Close

Les trouvailles du confinement pour commencer la semaine #6

Allez hop, chez Rockie on récupère les Trouvailles de la semaine initialement publiées chez madmoiZelle, parce qu'il n'y a pas que les petites soeurs qui piquent les affaires, les grandes aussi. Sixième édition !

Temps de lecture : 4 minutes


COUCOU BONJOUR ON EST LUNDI C’EST LES TROUVAILLES !

Je ne sais pas pourquoi je me capslock, mais je suis de bonne humeur que veux-tu, j’ai envie de le crier partout, même ici.

Pourquoi je suis de bonne humeur ? Aucune idée, ça ne se contrôle pas ces choses-là. Bref on est pas là pour parler de moi, on est là pour se marrer et s’émerveiller devant tout ce qu’Internet a pu produire cette semaine. Et crois-moi mon petit canard laqué, on a du beau, du drôle, du surprenant. Et non, je ne te parle pourtant pas de mon chat, comme quoi.

On commence par une petite vérité de la semaine, qui concerne l’Éducation Nationale :

Parce que oui, c’est une triste époque pour les branleurs du fond de la classe.

Une autre petite possible vérité, mais qui pique encore plus :

 

Mais bon visiblement, y en a qui aiment être confinés hein, ça rapproche dirons-nous. Ils ont pas peur de choper le corona ces deux-là, ça se voit qu’ils aiment vivre dangereusement.

Parce que oui, on peut pratiquer la distanciation sociale et trinquer quand même avec ses voisins, faut pas oublier l’essentiel :

View this post on Instagram

🥂🥂🥂 #stayathome #staysafe

A post shared by Uglydesign (@uglydesign) on

Et parce que le confinement avec les enfants, c’est pas QUE la merde non plus hein, ne l’oublions pas, on les a fabriqué pour une bonne raison, ces petits lardons :

View this post on Instagram

🤍

A post shared by @ mignonettetakespictures on

En parlant d’enfant, un article qui a beaucoup fait marrer Mymy cette semaine : l’histoire de cette femme auto-entrepreneuse qui n’a pas dit au client pour qui elle bosse qu’elle avait eu un enfant, et qui a décidé de le laisser croire que c’était le chat qui faisait du bruit derrière elle pendant leur call. (Tu peux cliquer sur la photo pour accéder à l’article du New York Times)

Bon et sinon, tu fais toujours ton pain toi ? Ou t’as décidé de repasser à la boulangerie après avoir écoulé tous les stocks de farine du Franprix du coin ?

View this post on Instagram

Who makes bread like this? 🤤

A post shared by Pablo Rochat (@pablo.rochat) on

Bon heureusement, il fait beau, c’est toujours ça (je parle comme une petite vielle et j’en ai parfaitement conscience, tu vas faire quoi ?)

View this post on Instagram

🌞

A post shared by Pablo Rochat (@pablo.rochat) on

 

Dis-toi qu’en restant chez toi, tu évites au moins de te faire chier dessus par des mouettes. Y a pas de petites victoires dans la vie.

View this post on Instagram

Safest bird shit ever #staysafe

A post shared by Uglydesign (@uglydesign) on

Parce que bon, en vrai, on ne sait pas du tout quand il va se terminer ce confinement, faut être lucide.

View this post on Instagram

😏😒

A post shared by 𝓜𝓪𝓭𝓪𝓶𝓮 𝓲𝓶𝓹𝓪𝓻𝓯𝓪𝓲𝓽𝓮 💋 (@madame_imparfaite_off) on

Quel farceur ce Macron.

Mais qui dit confinement, dit temps passé chez soi, et qui dit temps passé chez soi, dit trifouillage de la schneck à outrance, et ça c’est beau.

Surtout que sortir de chez soi en ce moment, c’est un peu comme sortir affronter une invasion de zombies, faut être au taquet et ne pas perdre de temps :

L’avantage, c’est que quand t’es chez toi, t’as tout le temps du monde pour créer des choses, comme cette parodie du générique de Friends

C’est le moment de prendre le temps de se relaxer, de jouer à la dinette, et de voir les lapins (ou souris ?) miniatures vivre leur vie à notre place.

Et si tu as des enfants, tu peux remercier le monde que cette pandémie arrive en 2020, à l’heure où on a créé la solution ultime pour occuper les mômes pendant des plombes : les dessins-animés. Ils devaient faire plus la gueule pendant la grippe espagnole en 1918, j’te le dis.

Une petite pensée pour toutes celles qui ne peuvent plus calmer leurs douleurs de règles avec des médicaments non-recommandés pendant le Covid :

Et puis tu sais, ce confinement peut te permettre de mieux connaître tes voisins, en jouant au tennis avec eux par exemple :

On termine avec des trucs qui font du bien à notre petit coeur confiné :

Je veux m’allonger dans le pré et regarder ce bébé renard pendant des heures.

Des petits gestes du quotidien, qui me laissent croire que l’humanité n’est complètement cramée :

Et pour finir, terminons en musique !

Allez, haut les coeurs ma Rockie, ça va bien finir par se terminer un jour, et ça nous fera bien bizarre de devoir fréquenter des êtres humains dans des endroits confinés dans quelques mois. Je suis sûre qu’on en aura complètement perdu l’habitude et qu’on va tous devenir agoraphobes.

Bisous, et à lundi prochain !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

27 Avr 2020, à 21:22
Oh mais le mini concert :eek: MAGNIFIQUE! Je pourrais les écouter toute la journée :)
 
Voir les réactions sur le forum (6 réponses)
Close