Close

La top Ashley Graham lève le tabou sur la perte de cheveux post-partum et bordel, ça fait du bien


Depuis le début de sa carrière, Ashley Graham s’est donnée pour mission de lutter contre les tabous qui entourent le corps des femmes. Et s’il y bien un sujet dont on ne parle vraiment jamais, c’est l’alopécie post-partum…

Temps de lecture : 2 minutes

Retour de couches, difficulté à perdre du poids, coups de blues… Les quelques mois qui suivent la naissance d’un enfant sont parfois difficiles. Des problèmes dont on ne parle pas toujours assez et qui peuvent donc surprendre les jeunes mamans qui ne s’y attendent pas.

Pour décomplexer tout ça, la top américain Ashley Graham a posté plusieurs photos et vidéos abordant la question de l’après-naissance (et même de l’avant d’ailleurs).

La dernière en date ? Celle du 3 mars dernier où on la découvre avec les cheveux visiblement raccourcis, accompagnée d’une légende teintée de l’humour qu’on lui connait : « Je ne suis peut-être pas une James Bond girl, mais je peux au moins être le méchant dans le film ». 

Et ce n’est pas pour les besoins d’un shooting ou d’une campagne qu’elle a dévoilé ce cliché, mais bien pour parler d’alopécie post-partum. 

L’alopé quoi ? Pour celles qui ne le savent pas encore, l’alopécie post-partum est un phénomène courant qui se caractérise par une perte significative des cheveux due aux variations hormonales.

Et Ashley Graham est loin d’être la seule à être touchée par ce problème puisque d’après une étude réalisée par l’association de la maternité américaine, plus de la moitié des femmes ayant accouché se voient perdre leurs cheveux par poignées quelques mois après la naissance de leur enfant. 

L’alopécie post-partum : un phénomène qui se résorbe

Selon le Dr Bruno Matard, dermatologue spécialiste du cuir chevelu à l’Hôpital Saint-Louis interviewé par des consœurs du magazine Terrafemina :

Ce phénomène dure de deux à trois mois et s’explique par une déprivation hormonale qui tient au fait que la sécrétion d’œstrogène qui maintenait de manière artificielle les cheveux en phase de pousse, s’arrête. Du coup un grand nombre de cheveux passent en phase de chute.

Si la durée de ce problème peut varier d’une femme à une autre, elle ne dure généralement pas plus de trois mois. Au bout de 6 mois déjà, les cheveux commencent donc doucement, mais sûrement à repousser et à reprendre une taille normale à peu près 12 mois après l’accouchement.

Alors oui, vous allez sûrement avoir de petits cheveux de bébé comme Ashley Graham, mais pas de panique, ils repousseront très vite !

À lire aussi : Je voulais râler sur la routine post-partum du top model Gigi Hadid, mais…

Rubrique
Mots-clés

Pas encore de commentaire !

Voir les réactions sur le forum
Close