Close

Netflix, je t’en supplie, arrête de ne produire que des séries pour ados !

Mymy n'a rien contre les séries pour ados de Netflix... sauf qu'en ouvrant la plateforme, elle a clairement l'impression d'être trop vieille pour ces conneries !

Temps de lecture : 4 minutes

Cher Netflix, il faut qu’on parle.

Je t’aime, tu sais. On se fréquente depuis un moment. Tu as soulagé mes week-ends paresseux, animé mes soirées d’ennui, tu as élargi mes horizons, tu m’as fait rire, pleurer et rêver, tout ça pour quelques euros par mois.

Quand je t’ai rencontré, tu savais me parler : tu m’as glacé le sang avec Kevin Spacey dans House of Cards, tu m’as offert une bande de potes incarcérées avec Orange is the New Black, tu as ressuscité Black Mirror.

Je me disais qu’entre nous, ça ne pouvait pas mieux coller. Que tu étais de toute évidence fait pour moi.

Mais quid de l’inverse ? Car je te le dis franchement, Netflix, j’ai l’impression d’être devenue trop vieille pour toi…

Netflix et les séries pour ados

Comprends-moi bien, cher Netflix : je ne remets en aucun cas la qualité de tes créations en question. Les ados qui te fréquentent ont de la chance de t’avoir.

Certes, tu les distrais avec les intrigues à tiroir un peu capillotractées d’Elite, mais ce n’est pas l’exemple le plus représentatif.

Car les ados, tu les instruis, tu les protèges, tu les éduques, à grands coups de 13 Reasons Why, de Sex Education ou de The End of the F***ing World.

Tu les représentes dans leur complexité, leur diversité, tu leur offres des miroirs qui leur ressemblent, qui ne sont pas tous blancs, hétéros et bodybuildés… tout en leur permettant d’oublier la réalité avec Riverdale et ses tablettes de chocolat.

J’aurais adoré te connaître quand j’étais ado. Tu m’aurais tellement fait grandir, et tu m’aurais permis de me sentir moins seule, d’être un peu mieux armée pour la vie d’adulte qui m’attendait.

À lire aussi : À quand le retour du cul dans Outlander ?

Trop de séries pour ados sur Netflix ?

Mais voilà, mon doux Netflix, j’ai l’impression qu’à force de chouchouter les teens, tu me délaisses un peu.

Chaque mois tu m’annonces les changements du moment, les nouvelles œuvres que tu m’offres, et chaque mois je me sens un peu plus en décalage.

Plus ça va, plus les ados envahissent ta page d’accueil qui autrefois m’excitait tant. Tiens, un exemple : cette semaine, tu as tenté de me pousser à regarder Outer Banks, mais rien dans cette vignette ne me laissait penser que j’en étais la cible.

Un indice : aucune de ces personnes n’a l’air d’avoir tout à fait passé la puberté. Et je suis sûre que leurs gueules de bois sont moins vénères que les miennes.

Tu m’as présenté avec joie ton nouveau bébé, Mes premières fois… et je n’ai pu m’empêcher de soupirer en t’entendant me chanter les louanges de cette « romance adolescente torride ».

Les séries « pas pour ados » de Netflix

Je ne veux pas être de mauvaise foi, tu mérites mieux que ça.

C’est vrai, c’est vrai que ces derniers mois tu m’as régalée avec la dernière saison d’Ozark, tu as mis en ligne les ambitieuses mini-séries Unorthodox et Self Madetrois créations qui ne sont pas pensées pour tes chers ados.

Tu as aussi fait jouer ton carnet d’adresses pour lever le voile sur ton futur triomphe, enfin je l’espère : la première série de Damien Chazelle (La La Land), The Eddy.

Je ne peux pas dire que tu ne produis QUE pour les plus jeunes que moi, c’est juste que tu le fais… beaucoup. Surtout quand il s’agit des séries.

Est-ce aigri, est-ce « vieille conne » de ma part de regretter doucement la froideur d’House of Cards, la poésie de Sense8, ou même l’onirisme de The OA (à laquelle je n’ai pas pu accrocher, comme tu le sais) ?

Je sais que je ne serai jamais ta priorité, car tu as bien d’autres gens à prendre en compte, et c’est normal. J’aimerais simplement que tu penses un peu plus à moi, que tu te rappelles de tout ce qu’on a partagé.

Je me rends compte que je te délaisse pour d’autres ; pourtant j’aurais aimé que notre idylle dure toujours, sans un nuage à l’horizon.

Ne t’inquiète pas, je ne t’abandonne pas, je continuerai à te rendre visite régulièrement. Car tu restes ambitieux, productif, exigeant, audacieux. Et je ne le nie pas.

Sans rancune, j’ai même agrandi notre amour pour y faire une place à ma cousine de 19 piges. Elle adore ce que tu fais, tu sais ?

On n’a pas les mêmes programmes dans le viseur, et parfois quand j’ouvre son compte j’ai l’impression qu’il me chuchote « Ok boomer ». Mais c’est pas grave ! Je m’en remettrai…

J’ai pas peur de vieillir, j’ai juste peur qu’on ne se comprenne plus. Pas toi ?

Les bonnes séries « pas pour ados » de Netflix

Histoire de ne pas faire que râler, j’ai compilé plusieurs séries récentes de Netflix qui ne sont pas pour ados et pourraient te plaire !

  • The Crown, sur la vie de l’actuelle reine d’Angleterre
  • Mindhunter, sur les débuts du profiling pour traquer les tueurs en série
  • The English Game, la nouvelle série du créateur de Downton Abbey
  • Criminal, une série policière en format anthologie AVEC DAVID TENNANT ♥
  • The Witcher, de la fantasy à dévorer
  • Des séries documentaires :
    • L’affaire Gregory, le meurtre d’enfant qui a secoué la France
    • Tiger King, une histoire hallucinante aux États-Unis
  • Des télé-réalités qui changent :
    • Queer Eye, les masculinités positives
    • The Circle, dont la version France vient de sortir

Enrichis cette liste dans les commentaires ! Tu peux aussi aller plus loin avec le formidable article de Kalindi : Est-ce que Netflix, « c’était mieux avant » ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

31 Mai 2020, à 20:33
Ouiii, je me sens si vieille de snober le catalogue Netflix, pour celui d'OCS (ils ont HBO, et j'ai rarement été déçue par une de leur série).
On essaie de bosser avec eux, et ça me fait vraiment chi** de devoir écrire dans leur veine, parce que c'est plus du divertissement et du cosmétique, que d'aller dans le fond des choses. Je vous mets quelques plateformes que j'adore :

- Mubi (pour des films d'auteurs et une sélection exigeante). Parfois c'est très bien, parfois c'est un peu prétentieux chiant.
- Arte +7 : C'est pas du tout une chaîne pour vieux, bien au contraire, on trouve plein de nouveaux formats (d'ailleurs c'est eux qui ont produit l'excellente série dérapages, que vous avez pu voir sur netflix). Leurs séries sont très bien (Borgen par exemple), et leurs créations numériques (il revient quand bertrand), super cool.
- OCS : Pour tout le catalogue HBO
- Canal Plus : c'est super cher pour ce que s'est, je me suis abonnée pour le Bureau des Légendes, je n'ai pas regretté. Passé ça et quelques docus vraiment bien (Pour sama, d'une mère syrienne coincée dans un hôpital en pleine guerre civile), pas grand-chose de notable, mais comme c'est sans engagement, binge watchez. Il y a aussi une série un peu perchée sur Berlin dans les années 30, on aime où pas...)

@Kettricken : Outre les grands classiques, ils sont quand même pas super audacieux en terme de productions art et essais. (Alors Qu'étonnamment Amazon, zieutent un peu de ce côté-là. Alors qu'une amie qui écrit des séries pour eux, dis que c'est tellement poussif et dans une volonté de plaire au grand public, que ça rend les séries insipides. J'avoue que parce que je suis fan de K dick, j'avais regardé "the man in the high castle" et clairement déception (alors que l'adaptation HBO de Philip Roth est dingue)
 
Voir les réactions sur le forum (24 réponses)
Close