Close

5 shampoings clean pour des cheveux tout beaux tout propres

Tu cherches un shampoing à la fois efficace et respectueux de la peau et de la planète ? Découvre notre sélection 100% clean !

Temps de lecture : 5 minutes


Que tu sois un·e adepte des produits de beauté ou non, le shampoing fait très sûrement partie des cosmétiques qui trainent dans ta salle de bains. Et tu n’es pas seul·e dans ce cas : en France, il se vend 174 millions de shampoings chaque année.

À lire aussi : Sais-tu (vraiment) bien te laver les cheveux ?

Les shampoings conventionnels, qui moussent comme jaja et font le cheveu lisse comme de la soie, sont régulièrement pointés du doigt à cause de leur formulation pas très clean. Dans la longue liste des ingrédients incriminés, on retrouve les sulfates et les silicones.

À lire aussi : 5 alternatives naturelles à tes produits d’hygiène quotidiens

Les sulfates, y’a pas de quoi se faire mousser

Les sulfates (on parle aussi de tensioactifs) sont utilisés en cosmétique pour leur pouvoir dégraissant, leur faculté à créer une mousse abondante et pour la sensation de propre (« squeaky clean » comme disent les américains) qu’ils procurent une fois rincés.

Il existe différents types de sulfates mais les plus communs (et aussi les plus décriés) sont le laureth sulfate de sodium (SLES) et le laurylsulfate de sodium (SLS). Le premier, qui est présent dans la majorité des shampoings du commerce, est produit de façon synthétique. Le second, d’origine végétale (la plupart du temps issu de l’huile de palme), est particulièrement répandu en cosmétique bio malgré de nombreuses controverses d’ordre écologique.

Malgré leur efficacité, l’utilisation des sulfates est critiquée depuis de nombreuses années car ils ne seraient pas très bons pour l’organisme. En effet, le SLS et le SLES sont reconnus comme des ingrédients particulièrement agressifs pour la peau et pour les muqueuses, et ce même à très petite dose. Le premier est même couramment utilisé comme irritant de référence pour les tests de tolérance cutanée. Tous les deux sont aussi soupçonnés, en traversant la peau, de polluer les organes et de pouvoir interférer avec le système endocrinien. Bref, rien de très folichon !

Les silicones, des illusionnistes qui ont tout à cacher

Les silicones, qui galbent le cheveu de façon artificielle et aident au démêlage, sont aussi épinglés au tableau des mauvais élèves. Il en existe différentes sortes (volatiles, non volatiles, solubles dans l’eau, pas solubles dans l’eau etc.) mais les plus courants sont le dimethicone, le cyclopentasiloxane, le cyclotétrasiloxane et le cyclomethicone.

Ces silicones, qui sont utilisés dans un grand nombre de produits de beauté, créent une sorte de film imperméable autour de la fibre capillaire. Ils sont intéressants à court terme pour le coiffage (les cheveux paraissent plus brillants et disciplinés), mais il peuvent finir par étouffer la fibre capillaire et le cuir chevelu. Pour alourdir un peu la note, ces composés sont difficilement biodégradables et représentent un danger pour les organismes aquatiques qui les ingèrent. Certains sont aussi soupçonnés de perturber le système hormonal des consommateurs.

Sélection de shampoings clean pour se mettre la tête au vert

Comme il n’est pas toujours simple de décrypter les étiquettes des produits cosmétiques, voici une petite sélection shopping de shampoings formulés sans « cochonneries ». Et comme toujours, je te donne quelques infos concernant les ingrédients pour chaque produit (s’il n’y a rien d’écrit en italique, c’est que la liste INCI n’a rien à cacher). À toi de voir ce qui est non négociable pour toi.

Detox Stick Shampoo Shampoing Stick de Cut by Fred

Présenté sous forme de stick rechargeable, ce shampoing solide contient de l’argile blanche, de l’huile de ricin et de la menthe poivrée pour nettoyer et detoxifier le cuir chevelu. Il permet également de lutter contre les pellicules et de redonner du tonus à la chevelure.

Contient de l’acide palmitique issu de l’huile de palme, des huiles essentielles et du menthol, potentiellement irritants, et cinq allergènes d’origine végétale ou synthétique : citronellol, eugenol, geraniol, limonene et linalool.

Shampoing doux brillance d’Evolve

Pour créer ce shampoing liquide, la marque anglaise Evolve Beauty a misé sur des ingrédients naturels comme les protéines de baobab, l’extrait de grenade ou encore l’aloe vera. Les premières aident à restructurer les cheveux abîmés, le deuxième hydrate et protège la fibre capillaire et le dernier lutte contre la déshydratation et apaise le cuir chevelu.

Contient du parfum dont l’origine n’est pas spécifiée et qui peut être allergisant, du sodium benzoate, un conservateur potentiellement irritant, ainsi que quatre allergènes : citral, geraniol, limonene et linalol. La liste INCI du produit indique aussi la présente de sodium coco sulfate, un tensioactif sulfaté dérivé des acides gras de l’huile de coco, plus doux que le SLS et le SLES, mais qui peut malgré tout être irritant.

Shampoing solide 2-en-1 Sweetie de Pachamamaï

Ce joli galet est en réalité un shampoing 2-en-1 qui nettoie le cuir chevelu mais aussi démêle les longueurs. Sa formule à base de farine de riz, d’huile de coco et d’huile essentielle d’orange amère promet de purifier en douceur le cuir chevelu, de discipliner les frisottis et de donner de la brillance.

Contient des huiles essentielles, potentiellement irritantes, et deux allergènes d’origine végétale ou synthétique : limonène et linalol.

Shampoing en poudre végétal bio d’Aroma-Zone

Conditionné en paquet 250g et en dosettes de 25g, ce shampoing sous forme de poudre est un assemblage de six plantes ayurvédiques qui agissent en synergie pour laver, fortifier et embellir la chevelure tout en douceur : le shikakaï, l’amla, le henné neutre, le reetha, le sidr et le kapoor kachli. Ce cocktail de choc s’utilise pur, mélangé à de l’eau frémissante, ou agrémenté d’actifs, d’huiles végétales et huiles essentielles à choisir en fonction du type de cheveux.

Shampoing purifiant d’Horace

Formulé pour les cheveux qui regraissent trop vite, ce shampooing à la mousse légère aide à contrôler la production de sébum sans dessécher les longueurs ni attaquer le cuir chevelu. Il contient du ginseng rouge, pour stimuler la microcirculation du cuir chevelu, de l’huile de babassu, pour protéger et prévenir la déshydratation du cheveu, ainsi que de l’extrait de fruit d’églantier pour balayer les pellicules et redonner de l’éclat à la chevelure.

Contient du parfum dont l’origine n’est pas spécifiée et qui peut être allergisant et cinq allergènes d’origine végétale ou synthétique : citral, eugenol, geraniol, linalol, citronellol et limonene.

Certains liens de la sélection shopping de cet article sont des liens d’affiliation. En cliquant dessus pour te procurer un produit, tu soutiens financièrement Rockie car ces sites nous reversent quelques centimes par achat. Mais si tu préfères, tu peux aussi bien sûr aller faire tes courses dans une boutique près de chez toi.

Et toi, quels sont tes shampoings clean préférés ? Viens m’en parler dans les commentaires !

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

1 Mar 2020, à 12:53
@Ahimsa malheureusement je ne peux pas citer tous les shampoings clean du marché, c’est pour ça que je compte sur les lectrices et lecteurs pour venir donner d'autres références dans les commentaires :) Je ne connaissais pas Umaï, mais maintenant j’ai très envie de tester !
Oui j’imagine :) ! J’espère que tu en auras l’occasion, il est super ! Et la « façon de commercialiser » de la boîte fait du bien à voir (pas 20 produits qui sortent à la fois, elles prennent le temps de trouver la bonne formule, pas non plus de comm too much du type « on est les meilleurs »)
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
bref je suis fan
 
Voir les réactions sur le forum (11 réponses)
Close