Close

Retour sur la finale de Top Chef 2020, la meilleure depuis longtemps

Mercredi 17 juin s'est tenue sur M6 la grande finale de Top Chef 2020, lors de laquelle se sont affrontés Adrien et David. Retour sur une émission extraordinaire, que Kalindi n'oubliera pas de si tôt.

Temps de lecture : 5 minutes

Hier soir, le réchauffement climatique, le coronavirus, et le bronzage de Donald Trump ont cessé d’avoir toute sorte d’importance.

Car à 21h s’est tenue la finale de Top Chef, sans doute la plus attendue depuis longtemps car Adrien, écuyer en chef de la désinvolture et chouchou du tout hexagone affrontait David, pape de la technique et de l’épice.

Moi-même, j’ai interrompu tout activité non-vitale pour me dédier corps et âme à l’ingestion de cet ultime épisode, de loin l’un des meilleurs chaque année.

La finale de Top Chef, comment ça se passe ?

L’épisode qui clôt l’émission se déroule peu ou prou toujours de la même manière :

  • Chaque finaliste a une brigade composée d’anciens candidats
  • Le finaliste est supervisé par son chef de brigade (cette année, chaque candidat en a 2)
  • Chaque brigade doit réaliser un menu (entrée, plat, dessert) créé par son finaliste pour 100 couverts
  • C’est le stress
  • Les plats sont servis d’abord aux chefs de brigade : Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Paul Pairet et Michel Sarran
  • Les plats sont servis ensuite à 100 bénévoles de La Croix rouge
  • Chacun des bénévoles et des chefs attribuent une note aux menus des finalistes
  • Le verdict est rendu chez chacun des participants

Chaque année depuis 11 ans, la tension est donc à son comble lors de cet ultime épisode où se joue le titre ultra-convoité de Top Chef.

Cependant, le candidat qui décolle le plus après l’émission n’est pas toujours le finaliste…

Finale de Top Chef 2020, le menu d’Adrien

La France attendait, hier soir, la lecture des menus avec une impatience encore supérieure qu’avant chaque élocution d’Emmanuel Macron.

Et pour cause, Adrien faisait partie des finalistes !

Et Adrien, c’est le petit prince de l’irrévérence culinaire, celui qui ne recule devant aucune originalité. Plutôt une belle qualité à posséder pour cette « année de l’audace ».

J’étais donc pendue aux lèvres d’Adrien lorsqu’il a énuméré ses idées :

  • Crevette cocktail
  • Pressé de veau grand-mère, betterave fumée, raviole au comté, jus corsé
  • Chocologie

Derrière cette entrée en apparence basico-basique, se cachait en réalité une tomate verte en trompe-l’œil abritant les crevettes cocktail. 

Perso, je n’ai pas pigé l’intérêt de ce trompe-l’œil, qui n’avait d’après moi pas beaucoup de sens, mais j’attendais avec impatience le résultat.

Le plat m’a plutôt déçue également. Trop simple, trop linéaire, il aurait mérité un twist.

En revanche, le clou du spectacle, non seulement du menu d’Adrien mais de la finale entière, était sans aucun doute son dessert engagé composé d’une mousse au chocolat qui représentait de la terre avec par-dessus des sponge-cakes représentant de la mousse. Jusque-là, c’était du déjà vu.

Toutefois, ce qui a créé la surprise, c’est le gobelet en plastique en sucre posé sur cette nature en trompe-l’œil. De simple dessert, « Chocologie » est passé à message écolo engagé contre le plastique. 

Du génie !

Finale de Top Chef 2020, le menu de David

David a rencontré hier et ce matin, sur les réseaux-sociaux une certaine animosité de la part de nombreux Français, car beaucoup souhaitaient qu’Adrien gagne le concours.

Personnellement, et pour une fois, j’étais assez fan des deux candidats. Tout à fait aux antipodes l’un de l’autre, les deux finalistes avaient chacun une personnalité bien définie.

David, c’est la joie incarnée, celui qui est toujours ravi et ne s’énerve jamais. Fort d’une étoile à son restaurant, il allie toujours originalité et technique pour créer des plats souvent salués par les meilleurs chefs français, pendant le concours.

Lors de la finale, il s’est montré pédagogue et patient avec sa brigade, au point que du côté de l’équipe rouge, tout s’est déroulé le plus sereinement du monde du début à la fin. 

David avait prévu :

  • L’araignée de mer et la seiche, de l’Italie à… l’Indonésie
  • Le coquelet fermier… aux saveurs d’Orient
  • Le sablé au beurre de mon enfance… chou fleur… au parfum des îles

Un menu somme toute moins original que celui d’Adrien mais dont chaque visuel m’a mis l’eau à la bouche. Tout avait l’air DIVIN putain.

Et surtout, ce menu entier avait une vraie cohérence : le voyage.

Un thème classique mais exécuté à la quasi-perfection par l’empereur de l’organisation.

La mauvaise foi d’Hélène Darroze, pendant la finale de Top Chef 2020

Chaque année, le passage le plus amusant de toute la finale est sans doute le moment où les chefs de brigade goutent les plats de leurs poulains.

Cette année, ce sont Paul Pairet et Hélène Darroze qui sont parvenus à mener leurs candidats jusqu’en finale.

Dès lors, les deux chefs étaient concurrents et prêchaient forcément pour leur paroisse.

Sauf que ce bon Paul Pairet, sur son 31 avec son béret de fêtes (bordel je viens de me rendre compte que béret et Pairet, ça sonne presque pareil. D’où peut-être la passion de Paul pour ce couvre-chef), s’est montré ultra-fairplay de bout en bout, admettant que le menu de David était superbement exécuté, et que c’était la franche régalade.

De son côté Hélène Darroze a également fait preuve d’un esprit sport. NON C’EST COMPLÈTEMENT FAUX, CETTE DAME POSSÈDE UNE MAUVAISE FOI DE LA TAILLE DE L’ATLANTIQUE.

Alors que l’entrée d’Adrien est arrivée, elle a trouvé à redire sur quasiment chacun de ses composants, faisant fi de tout esprit fairplay, ce qui a un peu exaspéré les internautes.

Be fair Hélène !

Pareil pour le plat.

Toutefois, le dessert d’Adrien a su lui arracher quelques compliments, après qu’elle a d’abord essayé de le critiquer.

J’adore Hélène Darroze mais la cheffe étoilée a eu un tel crush pour David que son esprit critique en a manifestement été un peu altéré.

Impossible toutefois de lui en vouloir car Hélène Darroze est la cheffe de brigade idéale, toujours à l’écoute, toujours en train de plonger une cuillère dans une casserole, toujours dans l’encouragement. Je l’adore !

Le verdict de la finale de Top Chef 2020

Après avoir emprunté le chemin de la mauvaise foi, l’émission a pris celui de l’impartialité en recueillant les avis des bénévoles de La Croix rouge qui l’ont donné et ont surtout voté.

En toute fin d’émission, et juste avant une réclame publicitaire qui m’a semblé duré 46 ans, les deux finalistes ont exprimé leur ressenti, David dans le jardin de son resto et Adrien dans une cour parisienne.

Covid oblige, les deux finalistes n’ont pas pu cette année s’entourer physiquement de tous leurs proches. David était toutefois accompagné de la mère de ses enfants et de ces derniers.

Chaque finaliste a eu droit à des messages de soutien et d’amour de la part de sa famille via un téléviseur, et c’est plein d’émotions qu’ils ont tous deux placé leur main sur le manche du couteau, dont la couleur de la lame est censée annoncer qui a gagné et qui a perdu (acier : gagné, orange : perdu).

Et sans trop de surprise, c’est David qui l’a emporté, dans la liesse la plus totale.

Adrien, quant à lui, s’est montré bon perdant.

Le candidat chouchou du public a d’ailleurs révélé à 20 minutes :

« Je pense que la plus belle victoire, c’est d’avoir le public avec soi. »

Personnellement, peu importe qui a perdu, qui a gagné, je me ferai un plaisir d’économiser un peu d’argent pour aller diner, dans les semaines ou mois qui arrivent, chez chacun des deux candidats.

Pas de préfèrantisme avec moi (kikou Hélène).

En tout cas, si d’ordinaire j’oublie les finales de Top Chef sitôt après les avoir regardées, je ne suis pas prête d’oublier celle-ci !

À lire aussi : À 30 ans, je vis ma vie comme si j’en avais 17

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

19 Juin 2020, à 14:02
@Matteus Après ça a beau être la saison de l'audace comme ce sont des gens qui connaissent pas les candidats, ils votent pour ce qu'ils préfèrent. J'ai beau adoré Adrien, j' aurais fait la gueule devant son plat :confused: je déteste ce type de viande. Je ne suis pas certaine que j'aurais voté pour lui.
En fait je pensais surtout à la réaction des chefs sur le côté "audace".
Notamment pour le menu de David qui est hyper plan-plan : on peut voir ce type de choses dans tous les gastro et ça les chefs sont obligés de le savoir. Et son dessert qui est une réutilisation d'un dessert déjà fait pendant le concours, ça aussi... clairement, le dessert est certainement sublime (et d'ailleurs, les bénévoles ne s'y sont pas trompés, les commentaires étaient élogieux) mais ça reste un dessert déjà fait pendant la compétition... ça me fait un peu mal qu'aucun chef ne l'ait fait remarquer.
 
Voir les réactions sur le forum (13 réponses)
Close