Close

Quel conseil donnerais-tu à la « toi » du passé ?

Et si tu te retrouvais face à la « toi » d'il y a quelques années... qu'est-ce que tu lui dirais ? Pour la rassurer, la faire grandir ou lui faire gagner du temps ?

Temps de lecture : 2 minutes

Justine sur Rockie

Justine est psychologue, et elle publie depuis des années sur madmoiZelle. Voici son 1er article pour Rockie !

Si tu pouvais revenir dans le temps et te donner un conseil, quel serait-il ?

Souhaiterais-tu empêcher une erreur ? Te pousser dans une autre direction ? Te faire un high-five et crier « YOU GO GIRL » ?

Une étude sur ce qu’on dirait à son « moi » du passé

Deux chercheuses, Robin Kowalski et Annie McCord, ont décidé d’étudier sérieusement le sujet en organisant deux recherches en ligne.

Des centaines de participants et participantes, âgées de plus de 30 ans, ont pu :

  • Partager 1 à 3 conseils qu’ils et elles donneraient à leur « moi » du passé
  • Raconter l’évènement « pivot » qui a influencé la suite de leur vie
  • Exprimer leurs regrets éventuels
  • Imaginer ce que leur version jeune penserait d’eux et d’elles aujourd’hui…

Les conseils qu’on voudrait se donner à soi-même

Les résultats de ces recherches, publiés dans le Journal of Social Psychology, suggèrent que les conseils le plus couramment donnés par les participants et participantes tournent autour de cinq sujets :

La plupart des sujets ont expliqué que le conseil qu’ils choisissaient de donner était lié à un évènement « pivot » de leur passé : une période de harcèlement, une rupture, un incident lié à l’alcool ou aux drogues.

Près de la moitié du temps, ils regrettaient ce qu’il s’était passé.

Comment devenir vraiment soi-même ?

La recherche a également exploré un aspect intéressant de nos perceptions : sommes-nous devenues celles et ceux que nous souhaitions devenir ?

Ou s’est-on plutôt… approchées de ce qui était « attendu » de nous ?

Lorsque les volontaires indiquaient avoir suivi ces conseils par le passé, ils étaient plutôt devenus ce qu’ils souhaitaient être, et estiment être une personne qu’ils auraient admirée quand il étaient plus jeunes.

Les regrets fréquents dans la vie

Le type de conseil donné par les participants et participantes fait écho à une autre recherche scientifique : quels sont les regrets les plus courants de nos vies ?

Dans cette recherche-là, les spécialistes Neal J. Roese et Amy Summerville suggèrent (entre autres choses) que nos plus grands regrets, par ordre descendant d’importance, seraient liés à :

Regarder son passé pour construire son futur

Ces travaux constituent des prémices d’exploration sur des sujets sacrément complexes !

Les chercheurs et chercheuses soulignent que les résultats pourraient bien différer selon nos cultures, les méthodes de recherches, et les temps de la vie…

En attendant d’en savoir plus, regarder en arrière, réfléchir aux conseils que l’on se donnerait, pourrait être une action régulière pour prendre du recul, penser à nos vies, moduler notre quotidien pour se rapprocher un peu plus de ce que l’on souhaite être.

Si tu devais donner un conseil à ton « moi » passé, que dirais-tu ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

17 Août 2019, à 21:22
Ma vie jusqu'à 30 ans n'a pas été idyllique, loin de là, mais je crois qu'en regardant en arrière, je ne changerais rien :
- Oui, fais ces deux ans de prépa relou et pénibles : tu y gagneras trois ans d'école super et de vrais amis.
- Oui, fais ces études raisonnables. Tu pourras toujours changer de voie plus tard, et au moins tu seras à l'abri financièrement.
- Oui, acharne-toi pour garder tes amitiés. Elles ne resteront pas toutes, mais tu seras super-fières de celles qui resteront, et de te dire que tu les as bien méritées.
- Tu es quelqu'un de bien telle que tu es. C'est génial d'avoir compris si tôt qu'il valait mieux être sincère et chelou que suiveuse de gens populaires. Tu seras très fière de tes petites excentricités plus tard.
- Un jour tu comprendras que la question "qu'est-ce que tu veux faire plus tard ?" qui t'angoisse tant n'a pas qu'une seule réponse, qu'elle n'est pas définitive et que tu apprendras au fur et à mesure à construire ton parcours. Et ce n'est pas une honte qu'il soit fait de beaucoup de hasard (juste, ne le dis jamais à un RH).
Y a-t-il un événement fondamental dans ma vie ?
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Voir les réactions sur le forum (32 réponses)
Close