Close

Ce signal discret sert à demander de l’aide en cas de violences conjugales

La Fondation Canadienne pour les Femmes a mis en place un signal discret qui peut être utilisé par les victimes de violences conjugales. Une initiative à partager au plus grand nombre !

Temps de lecture : 2 minutes

J’ai vu passer cette vidéo sur Twitter, sur le compte de Laurent Bazin. Il avait partagé la vidéo d’une femme en conversation FaceTime avec une amie, et qui lui faisait un signe étrange avec ses doigts.

Signal for Help, pour aider les victimes de violences conjugales

Je t’ai retrouvé la vidéo officielle, sur le site de la Fondation Canadienne pour les Femmes (Canadian Women’s Foundation)

Dans cette vidéo, tu peux donc voir une jeune femme discuter avec une amie en visio, et apercevoir un homme derrière elle, en fond. On suppose que c’est son compagnon.

La jeune femme prétexte la demande d’une recette du banana bread pour faire un signe de la main très discret, mais qui interpelle son amie.

Le signal est détaillé dans l’illustration ci-dessous :

Que faire si je vois ce signe ?

Si jamais une de tes proches fait ce signe devant toi, il y a plusieurs choses que tu peux essayer de mettre en place pour l’aider, dans le respect de ses choix.

En plus de lui parler du 3919, le numéro national de référence destiné aux femmes victimes de violences conjugales, tu peux lui conseiller d’aller voir un médecin pour faire constater les sévices subis, l’accompagner porter plainte (si elle le souhaite) ou déposer une main courante, lui permettre de conserver quelques affaires et documents chez toi si elle doit partir en cas d’urgence etc.

À lire aussi : Comment aider une proche victime de violences conjugales

Le confinement et l’augmentation des violences conjugales

On ne le sait que trop, le confinement pendant la crise du coronavirus n’a fait qu’augmenter dramatiquement les violences conjugales. 

Au Canada, la Fondation pour les Femmes a eu donc l’idée de ce signe discret qui pourrait être fait face caméra par la victime, et qui ne laisserait pas de traces numériques. Ainsi, la personne qui verrait le signe de la main pourrait venir en aide à celle qui en a besoin, sans que le partenaire de la victime ne soit au courant.

Malheureusement, il y a des femmes qui ne peuvent pas passer d’appel visio, tant leur situation est compliquée.

D’ailleurs dans ce documentaire diffusé sur Arte, on apprend que selon les régions, on a compté 30, 50 voire 80% d’appels à la police en plus pendant le confinement. Ça fait froid dans le dos.

Chez Rockie, on a essayé de te donner le plus d’informations possibles sur ce qui était mis en place pour lutter contre ces violences, avant, pendant et après le confinement. J’espère sincèrement que ça a pu aider.

N’hésitons pas à partager toutes ces initiatives et ces idées pour aider le plus possible les femmes qui sont victimes de leurs bourreaux, tous les jours, toute l’année.

À lire aussi : Féminicides, le documentaire glaçant de France 2

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

17 Juin 2020, à 03:16
Avec le risque que le mec, au courant du subterfuge donc épiant forcément le moindre geste de sa compagne, ne croie pas du tout l'excuse.
Ah... possible. Paranoïa
Partant de là, brouillage: grattage de tête permanent. Motif: "j'ai des poux, de l'eczéma". Passé un certain degré, à part faire justice...
 
Voir les réactions sur le forum (5 réponses)
Close