Close

Je suis tombée amoureuse du frère de mon conjoint

Cette lectrice de Rockie s'est rendu compte récemment qu'elle était tombée amoureuse du frère de son conjoint. Une situation compliquée qu'elle ne sait pas comment gérer.

Temps de lecture : 3 minutes

Tout commence lors d’une soirée arrosée tout ce qu’il y a de plus banal. Mon beau-frère vient de se faire larguer, et c’est compliqué à vivre pour lui.

Ce soir là, il boit BEAUCOUP. Et devient très expansif et tactile avec moi. Câlin après câlin, je me rends compte que la seule raison qui me fait ne pas aller plus loin est que son frère, mon conjoint, est là aussi…

Malgré l’alcool, mon beau-frère en a bien conscience d’ailleurs puisqu’il fait en sorte que mon conjoint ne remarque rien, prétextant vouloir me parler à part, etc. La soirée se passe sans que rien de plus répréhensible n’arrive.

Le lendemain, j’ai le cerveau en vrac. On se parle par messages sur Facebook, sans aucune allusion à ce qui s’est passé.

Une complicité qui se crée avec le frère de mon conjoint

Les jours passent, les mois aussi. Les soirées suivantes que l’on passe tous ensemble sont sensiblement du même acabit. Et puis un jour, il se remet avec sa copine et… plus rien ne se passe, pendant des mois.

J’y pense encore de temps à autre, mais sans plus. On continue cependant à énormément se parler, se confier, ce qui n’était pas du tout le cas avant cette fameuse soirée.

Il y a quelques mois, mon beau-frère et sa copine se séparent à nouveau. Entretemps, il s’est « calmé » sur sa manière d’être avec moi, mais de mon côté, j’ai l’impression d’avoir 14 ans. Il est toujours dans ma tête et lorsque je le vois je n’ai qu’une envie : me retrouver dans ses bras.

Qu’est-ce qui m’arrive ?

Je retourne la question dans ma tête et dans tous les sens :  « qu’est-ce qui m’arrive ? »

J’ai d’abord cherché des réponses dans mon couple. Est-ce que la frustration accumulée pendant nos passages à vide sur le plan sexuel pouvait expliquer cette situation ? En même temps, j’avais l’impression que ça allait plutôt mieux ces derniers temps…

J’ai ensuite réfléchi à mon état psychologique un peu compliqué ces derniers mois, avec des gros moments de déprime. Est-ce que c’était ça qui me faisait me poser toutes ces questions ?

Aucune de ces explications ne me convient vraiment.

Je suis amoureuse du frère de mon conjoint

J’en parle à un ou deux ami·es et finis par me rendre à l’évidence : je suis amoureuse. Comme une gosse.

J’aurais cent fois préféré un banal fantasme sexuel, facilement assouvissable ou au moins, pouvant être détourné. Mais nan ma cocotte, deal with it.

Je n’arrive pas à m’en détacher, à me raisonner. J’ai tenu une semaine sans aller lui parler, pas plus. Je suis addict.

J’aime toujours profondément mon chéri, je n’envisage pas ma vie sans lui, mais voilà, ce petit grain de sable est venu s’ajouter à ma vie et je ne sais pas quoi faire.

Je n’ai pas parlé de mes sentiments à mon conjoint, ni à son frère

Bien sûr, je n’en ai parlé ni à mon conjoint ni à son frère, malgré quelques tentatives manquées de mon côté (et heureusement !) pour lui faire comprendre les choses de manière détournée (une vraie ado je vous dis !).

Je pense que mon beau-frère est loin d’imaginer ce qu’il se passe dans ma tête, même si on est très complices, et qu’on a des moments de grandes discussions où on est très expansifs sur nos sentiments.

Mon conjoint sait qu’on parle beaucoup ensemble tous les deux, il a d’ailleurs plusieurs fois blagué sur le sujet, mais ça ne va pas plus loin. C’est le mec le moins jaloux de la planète. Et puis, c’est son frère en plus, alors qu’est-ce qu’il pourrait bien se passer ?

Parfois, j’aimerais qu’on me grille, parce que j’ai l’impression que ça mettrait un terme à mon « délire mental » (alors qu’en fait ça mettrait juste le boxon… soyons claires !).

Je ne vois vraiment pas quelle pourrait être l’issue à cette situation. Je connais le concept du polyamour, à force de lire des témoignages, et je trouve ça cool. Mais là, on parle de son frère ! Pas d’un illustre inconnu !

Bref, je suis complètement perdue. Et je ne sais même pas si je fais bien d’en parler, au lieu d’essayer plutôt d’oublier tout ça…

Ce témoignage t’a interpellé·e ? Tu as des conseils ou une expérience à partager sur le sujet ? Viens en parler dans les commentaires…

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

30 Juil 2019, à 18:10
Bonjour,

Je me permets d'intervenir dans cette conversation car comme plusieurs Rockie j'ai connu une situation similaire mais la fin a été quelque peu différente et je voulais t'en faire part pour que tu ais un autre regard. Je suis tombée amoureuse d'une autre homme alors que j'étais dans une relation depuis 10 ans avec quelqu'un de formidable que j'aimais de ton mon coeur. Cet homme était en relation avec quelqu'un d'autre, avait des enfants et nous avions des relations professionnelles (bien compliquée comme situation). Après m'être posé les même questions que toi (est-ce que c'est parce que ma relation avec mon amoureux ne va pas bien ?, est-ce que c'est parce que je suis en train de remettre ma vie en question? ...) et avoir souffert comme j'ai rarement souffert dans ma vie (en culpabilisant beaucoup, en essayant de couper les ponts...) j’ai fini par en parler (un peu contrainte) à la personne que j’aimais et à mon conjoint de l’époque. La fin de cette histoire est qu’après des moments encore compliqués et difficiles j’ai décidé de quitter mon conjoint de l’époque puis j’ai commencé une relation avec l’homme dont j’étais tombée amoureuse et qui est désormais mon conjoint.

Parler de mes sentiments à mon ex-conjoint et à l’homme que j’aimais a été LA très bonne décision que j’ai prise dans cette histoire. Car cela m’a permis de connaître les sentiments de chacun et d’assainir une situation où il y avait beaucoup de non-dits. La suite n’a pas été facile pour autant mais je n’étais plus coincée.

Dire à son partenaire « je suis tombée amoureuse de quelqu’un d’autre mais je t’aime toujours, je ne veux pas me séparer de toi et j’ai besoin de ton aide pour trouver une solution » ça peut faire mal mais ça peut aussi renforcer une histoire d’amour. Dans mon cas, me confier n’a pas renforcé mon histoire de l’époque mais ça m’a permis d’avoir une fin de relation avec mon ex remplie d’honnêteté sans dissimulation, avec de la bienveillance des deux côtés et je pense avec moins de souffrance. J’espère que ce long commentaire pourra t’aider un peu. Je te souhaite beaucoup de courage.

Je trouve ton témoignage très intéressant Glap, il a dû te falloir beaucoup de courage pour réussir à parler de ça à ton compagnon de l'époque.
Dans le cas de l'autrice, je me demande si après une telle révélation, son chéri se rendrait compte de lui-même qu'elle fait allusion à son frère ou si ce serait inconcevable pour lui. Et, s'il comprenait, si ce ne serait finalement pas une bonne chose.
Parce que vu le comportement du beau-frère, peut-être que ça obligerait ce dernier à redevenir clean et à prendre ses distances.
Ou le compagnon de l'autrice se dira qu'au contraire, c'est cette dernière qui a mis le doute dans le cerveau de son frère (entre sa femme et son frère, qui faut-il croire si leurs "versions" sont différentes ?).

En tout cas, plein d'énergie positive à toutes celles qui vivent ce genre de situation parce que qu'est-ce que ça doit être dur !!!
Perso, je n'ai eu que le cas de l'ami de mon mec de l'époque qui m'attire (pas mal non plus quand dans sa tête on se dit "Putain, ce mec me conviendrait tellement mieux que le mien !", mais comme ça n'a pas duré avec mon mec et que son ami ne semblait pas attiré par moi, problème vite réglé) et le cas, sympathique aussi, du mec de l'amie qui me plaît énormément et flirtouille un peu avec moi. J'avais l'impression qu'il faisait exprès, comme les chats qui vont sur les gens qui les évitent haha !

Je vous embrasse toutes (et tous s'il y a des tous qui nous lisent).
 
Voir les réactions sur le forum (18 réponses)
Close