ? La romancière et journaliste Titiou Lecoq explique dans cet essai paru en 2017 pourquoi, et ça a passionné Maëla.

“Le travail journalistique détaillé, clair et précis m’a convaincu. Elle a réellement changé ma façon de voir mes problèmes de couple et d’attaquer à la racine des modes de fonctionnement clairement sexistes que je ne voyais pas comme tels avant.
On est donc ici sur un ouvrage plutôt tourné vers des solutions concrètes : moins de théorie, plus de faits (appuyés de statistiques) ainsi que d’idées pour améliorer ça. En plus, elle accepte de confier ses erreurs, ses doutes et ses difficultés personnelles… Plutôt rare de nos jours”.

Acheter Libérées ! Le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale sur le site de la Fnac.

Et toi, quels sont tes livres féministes préférés ? Dis-moi tout dans les commentaires !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

17 Fev 2019, à 12:49
@Weena88 de mon côté, je suis surtout dépitée que tu te sois sentie agressée par les propos de l'autrice alors qu'ils nous ont beaucoup aidées, la personne à laquelle j'ai offert son livre et moi. Enfin, bref, vraiment désolée dans l'histoire, car on ne lit pas un livre pour se sentir méprisée.

De mon côté, j'essaye d'attaquer Beauté fatale, mais j'ai du mal à lire en ce moment (je travaille sur un nouveau roman, donc je pensais que la non-fiction passerait mieux, mais je n'ai juste pas le temps de cerveau disponible semble-t-il, il faut dire que je suis assez chargée aussi côté pro et j'ai donc du mal à faire tout ce dont j'ai envie avec le peu d'énergie que ça me laisse ; le temps me file entre les doigts).
 
Voir les réactions sur le forum (45 réponses)
Close