Close

Un soutien-gorge sur-mesure à -30%, ça vous dit ?

Votre soutien-gorge vous gêne ou ne maintient rien du tout ? Il y a de fortes chances qu'il ne soit pas adapté à votre morphologie ! Et si vous passiez au sur-mesure ?

Temps de lecture : 4 minutes

-Article écrit en partenariat avec LOLO (Notre Manifeste)

Qu’on le chérisse ou qu’on rêve de le brûler en place publique, le soutien-gorge fait partie des incontournables du vestiaire féminin. En effet, ce sous-vêtement censé soutenir et mettre en valeur la poitrine serait porté quotidiennement par neuf femmes sur dix* !

Pourtant, ce n’est pas toujours une partie de plaisir : lorsqu’il n’est pas bien adapté à la morphologie, le soutien-gorge peut être inconfortable et même blesser la peau. Mais comment savoir si celui qu’on revêt tous les jours est vraiment celui qu’il nous faut ? Et comment être sûre d’avoir pris la bonne taille ? On fait le point avec LOLO, la marque française de lingerie sur-mesure dédiée à toutes les poitrines.

Offre spéciale Rockie Avec le code LOLOVE-ROCKIE-30%, bénéficiez de 30% de réduction sur l’achat d’un soutien-gorge LOLO sur-mesure ! Une offre exceptionnelle rien que pour les lectrices de Rockie et valable jusqu’au 30 novembre.

Le choix du soutien-gorge, un problème de taille

C’est un fait, choisir le bon soutien-gorge, celui qui embellira la poitrine sans la saucissonner façon Justin Bridou, est un vrai casse-tête ! La preuve, 78% des femmes souffriraient d’inconfort dans leur lingerie*, un problème le plus souvent causé par un modèle inadapté, au bonnet trop petit ou à la bande de dos trop serrée (quand ce n’est pas les deux…aïe !).

Quelques indices faciles à repérer peuvent indiquer que le soutien-gorge n’est pas (ou plus) optimal :

  • Si les seins forment un bourrelet au niveau du bord supérieur du modèle, ou qu’ils débordent quand on se penche, c’est que le bonnet est trop petit.
  • Si on se sent oppressée et qu’on ne peut pas gonfler ses poumons normalement, c’est que la bande de dos est trop petite.
  • Si la bande de dos remonte dans le dos ou que le soutien-gorge glisse vers le haut quand on lève les bras, c’est que le modèle est trop grand !
  • Si les armatures se posent sur les seins au lieu de les englober, c’est trop petit. À l’inverse, si elles flottent, c’est que c’est trop grand !
  • Si les bretelles laissent des traces rouges sur les épaules alors qu’elles semblent bien réglées, c’est qu’elles ne sont pas assez larges pour bien répartir le poids des seins sur les épaules.

Le volume de la poitrine pouvant varier avec le temps (grossesse, contraceptif hormonal, prise ou perte de poids etc.), il est conseillé de refaire un point sur sa taille de soutien-gorge une fois par an, et dès qu’on se sent à l’étroit ou complètement lâchée par son soutif.

Comment choisir la bonne taille de soutien-gorge ?

Avant de se demander quelle forme de soutien-gorge serait la plus adaptée aux spécificités de sa poitrine, il faut connaître sa taille.

Pour obtenir une estimation pas trop éloignée de la réalité, on commence par mesurer le tour de dos (juste en-dessous des seins) puis le tour de poitrine (au niveau de la pointe des seins) avec un mètre-ruban. Le premier résultat obtenu va permettre de déterminer la taille du soutien-gorge, et le second de calculer la profondeur du bonnet.

Si on n’a pas la force de se lancer dans du calcul de tête, d’ingénieux petits outils comme des calculatrices en ligne spécifiques permettent de calculer sa bonne taille de soutif en trois clics.

Attention tout de même, si cette méthode peut s’avérer efficace, elle n’est pas toujours fiable et, en fonction des morphologies, le résultat obtenu en prenant uniquement deux mesures peut ne pas correspondre à la réalité. C’est pour ça que certaines marques ont décidé d’aller plus loin en proposant une technique plus complète pour déterminer la taille exacte de leurs clientes.

Insta @lolo.paris.lingerie

LOLO, le soutien-gorge sur-mesure pour toutes les poitrines

Malheureusement, même si connaître sa taille de soutien-gorge est un bon début, cela ne veut pas dire qu’il sera plus facile de trouver un modèle adapté : en effet, aujourd’hui encore, 42% des femmes auraient des difficultés à trouver un soutien-gorge qui leur va dans les marques traditionnelles*, et comme souvent dans l’univers impitoyable de la mode, ce sont les corps qui ne rentrent pas dans les normes de beauté de ces dernières décennies qui sont concernés.

C’est sur constat peu foli(ni)chon que Mélissa Zitouni et Océane Brière, deux ingénieures gênées dans leurs soutiens-gorge, ont eu l’idée de créer LOLO, une marque de lingerie sur-mesure, inclusive et durable. 

Pour s’adapter à la grande diversité de morphologies, les deux entrepreneuses ont développé cinquante-sept tailles de soutiens-gorge (et dix de culottes) ainsi qu’un algoritme qui permet de déterminer la taille parfaite de chaque femme grâce à six mesures faciles à prendre. 

Et pour ne rien gâcher, dans une démarche responsable, tous les modèles sont réalisés en Europe à partir de matières certifiées Oeko-Tex et de fibres recyclées.

Après avoir transmis ses mesures à la marque (une étape très simple guidée par un tutoriel écrit et vidéo), la cliente reçoit sa lingerie sur-mesure en six à huit semaines, dans un emballage pensé pour limiter son impact environnemental. Et si le soutien-gorge ne convient pas ? Elle peut prendre de nouvelles mesures et demander un échange pour une taille plus adaptée. 

Le premier modèle signé LOLO est un soutien-gorge emboitant noir avec une jolie dentelle florale (95€). Il peut être accompagné d’une culotte assortie (35€).

Insta @lolo.paris.lingerie

Une bonne idée de cadeau à s’offrir (ou à inscrire sur sa liste au Père Noël) pour ne plus jamais se sentir mal à l’aise dans ses sous-vêtements ! Surtout que, ça reste entre nous, mais de nouveaux modèles sont en cours de réalisation…

Offre spéciale Rockie Avec le code LOLOVE-ROCKIE-30%, bénéficiez de 30% de réduction sur l’achat d’un soutien-gorge LOLO sur-mesure ! Une offre exceptionnelle rien que pour les lectrices de Rockie et valable jusqu’au 30 novembre.

*enquête réalisée par LOLO auprès de 500 femmes.

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

29 Nov 2020, à 12:57
Voir les réactions sur le forum (24 réponses)
Close