Close

Ce que j’aimerais voir ce soir dans « La guerre des restos » de Top Chef

Ce soir dans Top Chef aura lieu la mythique épreuve de « La guerre des restos ». Kalindi t'explique ce qu'elle aimerait y voir.

Temps de lecture : 4 minutes

Top Chef est le phare dans la nuit des programmes télé.

Si rien ne me donne envie d’allumer mon écran plat d’ordinaire, je ne raterais en revanche Top Chef pour rien au monde.

D’abord parce que la cuisine qui figure parmi mes 5 passions les plus vives, ensuite parce qu’au fil des années, je me suis franchement attachée aux chefs de brigade, qui ont tous une personnalité bien distincte.

Dans la multitude d’épreuves proposées par l’émission, il y en a qui sortent vraiment du lot en terme d’originalité et font figure de rituel chaque année pour les téléspectateurs.

« La boîte noire », par exemple, est un moment culte de l’émission, tout comme l’est la géniale « finale ».

Mais entre ces deux temps forts, il y a une épreuve particulièrement exaltante : « La guerre des restos ».

« La guerre des restos » dans Top Chef, qu’est-ce que c’est ?

Cette épreuve survient vers la fin du concours et signe un tournant dans celui-ci.

Le concept est simple : les 6 candidats toujours en lice doivent former des équipes de deux, et concevoir un restaurant de A à Z, du choix du local, en passant par la décoration, l’élaboration du concept et surtout le menu. 

Toutes ces étapes doivent être bien pensées pour que les cuisiniers puissent ouvrir (juste pour l’émission hein, ils ne gardent pas le resto après) un établissement qui leur ressemble, et surtout qui est susceptible de plaire à un jury d’ordinaire composé de blogueurs et de journalistes culinaires.

Ce jury va d’abord juger le restaurant de l’extérieur, basé sur sa décoration et sur sa carte, comme on jugerait un restaurant dans la rue avant d’y pénétrer pour souper.

Ensuite, seuls deux des trois restaurants auront la chance de voir le jury rentrer et goûter la cuisine des candidats.

À l’issue du diner, un seul binôme remporte un ticket pour la semaine de concours suivante.

Les autres auront bossé pendant 48h pour des queues de cerise. 

C’est cruel ? Oui mais c’est un concours, et en réalité, la vraie vie des restaurateurs est faite du même stress et des mêmes incertitudes.

Les candidats se frottent donc, grâce à cette étape du concours, à ce que sera potentiellement leur réalité s’ils se lancent dans l’ouverture de leur propre établissement.

La petite nouveauté cette année ? C’est le critique gastronomique François-Régis Gaudry qui aura la lourde responsabilité de juger les candidats.

Celui qui a fait ses armes notamment sur Paris Première et sur France Inter a confié au Figaro :

 « C’est une épreuve assez dure parce que le choix n’est jamais facile. Cela arrive à tout le monde: lorsque l’on passe devant un restaurant qu’on ne connaît pas, on se fait une première impression en regardant à l’intérieur et en jetant un coup d’œil sur la carte. Souvent, ça passe ou ça casse et on décide ou non de pousser la porte. C’est ce que j’ai essayé de faire pour cette épreuve ! »

Pourquoi c’est si bien « La guerre des restos » dans Top Chef ?

Cette épreuve est la plus galvanisante de toute l’émission. Et pour cause, tu es plongée dans la conception complète d’un restaurant.

Personnellement, cette épreuve me fait saliver et m’effraie à la fois, car j’ai toujours rêvé d’ouvrir mon propre établissement, que j’imagine petit, avec seulement quelques tables, un menu unique qui change chaque jour au gré des produits du marché, de mes envies, et des saisons. Un resto où l’on ne sert que de beaux produits, mais avec modernité et simplicité pour ne pas dénaturer leur élégance.

Un restaurant surprenant, où tu ne manges jamais la même chose deux jours d’affilés, avec un bar qui encerclerait les tables, et servirait des cocktails travaillés, qui mêleraient le sel et le sucre et seraient chaque jour différents, à l’instar des plats. 

En terme de déco, on serait sur une ambiance ultra-vintage, avec des vieilles tables dépareillées, des assiettes de brocantes, des lampes de bibliothèques et des carreaux portugais, italiens et marocains mélangés au sol, des tentures en liberty partout sur les murs eux-même recouverts d’étagères sur lesquelles trôneraient des centaines de bouquins.

Comme si les gens venaient bouffer chez moi, finalement.

Mon rêêêêêêêve.

Mais bon, je sais pertinemment que je ferais faillite au bout de 12 jours car j’aurais offert à picoler à tous mes clients et fait des moitié prix à chaque personne avec qui j’aurais bu un coup.

Pas très rentable.

Bref, du coup je me projette beaucoup dans l’épreuve de « La guerre des restos ».

Qu’est-ce que j’aimerais voir dans « La guerre des restos » de Top Chef ?

Ce qui me déçoit pourtant chaque saison ? Je trouve que l’on tourne un peu en rond en terme de thématiques et de concepts.

Chaque année, il y a l’équipe qui fait le resto « nature », inspiré de la campagne, avec du foin et des fleurs partout, le resto plus « classique mais gastro » avec un style épuré et une carte audacieuse, ou bien le resto « marin » etc.

Il y a environ 4 ou 5 thèmes autour desquels les candidats tournent, et je trouve dommage qu’ils ne sortent pas un peu plus de l’ordinaire, même si j’ai conscience de la difficulté de donner vie à un concept un peu zinzin en seulement 48h.

Oui mais voilà, cette fois-ci j’espère qu’une équipe osera élaborer quelque chose d’un peu plus fou, quelque chose de vraiment risqué qui se distinguera des années précédentes.

Allez, j’y crois !

Ce que j’espère aussi, c’est que le jury fera un peu preuve de courage en choisissant des restaurants originaux plutôt que juste des restos chics aux allures de palace.

L’idéal serait qu’il donne la meilleure note au restaurant vraiment original dont je parlais plus tôt, pour saluer l’audace des créateurs.

Et bien entendu, ce que j’espère plus que tout c’est que Justine fera son grand retour dans l’émission pour aider l’une des équipes à monter son resto.

Eh oui, chaque année, certains anciens candidats reviennent le temps de cette épreuve pour filer un coup de main en cuisine ou pour les finitions de décoration.

Alors je croise les doigts pour que Justine, la lumière de cette saison, revienne prêter main forte aux potentiels futurs gagnants de Top Chef.

Et toi, douce lectrice, qu’attends-tu de voir ce soir, à 21h, sur M6 ?

À lire aussi : Denis Brogniart (Koh Lanta) dénonce les menaces de mort et insultes

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

4 Mai 2020, à 11:04
@Debyoyo J'avais lu la même info que toi, ils ont une liste des thèmes de ce qu'ils vont devoir faire mais pour toute la saison. Après comme leur cuisine évolue au fil de l'émission, je trouve pas ça gênant. Au début ils doivent aussi cuisiner à plusieurs donc apprendre à faire des concessions sur leur idée de base.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Voir les réactions sur le forum (12 réponses)
Close