Close

Artistes, traiteurs : comment ils se sont réinventés pour survivre au Covid-19

En plus d'être un fléau sanitaire, la pandémie de Covid-19 fut également un drame économique pour bon nombre d'entreprises et activités. Mais certaines ont réussi à se réinventer.

Temps de lecture : 5 minutes

Article réalisé en partenariat avec Léon & Marcel (notre Manifeste)

Il y a quelques mois, le pays et même le monde presque tout entier étaient confinés à cause de la pandémie de coronavirus. En France, les spectacles, les restaurants, les fêtes, les commerces dits « non essentiels » étaient à l’arrêt, et le temps semblait être suspendu en attendant que la première vague redescende un peu.

Je vous raconte ça, mais vous vous en souvenez très bien, ce n’était pas il y a si longtemps. On était, pendant près de deux mois, tous en train de faire du pain maison, des gâteaux sans farine, le tout en regardant des lives Instagram. Enfin, ça c’était quand on ne télétravaillait pas, avec en plus des enfants à gérer, vu que les écoles étaient fermées. Grosse ambiance.

À lire aussi : Télétravailler avec un bébé de 2 ans, une mission presque impossible

Vous vous en doutez, pour de nombreux secteurs professionnels, la facture a été salée. L’arrêt forcé de certaines activités fut un coup dur pour l’économie, et encore plus pour les petites entreprises. Mais certaines ont réussi à se réinventer, ou à continuer de fidéliser leur clientèle, même confinée, d’une manière ou d’une autre.

Attention, un code promo pour Léon & Marcel s’est glissé dans cet article, mais il est en quantité limitée !

Les artistes et les salles de spectacles

Forcément, qui dit interdiction de regroupement dit fermeture des lieux culturels. Les salles de concert, les théâtres et plusieurs festivals ont dû se mettre en pause pendant un long moment. Certains n’ont d’ailleurs toujours pas rouvert. Oui c’est triste, et ça a rajouté une couche à l’ambiance morose environnante, je suis bien d’accord avec vous.

Mais ce confinement a aussi donné lieu à des initiatives culturelles qui sortaient de l’ordinaire, comme le concert live donné par Mathieu Chedid sur sa page Facebook :

Certaines salles de concert s’y sont mises aussi, comme le Bus Palladium, club rock bien connu des soirées parisiennes, qui a diffusé presque tous les soirs pendant les deux mois du confinement des lives en vidéo, à défaut de pouvoir organiser des vrais concerts dans ses murs, comme ici avec Yarol Poupaud :

Même l’Orchestre national de France a joué le jeu, en partageant la vidéo du Boléro de Ravel interprété par tous ses musiciens confinés aux quatre coins de la France :

Et petite cerise sur le gâteau : la Sacem ( la Société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique, ndlr) a annoncé il y a peu que les artistes qui avaient livestreamé des concerts pendant cette période seraient rémunérés.

À lire aussi : 9 comptes Insta à suivre pendant le confinement, du lol et des lives

Les coiffeuses et les coiffeurs

Parce qu’il n’y avait pas que la musique et les spectacles qui pouvaient être regardés pendant le confinement, certains corps de métier ont également partagé leur savoir-faire. Les coachs sportifs, les cuisiniers et cuisinières, mais aussi les coiffeurs et les coiffeuses qui, pour ne pas nous laisser avec un paillasson sur la tête en guise de cheveux, ont partagé leurs trucs et astuces pour réaliser de petites coupes rapides, sans drame et sans carnage.

Delphine Courteille, pro de la coiffure des célébrités, a publié des petits tutos qui ont clairement sauvé ma tignasse :

De notre côté, c’est Thomas Girard, coiffeur professionnel chez Alexandre Paris, qui nous a donné quelques conseils dans le cadre de son opération #Coiffinement, des consultations gratuites en vidéo pour apprendre à s’occuper de ses cheveux en solo pendant le confinement. Une bien belle initiative !

Les traiteurs Léon & Marcel

Léon & Marcel, le service de livraison de plats frais à domicile, a vu le jour l’été dernier, au mois de juillet 2020. Le confinement ayant réduit considérablement leur activité initiale de traiteur, l’entreprise s’est vite reconvertie dans la livraison de plats préparés.

Et on ne parle pas ici de plats industriels pleins de conservateurs ou autres joyeusetés qui filent des boutons juste à les regarder, non non. Léon & Marcel, c’est des plats frais, bio, locaux, français, labellisés et faits maison par des chefs. Et vous savez qui les soutient ? Rien que des grands, comme Jacques Barnachon, le chef étoilé, ou encore Michel Roth, sacré meilleur ouvrier de France.

Le service Léon & Marcel n’est pas là pour plaisanter : il est là pour produire et partager du bon, du local, du produit du terroir, de la bonne bouffe accessible à tous, sans devoir passer des heures en cuisine.

Le principe est simple : il suffit de choisir entre les quatre abonnements proposés, à savoir six, huit, dix ou douze plats livrés par semaine. Vous choisissez les plats que vous souhaitez recevoir parmi ceux proposés et hop, ça arrive directement chez vous (ou au boulot, si vous préférez).

Nicolas Rivoallan, le directeur de Léon & Marcel, explique que l’idée de ces livraisons a été le fruit d’une réflexion sur le changement des habitudes alimentaires durant la crise. Et même si depuis le confinement, leur activité principale de traiteur est de nouveau en route, il compte bien continuer à proposer des repas sains et locaux, voyant cette initiative comme un pari sur le futur et l’alimentation de demain.

ALERTE CODE PROMO On ne fait pas les choses à moitié : avec le code ROCKIE30,  vous pouvez avoir -30% sur le premier achat, pour les 50 premières commandes.

Les couturières et couturiers

Quand la crise sanitaire est arrivée, les scandales gouvernementaux ont aussi explosé. Alors que le moment était particulièrement inopportun, le manque de masques destinés à protéger le personnel soignant des hôpitaux mais aussi le reste de la population s’est fait sentir fortement. La pénurie a touché tout le monde, et la panique n’était pas loin.

Mais ça, c’était sans compter le talent d’un grand nombre de couturiers et couturières du dimanche comme professionnelles, qui ont pu coudre des centaines de masques à la vitesse de l’éclair, et les donner à leur entourage ou bien les vendre sur des plateformes en ligne comme Etsy.

C’est grâce à ce mouvement qu’on peut voir aujourd’hui des tonnes de masques de toutes les couleurs fleurir un peu partout, histoire de changer un peu des blancs classiques ou des jetables chirurgicaux.

Même si cette crise nous touche tous et toutes et que l’économie du pays a du mal à tenir la route, le confinement et les mesures qui ont suivi auront peut-être permis de montrer que les humains sont aussi pleins de ressources, et qu’ils savent aussi bien rebondir que des balles rebondissantes. Serrons-nous les coudes, un jour tout ça sera derrière nous, espérons-le.

À lire aussi : Où trouver de jolis masques en tissu pour les enfants ?

Rubrique
Mots-clés

Le dernier commentaire

2 Oct 2020, à 11:01
Aujourd'hui on m'a transmis ça : L'impact de la crise du Covid sur les secteurs culturels. Ça date de Juillet mais c'est intéressant de voir comment la crise impacte différemment le milieu du livre, du spectacle vivant, des musées...Attention, les chiffres sont déprimants, surtout pour le spectacle vivant pour qui les impacts négatifs risquent de durer au moins jusqu'à 2022 d'après l'étude. On n'a pas le cul sorti des ronces ! Espérons que des solutions seront trouvées.
 
Voir les réactions sur le forum (9 réponses)
Close