Close

Comment savoir si on veut vraiment un enfant ?

Est-ce que je veux vraiment un enfant ? Ou est-ce que c'est le seul schéma que je connais ? Les deux derniers épisodes de la géniale websérie Genre Humaine posent les bonnes questions.

Temps de lecture : 3 minutes

Est-ce que tu connais le travail d’Éléonore Costes ? Cette autrice et comédienne a une super chaîne YouTube sur laquelle elle propose des formats de vidéo originaux avec des thématiques très Rockie-compatibles.

J’aimais déjà beaucoup sa série de vidéo baptisée les topos de Lolo où elle aborde des sujets classiques avec beaucoup d’humour et un grain de folie : la clope, le couple, l’insomnie, la rupture, etc. Son humour, grinçant et absurde, me fait beaucoup rire.

Mais j’ai surtout eu un énorme coup de cœur pour sa nouvelle série : Genre Humaine. Elle y incarne une jeune femme de 30 ans qui se pose beaucoup de questions.

Six épisodes ont déjà été mis en ligne et ils m’ont tous plu, chacun à leur manière. Constitués principalement de plans fixes, ils font la part belle aux dialogues, toujours ciselés et intelligents, même quand ils parlent de pisser dans une casserole… (Je ne t’en dis pas plus, et je te laisse découvrir ça dans l’épisode 4.

Le montage est simple mais extrêmement efficace, et on ne s’ennuie pas une seconde, grâce à une chouette brochette de comédien·nes réuni·es autour d’Éléonore Costes.

Deux épisodes qui abordent la question du désir d’enfant

Je me reconnais dans quasiment chaque situation et ses vidéos me font cogiter longtemps. En particulier, les deux derniers épisodes en date de Genre humaine qui se penchent (entre autres) sur le désir d’enfant.

Dans l’épisode 5, une conversation de couple au petit-déjeuner partie d’un simple « ça va ? » part vite en vrille. Ce qui semble au départ être une discussion à propos de leur vie sexuelle révèle ensuite un désaccord profond. Que faire quand les deux membres du couple ne sont pas alignés sur leur désir d’enfant ?

L’épisode 6 est la suite logique de cette conversation. On découvre l’héroïne allongée sur un canapé, en train d’exprimer à voix haute les questions qu’elles se posent suite à sa conversation avec Ludo. C’est un vrai petit bijou de 5min30 que je te conseille vivement de regarder.

Chacune de ses phrases m’a touchée en plein cœur et j’ai trouvé ça dingue qu’elle arrive à mettre des mots si justes sur les questions qui me traversent parfois.

Est-ce que c’est une bonne idée de faire des enfants maintenant ?

L’épisode ouvre sur ses doutes à propos de sa relation de couple avec une interrogation principale : doit-elle rester avec un homme qui ne veut pas d’enfant ? « Je vais pas quitter quelqu’un que j’aime ? Surtout que j’en veux pas tout de suite des gosses. Enfin, j’en veux, mais pas là ». 

Elle évoque ensuite les autres obstacles qui la dissuadent pour l’instant d’avoir des enfants : le manque d’argent et la crise écologique. « Est-ce que c’est pas un truc de gros con de faire des gosses maintenant alors qu’on sait que c’est la merde ? » Une interrogation donc je te parlais déjà dans un des premiers articles publiés sur Rockie grâce aux témoignages des abonné·es à notre newsletter.

À lire aussi : Faire des enfants et/ou sauver la planète ?

L’héroïne de Genre humaine se demande ensuite si son futur enfant ne va pas lui reprocher un jour de l’avoir mis au monde, comme elle a pu parfois en vouloir à ses propres parents. « J’ai mis 20 piges à pardonner à mes parents de m’avoir faite ».

Si je veux des enfants, c’est pour transmettre quelque chose

L’épisode dépasse ensuite la simple question du désir d’enfant pour ouvrir sur des réflexions plus larges autour de la mort, du sens de l’existence, de la transmission et de l’immortalité… (Rien que ça !)

Enfin, l’héroïne explique qu’elle a du mal à faire la part des choses entre son propre désir d’enfant et la pression sociale autour d’elle. « Est-ce que c’est pas un truc dont j’ai envie uniquement parce que c’est le schéma parental que je connais ? »

Avant de donner la raison principale, selon elle, de faire des enfants avec quelqu’un : « Est-ce que je l’aime ? Parce que c’est la seule question qu’il faut se poser. C’est la seule raison valable pour faire des enfants, quand tu aimes tellement l’autre que tu as envie de fabriquer le meilleur des trucs ensemble ? » 

J’espère que Genre humaine et notamment ces deux épisodes te plairont autant qu’à moi… En attendant d’avoir ton retour sur la websérie, je vais continuer à cogiter dans mon coin sur la question du (non)-désir d’enfant et je t’en reparle très vite sur le magazine.

Tu te poses les mêmes questions que l’héroïne de Genre Humaine ? Tu as commencé à trouver des réponses ? Viens en parler dans les commentaires.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

28 Mai 2019, à 20:16
De mon côté, je suis célibataire, mais je ne sais pas si c'est le cap passé de la trentaine et/ou toutes les copines qui ont des enfants autour de moi, mais je ressens très fortement ce désir d'enfant… (physiquement et mentalement si je peux dire) et ça me déprime !
Après il est très clair pour moi que je ne veux pas juste faire un bébé avec le premier venu, je préfère souffrir de ce désir non comblé de maternité que d'avoir un enfant avec quelqu'un que je ne considérerai pas comme l'amour de ma vie… (dit comme ça, ça fait très guimauve :ninja: )
 
Voir les réactions sur le forum (8 réponses)
Close