Close

Ok Marie Kondo, je fais quoi de toutes mes fringues maintenant ?

Ce vieux t-shirt délavé qui traîne dans le fond de ta penderie, est-il vraiment utile ? Voici quelques conseils pour trier tes vêtements et leur donner une deuxième vie.

Temps de lecture : 3 minutes

Après avoir fait de la place dans ta salle de bains et jeté tous tes pots de crème périmés, tu peux maintenant te lancer dans un nouveau chantier encore plus pénible (mais nécessaire) : le tri de ton dressing !

Voici quelques petits conseils pour trier tes vêtements et accessoires de façon efficace, ainsi que des pistes pour leur donner une nouvelle vie.

La méthode KonMarie pour trier les vêtements

Depuis ses jeunes années jusqu’à la publication de La magie du rangement, son livre best-seller, la célèbre conseillère en rangement Marie Kondo a perfectionné une méthode de tri simple et efficace pour désengorger son dressing.

Pour décider si un vêtement a encore sa place dans ses placards, on commence par faire une grosse pile avec tout ce qu’on possède. Pulls, pantalons, maillots de bain, pyjamas, chaussures… L’objectif est de pouvoir piocher dedans facilement mais aussi de se rendre compte qu’on conserve beaucoup trop de choses inutiles (dont ce t-shirt Lulu Castagnette qu’on a porté pour la dernière fois en 2001 au concert des L5).

Ensuite, catégorie par catégorie, on prend chaque objet dans ses mains et on se pose la question suivante : « Est-ce que ce pull/pantalon/chemisier m’est utile et m’apporte du bonheur ? ». Si la réponse est oui, on le range dans son placard, et si la réponse est non, c’est poubelle (ou plutôt tote-bag pour vendre ou donner selon le cas).

L’important, c’est de n’avoir aucune pitié ! On remercie ses vieux vêtements pour le rôle qu’ils ont joué dans sa vie (oui oui, Marie veut que l’on remercie les objets pour leur service), et on leur dit bye bye.

Une fois le processus entamé, il devient de plus en plus facile de trier. Selon la taille de sa garde-robe, cela peut prendre entre une heure et une demi-journée. Mais à la fin, il ne reste plus que les pièces qu’on porte vraiment. On peut aussi conserver celles qu’on aimerait transformer grâce aux compétences d’un ou d’une retoucheuse ou de sa propre machine à coudre, mais à condition de le faire vraiment.

Que faire des vêtements qu’on ne garde pas ?

Maintenant que le tri est fait, il faut se débarrasser des affaires dont on ne veut plus (et rapidement, pour ne plus pouvoir changer d’avis). Après en avoir fait profiter ses proches, il reste plusieurs solutions : la vente, le don et le recyclage.

Les vêtements peu portés et en très bon état peuvent être vendus par différents canaux virtuels (sites et appli de petites annonces, dépôts-ventes en ligne, réseaux sociaux…) ou physiques (vides-dressings, friperies et dépôts-ventes…). Si les pièces sont bien présentées (c’est-à-dire lavées et repassées) et que le prix demandé est raisonnable, elles devraient rapidement trouver une nouvelle penderie !

On peut aussi offrir une nouvelle vie à ses vêtements en bon état en les donnant à une association. Une fois triés, ils seront redistribués à des personnes dans le besoin. Selon le type de pièces, on peut contacter La Croix Rouge, Le Secours Populaire, Emmaüs mais aussi La Cravate Solidaire ou Tissons la solidarité pour les tenues professionnelles (costumes, tailleurs etc).

Les t-shirts, pantalons et chaussures abîmés qui ne peuvent être ni vendus ni donnés ont aussi la possibilité d’être recyclés et d’être transformés en nouveaux textiles, en matériaux d’isolation ou encore en combustibles solides de récupération (CSR), en substitution des ressources fossiles. Pour donner une nouvelle utilité à ses vêtements propres et secs, il suffit de les déposer dans un point d’apport volontaire (association, boutique, conteneur, déchetterie etc.) dont la liste est disponible sur le site La fibre du tri.

Le don de vêtements, une fausse bonne idée pour l'écologie ? Sur le papier, donner ses vêtements pour qu’ils servent à autrui ou qu’ils soient recyclés semble être une bonne idée. Seulement, comme le souligne un article de Slate, toutes les pièces données ne trouveront pas de nouveau propriétaire ni de nouvelle fonction, et les plus abîmées ou démodées échoueront le plus souvent dans une décharge sauvage en Afrique.

Evidemment, ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas faire de la place dans son dressing ni donner à des associations, mais cette réalité doit permettre de s’interroger aussi sur nos modes de consommation. Car finalement, le meilleur déchet est toujours celui que l’on ne produit pas. 

Et toi, quel est ton rapport au tri de tes vêtements ? Est-ce que tu as tendance à tout garder ? Viens me raconter dans les commentaires !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

23 Fev 2020, à 03:38
Bonsoir. Pour tout ce qui est langes, body encore en bon etat mais plus porté, une tante éloignée a moi avait une bonne solution... S' en servir pour rembourrer un coussin ! Gros avantage : comme les années passent vite et qu'elle est récemment devenue grand-mère (ou truc du genre), ces petits vêtements ont sauvé la mise des parents en galère de passage chez elle !
 
Voir les réactions sur le forum (12 réponses)
Close