Close

Mes vacances d’été sur la route avec une Citroën C15 aménagée

L'été dernier, Lucie et son copain ont opté pour la liberté, la lenteur et le kif pendant leurs vacances : un tour de France en Citroën C15 aménagée pour rendre visite à leurs potes. Elle te raconte son périple !

Temps de lecture : 6 minutes

L’été dernier, j’ai fait un tour de France en Citroën C15 aménagée pendant deux mois d’été avec mon copain, et c’était top !

La genèse du projet de vacances en Citroën C15 aménagée

Au début de l’été 2018 je rencontrais mon compagnon, il avait des cheveux longs, une barbe et une Citroën C15.

D’après lui c’est la meilleure voiture du monde : un moteur increvable, pas d’électronique pour la réparer facilement, peu de consommation (vu que ce n’est pas un foudre de guerre), un grand coffre pour y charger plein de choses tout en étant suffisamment petite pour passer partout.

Quelques mois plus tard s’est posée la question de nos vacances 2019 où nous avions deux mois de libres. Nous avons appelé nos copains respectifs vivant loin en leur demandant leurs disponibilités et avec tout ça on a fait notre parcours.

Grosso modo ça donnait : Nord – Alsace – Meuse – Haute Savoie – Ain – Ardèche – Haute Garonne – Lot – Creuse.

Le choix de faire ce parcours en C15 aménagée plutôt que dans ma Clio confortable avec la clim et le régulateur de vitesse s’est imposé de lui-même : on allait avoir de longues périodes entre les visites chez les amis et ça nous permettait de nous arrêter quand on le souhaitait au jour le jour, sans dépendre de l’affluence de certaines zones touristiques.

De plus, ni l’un ni l’autre n’avions de forfait mobile avec Internet donc louer un AirBnB le matin pour le soir paraissait un peu compliqué.

Ça nous obligeait aussi à prendre notre temps : un C15 c’est bruyant de base et c’est assourdissant au delà de 100km/h, surtout les fenêtres ouvertes. Or, l’année dernière c’était la canicule et il n’y a pas la clim.

L’aménagement de la Citroën C15

Pour celles et ceux que ça intéresse, voici l’aménagement intérieur réalisé par mon copain.

Dans ce tout petit espace, il y a un lit d’environ 120x180cm avec une partie fixe et une amovible, des coffres partout, une armoire, une table intérieure et une table extérieure.

Le couchage a été fait à partir d’un vrai matelas qui a été coupé au couteau à pain aux bonnes dimensions et recouvert d’un vieux draps avec des scratches. On a aussi un filet tressé dans les trous de la carrosserie qui sert de buanderie.

Avant la mise en œuvre des travaux on s’est beaucoup inspiré de vidéos YouTube pour affiner nos envies et se mettre d’accord sur ce qu’on pouvait/voulait faire.

Pour des raisons de manque de place, on s’est passé de frigo, de point d’eau et de cuisson. On a juste un grand bidon d’eau et un Butagaz de randonnée.

En faisant beaucoup de récup, le tout a dû nous revenir à 50€.

Notre circuit de vacances en Citroën C15 aménagée

Comme on n’a pas Internet, on a acheté un atlas routier Michelin qui fait aussi Guide Vert.

Nous avons fait le choix délibéré de ne pas prendre les autoroutes : trop chères, trop privées, trop consommatrices d’essence. C’est bien quand on veut tracer à 130km/h, mais c’est un peu antinomique quand on veut « prendre son temps pour admirer le paysage et s’arrêter quand on veut ».

De plus, devoir rouler à 80km/h pour pouvoir s’entendre malgré les fenêtres ouvertes fait que l’autoroute n’avait vraiment aucun intérêt.

D’ailleurs je me demande vraiment si je reprendrai un jour l’autoroute : il y a de plus en plus de nationales qui deviennent des voies rapides à 110km/h et les petits villages font souvent des contournements de leur centre ville.

Vu le prix des autoroutes, le ratio gain de temps/prix est de moins en moins bon à mes yeux !

Pendant le voyage, mon copain était en charge de la conduite et moi du copilotage : il s’endort moins vite au volant et moi je suis meilleure en lecture de carte.

La carte sur les genoux, je faisais le trajet en prenant en compte les points d’intérêts indiqués, les panneaux présents le long des voies rapides et les panneaux de signalisation dans les villes.

Le leitmotiv était :

Ça a l’air sympa, c’est pas loin, allons voir !

Au cours de ce périple on a traversé plein de départements que je ne savais pas placer sur une carte (le Doubs, l’Yonne, l’Aube et d’autres) et nous étions grosso modo dans ce qu’on appelait « la diagonale du vide ».

Je ne peux que vous conseiller d’aller en vacances dans ces régions, on a eu de très chouettes surprises.

La France c’est magnifique, il y a un paquet de villes médiévales fortifiées dont je ne soupçonnais même pas l’existence qui méritent le détour, juste 1 ou 2 heures, pour faire le tour de la vieille ville.

Même dans des villages paumés, vous pouvez trouver un retable magnifique dans une chapelle. Dans mes découvertes mes préférées ont été :

  • Troyes, dont je ne connaissais que les magasins d’usine et qui a un centre ville hyper beau
  • Langres qui a des remparts de fou, une très jolie cathédrale et des maisons du XVème siècle. On s’y est arrêté pour aller aux toilettes et acheter du pain, ça a été une très bonne surprise
  • Nantua, cachée au fond de l’Ain avec un lac pris entre les montagnes
  • Vezelay, ville ultra-touristique vu que le parking est payant partout jusqu’à 21h… mais qui vaut le coup. Je regrette d’y être arrivée assez tard car on n’a pas eu le temps d’en faire le tour
  • La grotte du Pèche-Merle qui est ma préférée bien avant Lascaux et Chauvet

Je ne peux que vous conseiller de suivre les panneaux « lieux touristiques/historiques ». Si les régions ont mis en tourisme ces monuments, c’est que ça a un intérêt !

Je regrette un peu que notre périple ait été si rapide car il y a des départements que j’aurais aimé plus explorer, notamment du côté de la Bourgogne.

La gestion du quotidien pendant nos vacances en Citroën C15 aménagée

Je dois l’avouer, on a un peu triché en étant régulièrement chez des copains. On a pu profiter de vraies cuisines, douches et toilettes à intervalles réguliers. Mais sinon, c’était en mode débrouille et camping.

Pour la douche, on s’est beaucoup posés près de lacs, souvent aménagés. Soit on allait se baigner, soit on remplissait notre bidon aux aires de loisirs et on se douchait entre les portes du C15, à la casserole et au gant de toilette, avec un paréo accroché aux portières pour l’intimité.

On n’a pas essayé, mais il y a aussi les stations services qui proposent des douches pour les routiers.

Concernant les toilettes, en pleine canicule dans une boîte de conserve qui surchauffe, on devait boire au moins 4 litres d’eau par jour et nous avons tous les deux une petite vessie. Le trajet a été ponctué de « arrête-toi il faut que je pisse ! » toutes les demi-heures.

En France, il n’y a pas de toilettes tous les kilomètres donc il y a eu beaucoup de pipis sauvages à côté de la portière. Au bout d’un moment le féminisme c’est aussi de ne pas se faire chier à galérer à trouver un buisson et commencer à s’en foutre qu’on voit mes fesses.

Pour l’été prochain, j’ai investi dans un pisse-debout, ça sera plus pratique.

Sinon dans les centres villes il y a souvent des toilettes à côté des halles, des églises ou de l’office du tourisme en général. En périphérie des villes il y a des aires de covoiturage qui peuvent être équipées de toilettes publiques pour les routiers.

La législation quand on dort dans une voiture aménagée

J’ai une sainte horreur d’être hors la loi, j’ai donc potassé tout ce que j’ai pu trouver pour être sûre que ce qu’on faisait était légal (ou au moins pas interdit).

Dormir dans sa voiture est légal, seul le camping sauvage est interdit. C’est-à-dire qu’on n’a pas le droit de sortir le matériel de camping hors du véhicule et de « s’installer ».

Quand on était dans une zone très touristique on ne dépliait pas la table extérieure pour ne pas se faire remarquer et on allait pique-niquer sur les tables publiques prévues à cet effet.

En ville, la plupart des communes limitent à 24h le stationnement, il faut donc bouger tous les jours.

Vous avez peut-être vu passer le fait que les aménagement intérieurs doivent être homologués pour passer le contrôle technique. Pour nous, c’était bon, puisque nous n’avions pas de cuisine et pas de chaises et que rien n’était fixé à la carrosserie.

Mais si vous prévoyez d’aménager plus gros, faites attention aux éléments qui vous obligeraient à déclarer votre camionnette comme un camping-car.

Mon bilan de ces vacances en Citroën C15 aménagée

J’ai adoré ces vacances. D’habitude je randonne durant mes congés d’été en faisant du bivouac et ne prévoyant que mon arrivée et mon retour. J’ai retrouvé cet esprit avec la C15 : voir au jour le jour en fonction des envies me plaît énormément.

J’avais assez peur qu’on se retrouve dans le cliché du couple qui s’engueule au volant et qu’on se pourrisse nos vacances mais il n’en a rien été.

Même si mes directives n’ont pas toujours été claires ou que je me plantais lamentablement sur notre position quand on roulait sur des routes communales sans indication aucune, ce n’était pas grave, on faisait demi-tour et on retrouvait notre chemin !

L’été prochain, c’est reparti, mais en se concentrant sur une seule région cette fois-ci !

À lire aussi : As-tu pensé au mobil home pour partir en vacances pour pas trop cher ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

22 Juil 2020, à 03:22
Merci @Gringo , je vais aller faire un tour sur le site que tu me propose. Et sinon, pour le moment, ce serait un véhicule multi-usage, donc, pas question de super équiper la roulotte.
 
Voir les réactions sur le forum (15 réponses)
Close