Close

Découvre comment ça se passe lorsqu’on fait un don d’ovocytes

La géniale Klaire fait Grr a réalisé un podcast pour raconter son expérience de donneuse d'ovocytes pour les couples infertiles. C'est à la fois très drôle et très instructif !

Temps de lecture : 2 minutes

Confrontés à l’infertilité, les couples hétéro (et bientôt toutes les femmes, je l’espère) peuvent avoir recours à un don de gamètes (spermatozoïdes et ovocytes), pour réaliser leur projet de devenir parents.

Malheureusement, les donneurs -et surtout les donneuses- se font rares en France, et les couples doivent donc souvent patienter plusieurs années avant de pouvoir recevoir des ovocytes (ou « ovules ») d’une donneuse. Ils sont d’ailleurs nombreux à partir à l’étranger pour raccourcir cette attente. Un chemin coûteux aussi suivi par les couples de femmes et les célibataires.

À lire aussi : Émilie & Karell et leur parcours PMA pour devenir mères

Un podcast pour parler du don d’ovocytes

Klaire fait Grr, autrice, podcasteuse, comédienne, humoriste, etc (c’est dur de résumer tout ce qu’elle fait) a décidé de faire un don d’ovocytes pour aider ces couples infertiles à devenir parents. Et elle a choisi de raconter son parcours dans un podcast en cinq épisodes diffusé sur Arte radio.

Baptisé « Plaisir d’Offrir », le podcast mêle introspection, discussion, informations et moult blagues. Si tu avais aimé les précédents podcast de Klaire fait Grr, Mon Prince à la mer ou « Mycose the night » (réalisé avec Élodie Font), il y a des fortes chances que celui-ci te plaise tout autant.

En écoutant le podcast, on suit Klaire pas à pas dans ses réflexions (pourquoi est-ce que j’ai envie de faire ce don ?) et dans les étapes pour devenir donneuse d’ovocytes.

La trentenaire doit d’abord vérifier qu’elle remplit les conditions pour pouvoir faire un don d’ovocytes : avoir entre 18 et 37 ans, et être en bonne santé. Le fait d’avoir déjà eu ou non des enfants n’a aucun impact sur la possibilité de devenir donneuse d’ovocytes.

Les étapes pour faire un don d’ovocytes

Elle prend ensuite rendez-vous avec un centre près de chez elle et enchaîne les rendez-vous (avec un·e psychologue, un·e médecin, etc) et les examens (frottis, prise de sang, etc). Elle doit aussi se renseigner sur les antécédents médicaux dans sa famille pour vérifier qu’il n’y a pas de maladies génétiques graves qu’elle risquerait de transmettre à un·e futur·e enfant né·e grâce au don.

Ensuite, une commission se réunit pour décider si elle est acceptée en tant que donneuse ou non. Une fois validée, elle doit suivre une stimulation ovarienne avec des piqûres quotidiennes pendant une dizaine de jours, avant la ponction des ovocytes qui dure environ dix minutes à l’hôpital (suivi de trois heures de repos sous surveillance).

À titre personnel, je réfléchis pas mal à la question du don d’ovocytes, et j’ai trouvé ça hyper intéressant d’entendre Klaire fait Grr raconter non seulement le déroulé du parcours de donneuse, mais aussi les questions qu’elle s’est posées, les réactions de son entourage, et les débats politiques qui entourent le don d’ovocytes.

Pour en savoir plus sur le don d’ovocytes :

Et toi, tu as déjà envisagé de faire un don d’ovocytes ? Viens en parler dans les commentaires. 

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

24 Août 2019, à 05:14
Salut, moi j'ai commencé le processus de don. C'est-à-dire que j'attends un rendez-vous complet avec la sage-femme.
Je l'ai croisée en allant me renseigner donc elle m'a expliqué plein de choses déjà. J'attends le retour de la doctoresse de vacances pour qu'elle décide. Étant un peu cardiaque mais pas héréditaire, elles veulent être sûres que je ne souffrirais pas des conséquences de mon don (hormones et l'intervention), ce serait le comble.
Mais comme je pars vivre en Allemagne et que là-bas c'est interdit, je me pose la question de la couverture sociale. Elles ne m'ont absolument pas dit que les différents examens et interventions n'étaient pas remboursées. Et comme c'est interdit en Allemagne, ma future assurance refusera probablement de payer.
J'attends donc le rdv début septembre, on verra!
 
Voir les réactions sur le forum (27 réponses)
Close